L’Écosse mène le train du mouvement LGBTI

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

L’Écosse va « devenir le premier au monde à intégrer dans ses programmes une éducation inclusive LGBTI » (Marie Claire, 13 novembre 2018). « Les écoles publiques du pays seront tenues d’enseigner aux élèves l’histoire des mouvements LGBT+ et de leur lutte pour l’égalité, intégrant ces sujets à l’ensemble du programme et dans chaque matière […] il vise à déconstruire les préjugés et à lutter contre l’homophobie et la transphobie. Aucune école publique [ou parents] du pays ne pourra être exemptée ou déroger à son application. » Le Pays de Galles devrait suivre l’exemple de l’Écosse dans cette décision historique. De l’autre côté de l’océan Atlantique : « Un professeur d’éducation physique en Floride a été sanctionné après avoir refusé de superviser une élève de sexe féminin s’étant définie de genre masculin et qui s’est changée dans les vestiaires des garçons. Étonnamment, l’établissement scolaire a autorisé cette élève à accéder aux vestiaires des garçons sans même avertir les élèves de sexe masculin (ni leurs parents) qu’ils se changeraient en présence de cette fille » (Daily Wire, 14 novembre 2018).

Ces actions de plus en plus radicales prennent place toutes les semaines dans les écoles à travers le monde entier – toutes au nom de la liberté et de l’égalité. De telles actions étaient inconnues et quasi inimaginables il y a cinq ans, pourtant aujourd’hui, la communauté scolaire et même les gouvernements nationaux « mènent le train du mouvement » – en dépit des inquiétudes des parents et des professionnels de la santé. Il y a des siècles de cela, le prophète Ésaïe a mis en garde la nation pécheresse de Juda : « Quels châtiments nouveaux vous infliger, quand vous multipliez vos révoltes [à l’encontre des lois divines] ? La tête entière est malade, et tout le cœur est souffrant » (Ésaïe 1 :5). Il a également prévenu : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal » (Ésaïe 5 :20). Peu de gens réalisent que de telles mises en garde sont toujours d’actualité et que nous ne faisons que reproduire les erreurs du passé. Pour connaître les conséquences de la corruption morale d’aujourd’hui, lisez notre article « Sodome refait surface ».