Le choléra fait des milliers de morts au Yémen

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Au cours des cinq derniers mois, plus d’un demi-million de personnes ont été infectées par la maladie diarrhéique mortelle connue sous le nom de choléra, et quelque 2.000 autres, principalement des enfants et des personnes âgées, ont déjà perdu la vie (Québec Science, 24 août 2017). La maladie résulte de la contamination de l’eau potable et de vivres par les eaux souillées provenant des égouts. Malheureusement, il n’y a pas assez d’eau propre pour améliorer les conditions qui causent l’épidémie, et il n’y a pas assez de médecins ou d’hôpitaux pour soigner les malades. La tragédie humaine qui se déroule au Yémen est la conséquence d’individus essayant d’exercer le pouvoir sur d’autres personnes par la guerre (Jacques 4 :1-4). Cependant, la destruction et la perte de vie causées par la guerre n’impactent pas que les soldats qui mènent le combat. L’épidémie de choléra est l’une des nombreuses horreurs de cette sale et petite guerre.

La bonne nouvelle est que Jésus-Christ va revenir et mettre fin à la guerre (Ésaïe 2 :2-4) et apporter la guérison aux gens et aux endroits qui ont été ravagés par de violentes actions humaines (Ésaïe 35 :4-7). Pour en savoir plus sur cet avenir passionnant, lisez notre article : « Le monde après la troisième guerre mondiale ».