Les principes de la prophétie

Commenter cet article

À l’approche de l’an 2000, la surexcitation due au « nouveau millénaire » a suscité, chez de nombreuses personnes, un intérêt renouvelé pour les prophéties bibliques. On s’est demandé : Est-ce la fin du monde ? Le second Avènement de Jésus-Christ est-il proche ? Que va-t-il se passer au cours de la prochaine décennie ?


La Bible nous donne les réponses à ces questions. Dans les articles du Tomorrow’s World et dans nos émissions télévisées, nous avons partagé avec vous des dizaines d’articles et d’émissions, pour vous aider à discerner les grands événements prophétiques qui se produiront. Les événements actuels nous conduisent vers la Grande Tribulation et vers les autres étapes importantes prophétisées dans la Bible.

À l’heure actuelle, aucune nation n’est à l’abri d’une guerre ou du terrorisme. Les terroristes ont frappé les États-Unis dans leur propre pays, et ils se sont attaqués à ses ressortissants à l’étranger. Nous avons vu les violentes tueries dans les lycées américains. Des tremblements de terre, des inondations et des ouragans ont causé de lourds dégâts matériels et de nombreuses victimes. Les États-Unis, autrefois si fiers, ont perdu de leur puissance et de leur autorité. Ils ont même concouru à leur propre déclin, lorsqu’ils ont cédé le canal de Panama, l’une des plus importantes portes maritimes du monde.

Alors que le 21ème siècle commence, nous continuerons à voir l’accomplissement des grands événements mentionnés dans la prophétie du mont des Oliviers. Cette prophétie se trouve dans trois chapitres de la Bible : Matthieu 24, Marc 13 et Luc 21. Lisez-les. Vous verrez que l’avenir du monde y est clairement décrit – comme dans le reste de la Bible ! Pour beaucoup de gens les prophéties bibliques représentent un mystère, un puzzle et un sujet d’interprétation humaine. Mais Dieu déverrouille le mystère des prophéties. Il révèle clairement l’avenir à Ses serviteurs.

L’apôtre Pierre affirme que les prophéties bibliques sont d’origine divine. « Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention » (2 Pierre 1 :19). Il était au courant des Écritures et des prophéties. Il affirme que celles-ci sont certaines, et que nous, en tant que chrétiens, devrons y prêter l’oreille.

Dans cet article, nous examinerons cinq principes, ou clés, qui nous aideront à mieux comprendre les prophéties bibliques. La première clé est que la Bible s’interprète elle-même. Le livre de l’Apocalypse, par exemple, contient un langage symbolique. Le premier chapitre décrit le Messie glorifié, le Fils de l’homme debout au milieu de sept chandeliers. Apocalypse 1 :16 déclare qu’Il tient sept étoiles. Que symbolisent ces étoiles et ces chandeliers ? Nous n’avons pas besoin de spéculer : la Bible nous en donne la signification. « Le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or. Les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises » (Apocalypse 1 :20).

Dans la Bible, les étoiles symbolisent des anges, et les chandeliers symbolisent des Églises. L’auteur du livre de l’Apocalypse, ou du livre de la Révélation selon certaines traductions, continue dans les deux chapitres suivants à écrire le message et les avertissements divins aux sept Églises en Asie mineure – la Turquie moderne.

Dans les prophéties, le mot montagne est utilisé pour désigner un royaume, un empire ou un gouvernement. Voyons un passage dans le livre de Jérémie, où Dieu déclare qu’Il punira le grand Empire de Babylone. « Je rendrai à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait à Sion sous vos yeux, dit l’Éternel. Voici, j’en veux à toi, montagne de destruction, dit l’Éternel, à toi qui détruisais toute la terre ! J’étendrai ma main sur toi, je te roulerai du haut des rochers, et je ferai de toi une montagne embrasée » (Jérémie 51 :24-25).

