Il n’y a AUCUN « gène gay » !

Commenter cet article

La recherche qui vient d’être publiée dans la très respectée revue Science contient des conclusions qui seront choquantes pour plusieurs.  Dans une étude sur le génome menée auprès de près de 500.000 personnes aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Suède, les chercheurs ont conclu qu’il « n’existe pas de “gène gay” unique qui motive le comportement sexuel d’une personne […] il existerait […] des milliers d’autres marqueurs impliqués » (SciencePost.fr, 30 août 2019). Le rapport poursuit (c’est nous qui soulignons) : « La génétique joue un rôle minoritaire […] une fois combinées, ces variantes expliquent moins de 1 % de l’attirance d’une personne pour son propre sexe », ce qui signifie que les scientifiques ne savent toujours pas pourquoi certains êtres humains ont des tendances homosexuelles. Les chercheurs ont également noté que « le comportement sexuel […] n’est pas défini par un gène unique, mais par un mélange complexe d’influences génétiques et environnementales ». L’un des coauteurs de l’étude a déclaré : « De ce fait, il est impossible de prédire le comportement sexuel d’un individu à partir de son génome », démontrant que le « gène gay » est, selon les termes de Science Post, « un mythe ». Cette étude de pointe est environ 100 fois plus volumineuse que n’importe quelle étude précédente, générant beaucoup de poids et un degré élevé de crédibilité. L’étude s’est appuyée sur des données recueillies par l’entremise de 23andME aux États-Unis et de BioBank au Royaume-Uni, ainsi que sur des questions d’enquête. 

Il est surprenant que cette étude ait été publiée et relayée par la presse, alors que ses conclusions contredisent l’opinion populaire. Cependant, les résultats appuient l’affirmation selon laquelle l’homosexualité n’est pas quelque chose de fixe et déterminé à la naissance, ainsi que le fait que « Dieu ne rend pas les gens homosexuels ». Avec cela à l’esprit, nous comprenons mieux lorsque nous lisons les injonctions bibliques contre le comportement homosexuel qui est mauvais (Romains 1 :26-28) ! Un Dieu d’amour ne condamnerait jamais un comportement si les gens n’avaient d’autre choix que de s’y adonner. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez attentivement notre article « La guerre de Satan contre les valeurs familiales ».