Assoiffés de sang

Commenter cet article

Le monde est rempli de violence depuis des millénaires, mais les sociétés semblent devenir de plus en plus violentes. Dimanche dernier, à Toronto, au Canada, un homme de 25 ans au volant d’une fourgonnette de location faucha des piétons, tuant dix personnes et en blessant 13 autres (Le Nouvel Obs, 24 avril 2018). Aux États-Unis, les actualités diffusées sur les ondes au sujet de fusillades dans des écoles ou des lieux publics sont monnaie courante, comme ce dernier exemple qui s’est déroulé la semaine passée (Le Parisien, 23 avril 2018 ; Le Monde, 20 avril 2018). En Europe, les meurtres à l’arme blanche ou par arme à feu, commis par des fanatiques au volant de fourgon continuent également de faire la une. L’année dernière, à Mexico, plus de 25.000 personnes ont été tuées – le chiffre des homicides le plus élevé dans ce pays suite à l’enregistrement de ces données depuis une décennie (Challenges.fr,  24 avril 2018). Que se passe-t-il ? Il existe beaucoup de théories sur la raison de ces meurtres de masse. Elles constatent l’absence de figures paternelles, en passant par la violence des jeux vidéo, à l’accès facile des armes à feu, et même les carences sexuelles. Mais existent-ils d’autres raisons fondamentales ?

L’apôtre Paul a averti que « dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes […] insensibles […] intempérants, cruels, ennemis des gens de bien » (2 Timothée 3 :1-3). Jésus a également prophétisé qu’à la fin des temps : « parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira » (Matthieu 24 :12). Le prophète Osée fit le rapport entre la multiplication de la violence et l’éloignement de Dieu (Osée 4 :1-6), et le prophète Jérémie a mis en garde les nations de ne pas oublier Dieu, sinon elles récolteraient ce qu’elles auront semé (Jérémie 2 :17-19). Au fur et à mesure que les sociétés s’éloignent de la moralité biblique, il n’est pas surprenant de constater la diminution de la valorisation de la vie et l’augmentation des violences ainsi que des brutalités. La Bible constitue la norme morale qui donne de la valeur à la vie humaine et la nécessité de la protéger. Sans la Bible, « toutes les voies de l’homme sont droites à ses yeux » (Proverbes 21 :2).  Cependant, elle révèle que ce carnage prendra fin ! Pour savoir comment cela arrivera, lisez notre brochure : Sept raisons pour lesquelles le Christ doit revenir.