Ici, Dieu utilise le symbole de la montagne pour désigner un royaume ou un empire. Le roi de Babylone, Nebucadnetsar, avait eu un songe qui lui fut expliqué par Daniel. Le roi avait rêvé d’une grande statue. Il avait vu une pierre frapper les pieds de cette statue, qui représentait le royaume de Babylone, suivi de l’Empire perse, puis de l’Empire gréco-macédonien, et enfin de l’Empire romain. « Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été ; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre » (Daniel 2 :35).

Daniel expliqua que le roi Nebucadnetsar était la tête d’or de la statue (verset 38). Mais quelle était cette pierre qui devint une grande montagne, et qui remplit toute la terre ? La Bible s’interprète elle-même. « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et détruira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement » (verset 44).

Quelle montagne ou royaume règnera sur la terre entière ? Il y a tant de prophéties qui expliquent que ce Royaume sera le Royaume de Dieu, dirigé par le Roi des rois, le Messie, Jésus-Christ ! Il détruira la dernière résurrection ou vestige de l’Empire romain des temps de la fin. Finalement, sous le gouvernement et le Royaume de Dieu, la paix règnera sur toute la terre.

Comme nous l’avons vu, Dieu utilise des symboles à travers toute la Bible. Les étoiles symbolisent les anges, les chandeliers symbolisent des Églises, et une montagne peut être symbolique d’un royaume ou d’un gouvernement.

La seconde clé pour comprendre les prophéties bibliques est « l’espace-temps prophétique » – le fait que certaines prophéties peuvent faire un bond dans le temps, parfois de plusieurs milliers d’années. Nous trouvons un tel exemple dans l’Évangile selon Luc. Jésus était en visite dans Sa ville natale, Nazareth, et on L’avait invité à lire les Écriture pendant le sabbat. On Lui avait remis le livre d’Ésaïe. « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie » (Luc 4 :16-21).

Oui, le Messie est venu prêcher l’Évangile aux pauvres ; accorder la liberté à ceux qui sont oppressés ; proclamer une année de grâce du Seigneur. Il a dit à ceux qui L’écoutaient que cette prophétie d’Ésaïe était exacte, car elle était accomplie par Lui. Mais ceci concernait-il toute la prophétie ? Lorsque nous regardons dans Ésaïe le passage que Jésus a lu, nous découvrons que Celui-ci a fermé le livre au milieu d’un verset. Il a laissé de côté la phrase : « Et un jour de vengeance de notre Dieu » (Ésaïe 61 :2). Pourquoi a-t-Il fait cela ? Parce que le reste de la prophétie d’Ésaïe s’applique à l’époque du second Avènement de Jésus, lorsque le jour de la vengeance de la colère de Dieu et du Jour du Seigneur auront lieu. Il y a un espace-temps d’environ 2000 ans entre l’accomplissement de la première partie du verset et celui de la seconde partie.

La troisième clé pour comprendre les prophéties bibliques est la notion de « dualité ». Souvent, dans la Bible, nous voyons qu’une prophétie s’est déjà accomplie une première fois, dans le passé, mais qu’il demeure un accomplissement ultérieur, plus fort et plus complet. Nous en trouvons un exemple dans 1 Corinthiens. « C’est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un Esprit vivifiant » (1 Corinthiens 15 :45). Qui était le dernier Adam ? La Bible s’interprète elle-même : « Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel [ou le Seigneur du ciel selon certaines versions] » (verset 47). Le second Adam était Jésus-Christ.

Même le célèbre « discours sur le mont des Oliviers » de Jésus-Christ est un exemple de dualité prophétique. Certains critiques insistent que Jésus ne parlait que de la destruction de Jérusalem, en l’an 70 de notre ère. Certaines des terribles conditions décrites par Jésus se sont effectivement produites lorsque Jérusalem fut détruite. Mais ce n’est là qu’un « type », ou un signe précurseur, de l’accomplissement ultime de ce qui arrivera à la fin de cette ère. Comme Jésus l’a dit, sans Son intervention, l’instinct destructeur des êtres humains les conduirait à un cosmocide total et à l’annihilation de toute vie sur la planète. « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24 :21-22).

