Catastrophe aux Bahamas !

Commenter cet article

Il y a à peine plus de deux semaines, l’ouragan Dorian, classé en catégorie 5, a dévasté le nord de l’archipel des Bahamas. « L’ouragan Dorian […] le plus puissant jamais enregistré aux Bahamas […] le [plus] frappant avec des [rafales de] vents […] atteignant les […] (320 km/h) » (News-24.fr, 9 septembre 2019). Au moment d’écrire ces lignes, le dernier bilan fait état de 50 personnes décédées mais il devrait s’alourdir. Selon les Nations unies, quelque 70.000 personnes ont besoin de nourriture et d’abri (BBC, 9 septembre 2019 ; RFI, 8 septembre 2019). La dévastation est profonde et extrême. Mark Green, directeur de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a déclaré qu’il avait été « frappé par la nature concentrée de la dévastation » sur les îles Abacos, et que certaines zones semblaient « comme si une bombe nucléaire avait été larguée ». Les habitants n’ont ni nourriture, ni eau, ni médicaments, ni carburant.

La destruction totale des îles Abacos est alarmante et déchirante, et le fait que nous subissions de telles dévastations au XXIe siècle, malgré nos infrastructures modernes de construction, nous rappelle la puissance dévastatrice des forces naturelles. Des tempêtes comme l’ouragan Dorian devraient nous motiver à réfléchir et à prier pour ceux qui sont affectés. Ces désastres peuvent aussi nous donner un aperçu d’une dévastation beaucoup plus étendue qui est prophétisée et qui aura un impact sur le monde dans les années qui précèdent la seconde venue du Christ – un temps où arrivera « malheur sur malheur » (Ézéchiel 7 :26). Pour en savoir plus sur l’avenir prophétisé et sur les raisons pour lesquelles de telles catastrophes se produiront, assurez-vous de lire notre brochure intitulée Qui contrôle le temps ?