L’archéologie confirme la Bible – une nouvelle fois !

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Les archéologues continuent de découvrir des preuves qui corroborent les déclarations bibliques.

En faisant des fouilles près du mur des Lamentations à Jérusalem, des archéologues israéliens ont récemment découvert ce qu’ils pensent être un sceau d’argile, vieux de 2000 ans. « L’objet en forme de bouton porte la mention araméenne “pur pour Dieu”, suggérant qu’il était utilisé pour certifier la nourriture et les animaux destinés aux cérémonies sacrificielles. »

L’Autorité israélienne des antiquités déclare : « Il semble que ce soit la première fois qu’un tel sceau ait été découvert, fournissant une preuve archéologique directe des activités rituelles dans le temple telles que décrites dans les textes anciens » (Reuters, 25 décembre 2011).

De telles découvertes archéologiques sont passionnantes, car elles valident l’authenticité de la Sainte Bible comme document historique. Cela complique aussi la tâche des détracteurs qui continuent à décrire la Bible comme « un simple livre de fables ». Jésus déclara à plusieurs reprises : « Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu » (Matthieu 10 :26 ; Marc 4 :22 ; Luc 12 :2).

Alors que de nouvelles preuves archéologiques et historiques supportant l’authenticité des Écritures continuent d’être découvertes, les détracteurs continuent de réfuter ces preuves. Pour en savoir davantage sur l’authenticité de la Sainte Bible, lisez notre brochure gratuite intitulée La Bible : Réalité ou fiction ?