Oui, la prophétie est double – et nous devons apprendre les leçons de l’Histoire. La destruction de Jérusalem par les armées romaines, en 70 apr. J.-C., était une préfiguration de la Grande Tribulation qui doit encore arriver.

La quatrième clé consiste à comprendre où sont, aujourd’hui, les nations mentionnées dans la Bible. À quel endroit la Bible fait-elle allusion aux États-Unis ? Ou, sous quel nom pouvons-nous les identifier ? Où pouvons-nous trouver la Grande-Bretagne, dans la Bible ? Évidemment, les noms modernes n’apparaissent pas, mais les ancêtres de ces nations sont clairement mentionnés dans la Bible.

La Bible cite par leur nom des pays tels que l’Égypte, la Libye et l’Ethiopie. Ces nations joueront un rôle significatif dans les événements au Moyen-Orient (Daniel 11 :43). Mais qu’est-il arrivé à l’ancienne nation d’Assyrie ? Que vous le croyiez ou non, l’Assyrie sera par la suite l’une des nations importantes dans le Monde de Demain, avec Israël et l’Égypte (Ésaïe 19 :22-23). Comme le révèlent les prophéties bibliques, l’Assyrie jouera encore un rôle important dans les affaires du monde et dans les événements des temps de la fin (voir Ésaïe 11). Mais qui est l’Assyrie moderne ?

Dr Douglas S. Winnail a déjà expliqué, dans un article précédent, l’identité de l’Assyrie moderne : « La plupart des historiens sont réticents, ou dans l’erreur, pour établir une quelconque relation entre la disparition des Assyriens et l’apparition des tribus germaniques, or, le fait demeure qu’il n’y a pas d’autre nation que l’Allemagne dont l’histoire et le caractère national ne ressemblent plus à ceux de l’Assyrie ».

La compréhension de l’identité moderne des nations mentionnées dans la Bible nous donne une compréhension plus claire des prophéties bibliques. Il est évident que « lorsque la Bible parle de l’Assyrie aux temps de la fin, elle parle de l’Allemagne » (Ibid., page 30).

Les prophéties bibliques mentionnent beaucoup d’autres nations. Parfois, des commentaires bibliques peuvent être utiles pour déterminer les descendants des nations modernes. Lisez notre brochure édifiante intitulée Les États-Unis et la Grande-Bretagne selon la prophétie. Vous apprendrez où les grandes nations sont mentionnées dans les prophéties bibliques – ainsi que leur surprenant avenir !

La cinquième clé pour la compréhension des prophéties bibliques est la structure prophétique des événements. Pour comprendre les prophéties de la Bible, nous avons besoin d’avoir une vision d’ensemble de l’avenir. Il y a beaucoup d’idées différentes et de scénarios au sujet des mille ans mentionnés dans l’Apocalypse. Le premier concept « PREMILLENNIALISME » – consiste à enseigner que le Christ retournera pour établir un Royaume littéral sur la terre, pendant une période de mille ans. C’est ce que la Bible enseigne, effectivement, comme nous allons le voir.

« POSTMILLENNIALISME » – Un concept erroné qui enseigne que le monde supprimera le mal par les efforts humains, sous l’influence du christianisme traditionnel. C’est justement le contraire qui s’effectuera – la nature humaine, égoïste, doit premièrement être changée ! La raison même du retour du Christ consiste à sauver la terre d’une destruction thermonucléaire et d’un cosmocide total ! « AMILLENNIALISME » – Ce dernier concept consiste à croire que l’expression des « mille ans », dans l’Apocalypse, est purement symbolique de nos relations avec le Christ. Certes, les véritables chrétiens doivent avoir de bons rapports avec Dieu le Père et avec leur Sauveur Jésus-Christ, mais l’enseignement de la Bible est basé sur le premier concept « PREMILLENNIALISME ». Le Christ a révélé que le plan divin de salut comprendra l’établissement du Royaume de Dieu, qui gouvernera littéralement cette terre pendant mille ans, après le retour du Christ, comme nous en avons déjà parlé dans nos articles précédents et nos émissions télévisées.

