Attirer une autre fille

Commenter cet article

Le pape travaille assidûment pour tendre la main et accueillir le retour des dénominations protestantes au sein du giron catholique. « Le pape François et Dr Justin Welby, l’archevêque de Canterbury, ont dirigé conjointement un service des vêpres le 5 octobre, avant de signer une déclaration affirmant leur implication sur le chemin de l’œcuménisme. Pendant le service œcuménique, le pape François a appelé tous les évêques – à la fois catholiques et protestants – à “travailler comme des instruments de communion, partout et en tout temps […] Nous nous reconnaissons comme des frères qui appartiennent à des traditions différentes, mais qui sont conduits par le même Évangile en menant à bien la même mission dans le monde” » (Catholic World News, 5 octobre 2016).

« Pendant le service, les deux prélats ont signé une déclaration commune affirmant : “Les catholiques et les anglicans reconnaissent que nous sommes les héritiers du trésor de l’Évangile de Jésus-Christ et de l’appel à partager ce trésor avec le monde entier” » (ibid.).

La Bible a prédit depuis longtemps qu’une « Église-mère » (Apocalypse 17 :3-5) rassembleraient ses filles autour d’elle à la fin de cette ère (Ésaïe 47 :7-8). Bien que les « filles protestantes » de l’Église catholique se soient séparées d’elle il y a quelques centaines d’années, l’histoire montre qu’elles ont conservé beaucoup de ses enseignements. Pour en savoir plus sur ce sujet d’actualité, lisez notre brochure Le christianisme contrefait de Satan.