Le leader japonais démissionne

Commenter cet article

Après avoir été le Premier ministre du Japon pendant près de huit ans, Shinzo Abe a annoncé la semaine dernière qu’il démissionnait en raison de problèmes de santé (France24, 28 août 2020). M. Abe fut le Premier ministre qui est resté le plus longtemps en fonction au Japon, un pays connu pour ses premiers ministres qui ont souvent des mandats très courts. Au cours des derniers mois, il a fait l’objet de nombreuses critiques concernant sa gestion de la pandémie de coronavirus.

Certains experts craignent que, sans M. Abe à la tête du pays, les progrès économiques réalisés par le Japon sous son administration ne soient complètement érodés (Capital.fr, 28 août 2020). Bien que M. Abe ait apporté des changements importants au Japon lors de son mandat de Premier ministre, le prochain Premier ministre sera choisi par la direction du parti et non par le grand public (Les Échos, 2 septembre 2020). Certains experts estiment que la démission de M. Abe pourrait entraîner le retour aux affaires de dirigeants inefficaces, ce qui, avec le temps, pourrait favoriser le désir d’un dirigeant fort pour la restauration de la stabilité antérieure du Japon.

Les prophéties bibliques révèlent qu’une grande puissance finira par s’élever en Orient et amènera une armée gigantesque au Moyen-Orient (Daniel 11 :44 ; Apocalypse 9 :14-16). Il reste à voir si le Japon fera partie de cette configuration finale, mais les bouleversements provoqués par la démission du Premier ministre japonais, celui qui est resté au pouvoir le plus longtemps, pourraient créer une vacance du pouvoir qui contribuerait à la création de cette superpuissance asiatique. Pour en savoir plus sur les récents développements en Asie et leur impact potentiel sur l’accomplissement des prophéties, n’oubliez pas de lire notre article La nouvelle route de la soie.