La Bible nous donne une vision d’ensemble des prophéties. Nous avons besoin de comprendre cette structure. Par exemple, le livre de l’Apocalypse mentionne une période de trois ans et demi, qui aboutiront au retour du Christ. Les cinq premiers sceaux décrits dans Apocalypse 6 couvrent une période qui s’étend et culmine avec la Grande Tribulation (Matthieu 24). Le sixième sceau représente les signes célestes. Le monde entier y prêtera l’oreille, lorsque cet événement se produira : « Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau ; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » (Apocalypse 6 :12-17).

Avec le septième sceau commence le jour du Seigneur, mentionné dans plus de trente prophéties dans la Bible. Ce « jour » est l’année de la punition divine sur les nations. Il s’achève avec le retour du Christ et l’établissement du Royaume de Dieu sur la terre. C’est la stimulante bonne nouvelle de la prophétie : « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11 :15).

C’est la solution aux problèmes du monde. C’est l’Évangile – la « bonne nouvelle » – du Royaume de Dieu. Le Messie, Jésus-Christ, est en train de préparer les véritables chrétiens fidèles pour faire partie de ce futur Royaume, qui gouvernera sur toute la terre (Apocalypse 5 :10 ; 20 :4-6). Oui, Jésus reviendra avant le début du véritable Millénium. Et vous pourrez avoir une fonction dans le Monde de Demain et dans Son Royaume, si vous répondez volontairement à l’appel de Dieu – et si vous Le recherchez de tout votre être (Ésaïe 55 :6-7).

En dernier lieu, voyons ce que disent les Écritures au sujet des trois ans et demi, qui précèderont le retour du Christ. « On me donna un roseau semblable à une verge, en disant : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l’autel, et ceux qui y adorent. Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le de côté, et ne le mesure pas ; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours » (Apocalypse 11 :1-3).

La « ville sainte » – Jérusalem – sera sous le contrôle des nations, et non pas des Juifs, pendant 42 mois. Pendant cette période, les prophètes de Dieu rendront témoignage avec une grande force, et contesteront contre l’Empire romain rétabli qui dominera le Moyen-Orient à cette époque-là. Ces deux témoins prophétiseront pendant 1260 jours – soit 42 mois de 30 jours, selon la terminologie biblique. C’est une partie de la structure prophétique que nous avons besoin de comprendre.

Les prophéties bibliques ne sont pas pour ceux qui recherchent des curiosités ! Personne ne peut les comprendre pleinement, à moins d’être disposé à se soumettre aux enseignements et aux instructions bibliques. Souvenez-vous des paroles de Jésus dans Matthieu 4 :4 et Luc 4 :4 : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Nous pouvons comprendre ces prophéties, même si ceux qui les ont écrites ne les ont pas toujours comprises. Un ange a dit au prophète Daniel : « Va, Daniel ; car ces paroles sont cachées et scellées jusqu’au temps de la fin. Plusieurs seront purifiés et blanchis et affinés ; et les méchants agiront méchamment, et aucun des méchants ne comprendra ; mais les sages comprendront » (Daniel 12 :9-10, version Darby, 1991).

Nous pouvons comprendre, aujourd’hui, les prophéties que Daniel lui-même ne pouvait comprendre. Dieu nous dit qu’aucun des méchants ne les comprendra, mais le sage comprendra. Dieu donne la compréhension à ceux qui se soumettent à Lui, qui veulent Lui obéir et Le révérer. Comme disent les Écritures : « La crainte de l’Éternel est le commencement de la sagesse ; tous ceux qui l’observent ont une raison saine. Sa gloire subsiste à jamais » (Psaume 111 :10).

Vous commencerez à vraiment comprendre les prophéties bibliques, si vous appliquez ces cinq principes clé, et si vous cherchez Dieu de tout votre cœur.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +