Christianisme et extrémisme

Commenter cet article

La signification de l’extrémisme change chaque jour et commence à signifier le contraire de son intention originale. Dans une  récente homélie, l’évêque de Shrewsbury (au Royaume-Uni) partage ses préoccupations que si la loi britannique continue dans sa direction actuelle, croire en Jésus-Christ et en la Bible pourrait être considéré comme une idéologie « extrémiste » (Catholic Herald, 1er août 2017). Dans ses commentaires, il a mentionné un sondage récent où « 20% [des interrogés] ont déclaré que Gandhi pourrait être considéré comme un extrémiste alors que 25% pensent que Martin Luther King et Nelson Mandela pouvaient être considérés comme tels. Plus de 40% ont déclaré que les personnes qui croyaient que le mariage n’était réservé qu’entre un homme et une femme étaient des extrémistes.

Les observations de l’évêque sont intéressantes à la lumière des déclarations prophétiques du Christ. En parlant de Son Église à la fin de cette ère – ceux qui croient réellement et suivent Ses enseignements bibliques – Jésus-Christ a prévenu que « vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom » (Matthieu 24 :9). En outre, Dieu a averti que les nations israélites à la fin de cette ère finiraient par considérer ce qui est bon comme étant mauvais et vice versa (Ésaïe 5 :20). Nous assistons à ces événements prophétisés qui se produisent aujourd’hui. Pour en savoir plus sur les événements qui marqueront la fin de cette ère, lisez notre brochure Quatorze signes annonçant le retour du Christ.