La génération la plus immorale ? | Le Monde de Demain

La génération la plus immorale ?

Commenter cet article

Selon l’historien des religions Dr Carl R. Trueman : « Notre époque entrera dans l’histoire comme celle marquée par la délinquance morale la plus barbare des adultes, dont le rôle devrait être de protéger les enfants vulnérables, et non d’inculquer puis de céder à leurs délires destructeurs » (The Catholic World Report, 20 avril 2022). Au cours d’une interview, Dr Trueman a déclaré que les individus d’aujourd’hui sont centrés sur « l’égo » dans un monde où ils ne sont soumis à aucun code moral. Les gens d’aujourd’hui sont tellement centrés sur eux-mêmes qu’ils ont l’impression de pouvoir faire de leur corps ce qui leur plaît, quand cela leur plaît – un phénomène qui a contribué à créer le mouvement transgenre. Il a également observé que les individus d’aujourd’hui se définissent en termes d’activité sexuelle et en font un élément central de leur identité – perdant ainsi de vue qui ils sont par rapport à Dieu et à Sa création. La moralité a été éliminée. Cela se traduit également par la confusion sexuelle militante que nous observons dans la société actuelle.

La Bible met en garde contre : « [C]eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur » (Romains 1 :25). La confusion morale qui en résulte conduit à la décadence morale et à des idées et des modes de vie hors du commun : « C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes » (verset 26). Vers la fin de son ministère, l’apôtre Jean lança cet avertissement : « Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde » (1 Jean 2 :16). Les Écritures révèlent que le dieu de ce siècle n’est autre que Satan le diable (2 Corinthiens 4 :4) – il n’est donc pas étonnant que la confusion règne !

La Bible affirme que les vrais chrétiens doivent spirituellement sortir du monde et s’en séparer, sans participer à ses péchés et à ses impuretés (2 Corinthiens 6 :17). Alors que nos sociétés glissent de plus en plus vers une confusion morale où le « bien » est qualifié de « mal » et le « mal » de « bien » (Ésaïe 5 :20), nous devons davantage utiliser la Bible comme boussole morale. Nous devons également être conscients que ceux qui agissent ainsi seront haïs et persécutés par un monde qui rejette à la fois Dieu et Sa parole (Luc 21 :17 ; Ésaïe 59 :15). Pour comprendre ce qui attend les disciples fidèles, lisez ou écoutez Harmaguédon et au-delà.