Hausse de l’agressivité iranienne

Commenter cet article

L’Iran tâte le terrain avec le nouveau président américain. « L’Iran a conduit son premier essai de missile balistique sous la présidence de Donald Trump […] La résolution 2231 de l’ONU – mise en place quelques jours après la signature de l’accord sur le nucléaire iranien – appelle la république islamique à ne pas effectuer de tels essais. Cependant, c’est au moins le deuxième essai iranien de ce genre depuis juillet » (Fox News, 30 janvier 2017). Le président Trump a annoncé de nouvelles sanctions contre l’Iran et, en retour, « le vice-président iranien Eshaq Jahangiri a averti que les “ultimes perdants” seraient ceux qui auront employé le “langage de la force” contre la république islamique » (Times of Israel, 7 février 2017). De plus, le guide suprême de l’Iran a envoyé ironiquement ses remerciements au président Trump « pour montrer “la vraie face des États-Unis”. Khamenei a déclaré devant des officiers de l’armée de l’air iranienne à Téhéran que la nouvelle administration américaine avait montré au monde “l’étendue de la corruption du gouvernement américain” » (CNN, 7 février 2017).

Les actions de l’Iran inquiètent aussi l’État d’Israël. Le Premier ministre israélien a appelé urgemment à « la nécessité d’un front commun […] contre l’agression provocante de l’Iran […] contre le traité international » (The Guardian, 5 février 2017).

Historiquement, lorsque les anciennes nations d’Israël ou de Juda se détournaient de Dieu, leurs adversaires devenaient plus puissants (1 Rois 11 :9, 14, 23). De nos jours, puisque les États-Unis et Israël célèbrent le fait de briser et de mépriser les lois divines, il n’est pas surprenant que l’Iran et d’autres nations remettent en cause le rôle dirigeant de l’Amérique dans le monde. Pour en apprendre davantage, lisez notre article Le déclin de l’Occident