Noé de Darren Aronofsky : Une propagande sataniste

Commenter cet article

Avec la sortie du film athée de Darren Aronofsky, Noé, de nombreux critiques s’attendaient à ce qu’il soit bibliquement incorrect, « créatif » outre mesure et faisant l’apologie des valeurs séculières à la mode. Cependant, peu de gens s’attendaient à ce que le film soit une propagande pour le diable lui-même. Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est exactement ce que ce film représente !

Certains spectateurs protestent contre les inexactitudes bibliques du film. Or, certains films « bibliques » très appréciés dans notre culture – comme Les Dix Commandements de Cecil B. DeMille – ont parfois pris de grandes libertés par rapport au récit biblique, mais ils restaient respectueux vis-à-vis de la Bible.

D’autres spectateurs ont été irrités par l’aspect écologique radical du film. C’est pourtant devenu assez habituel dans nos médias actuels, l’adoration de la nature est devenue une des seules « religions » acceptables. Si un film d’Hollywood met en scène le « mal » détruisant le monde, vous pouvez être certain que le « mal » sera représenté avec les thèmes à la mode créés par les publicistes et les moralistes séculiers.

D’autres encore sont en colère car Moïse est décrit comme un guerrier. (Mon expression favorite est celle de Matt Walsh : “Un maître des arts martiaux végétarien”.) Mais voyez la contradiction d’Hollywood à vouloir montrer le maximum de violence explicite à l’écran tout en prêchant contre la violence. Là aussi, il fallait s’y attendre.

En vérité, ce ne sont pas ces aspects-là qui m’ont surpris, car je n’attendais pas mieux de ce film. Cependant, et bien que je m’attendais à ce qu’il ne soit pas biblique, je fus choqué de voir à quel point ce film était anti-biblique. En fait, ce film est tout simplement satanique.

« Ouah ! Seuls quelques fous et quelques extrémistes disent des choses comme ça ! » Je me rends compte que cela peut sembler extrême. Mais si c’est la vérité, alors nous pouvons approfondir et prouver ces dires. Un examen rapide des éléments du film montre que c’est pourtant bien la vérité.

Prenez par exemple la description des anges déchus (c.-à-d. les démons) dans le film Noé. Ils sont dépeints comme des créatures nobles qui veulent aider l’humanité et qui sont désolées pour nous lorsque le Créateur met l’humanité hors du paradis – un Dieu créateur cruel et sans cœur qui les punit pour leur compassion, en les transformant en géants de pierre condamnés à vivre sur terre comme des monstres.

Les démons ? Des héros compatissants, se sacrifiant pour les autres. Le Créateur ? Cruel, sans cœur, rigoriste et silencieux. Tout cela me semble assurément « pro-Satan » !

Notez aussi la bénédiction du serpent. Dans le film, Noé bénit ses petits-enfants en les touchant de la main dans une belle scène familiale, après avoir enveloppé son bras dans une peau de serpent magique provenant du jardin d’Éden – un symbole de Satan lui-même ! Le diable qui devient une source de bénédiction magique au milieu même des traditions familiales ? Assurément pro-Satan !

Malheureusement, la liste s’allonge encore et encore. Un commentateur, Dr Brian Mattson, a noté que la plupart de ces « ajouts » cinématographiques correspondent à des éléments des enseignements « cabalistiques » (cf. DrBrianMattson.com) – d’anciennes notions mystiques qui ont tordu les Écritures pour y incorporer des éléments « magiques » transformant complètement les notions bibliques, pour en faire des choses diaboliques. Si l’on considère l’histoire du film Pi, tourné en 1998 par Aronofsky, (un film que j’aimerais désespérément effacer de ma mémoire), qui présentait les même immondices, peut-être que cela n’aurait pas dû nous surprendre.

Quoi qu’il en soit, il est stupéfiant de voir à quel point ce film semble activement diaboliser le Dieu des Écritures, tout en essayant à la fois de manière subtile et explicite, d’honorer Satan le diable. Honte sur les « dirigeants » chrétiens disant que ce film doit bénéficier d’une « marge de manœuvre » artistique et qui renient sa propagande sataniste ! Noé d’Aronofsky est bien plus qu’un film inexact d’un point de vue biblique – il pervertit délibérément et totalement ce que la Bible enseigne !

Certains optimistes espéraient que Noé serait un signal de la volonté d’Hollywood pour produire davantage de films appréciés par les chrétiens. Mais si ce film satanique représente ce qu’Hollywood a de mieux à proposer, alors les chrétiens ont plutôt intérêt à se détourner d’Hollywood tant que ce dernier continue tout simplement de les ignorer !

Voulez-vous vraiment savoir à quoi ressemble Dieu, au-delà des représentations fausses et cyniques présentes dans la plupart des films de nos jours ? Alors commandez gratuitement notre brochure gratuite intitulée Le Dieu réel : Preuves et promesses.