L’ingratitude est la norme

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Avez-vous remarqué que dans notre société actuelle qui est foncièrement égocentrique et effrénée, peu de gens prennent le temps de dire « merci » ou de faire preuve d’appréciation ? D’autres le remarquent également. Une recherche récente s’est appuyée sur l’enregistrement de plus de mille conversations en huit langues révélant que très peu de gens savent exprimer leur gratitude à l’égard de ceux qui les ont aidés. « Même si la langue anglophone se montre plutôt marginale dans cette étude, étant donné que le mot “merci” est plus usité que dans d’autres langues, les phrases et autres similitudes en matière de gratitude n’ont été utilisées que dans 14,5% des conversations enregistrées » (The Guardian, 22 mai 2018).  Les scientifiques ne rapprochent pas ce manque de gratitude à la grossièreté en augmentation, mais avec des gens qui ne font que présumer qu’il est normal que d’autres coopèrent avec eux. À vrai dire, si des personnes vous aident quelle que soit votre réponse, pourquoi se donner la peine de témoigner de la gratitude ? Les auteurs de cette étude remarquent que l’expression apparente de la gratitude n’est plus nécessaire lorsqu’une assistance est attendue.

La Bible déclare qu’une des caractéristiques des « derniers jours » sera que les gens deviendront incroyablement « égoïstes » (2 Timothée 3 :1-2). Les chercheurs ont remarqué que les gens s’attendent à recevoir de l’aide sans marque de reconnaissance en retour, et la Bible indique que c’est un signe des temps, où les gens seront extrêmement égocentriques – « égoïstes […] ennemis des gens de bien » et « aimant le plaisir » (versets 2-4). La gratitude est un trait divin que les chrétiens doivent s’empresser d’exprimer (Colossiens 3 :15). Dans un monde qui s’éloigne de plus en plus de la moralité biblique, il n’est pas surprenant de voir le déclin des expressions de reconnaissance. Pour en savoir davantage sur l’importance d’être reconnaissant, lisez notre commentaire intitulé « La gratitude ».