fbpx Le mythe des « multivers » | Le Monde de Demain

Le mythe des « multivers »

Commenter cet article

Certaines des équations de la physique moderne ont été utilisées pour suggérer la possibilité de nombreux univers parallèles ou « compagnons » du nôtre. Les athées ont fait beaucoup de publicité à ce concept plutôt radical et s’appuient fréquemment sur lui pour certaines de leurs explications sur l’origine de la vie. La théorie des multivers fait l’objet de spéculations ouvertes dans les milieux scientifiques et est présentée comme un fait dans les films de science-fiction et même dans certaines émissions de télévision non fictives. Cette théorie repose notamment sur le fait que si les lois de la physique diffèrent d’un univers à l’autre, elle augmente la probabilité que la vie ait pu évoluer d’elle-même dans notre Univers. Mais la théorie des multivers est très imparfaite. Les scientifiques brisent de nombreux principes fondamentaux de la science et de la méthode scientifique pour s’accrocher aussi fortement à de telles conclusions (Evolution News, 2 mars 2021). Pourquoi ceux qui prétendent faire de la « bonne science » mettent-ils autant de confiance dans une théorie aussi peu scientifique ? Tout d’abord, à mesure que la science progresse, la probabilité que la vie complexe ait évolué n’importe où dans notre Univers – sans parler de la Terre – se révèle de plus en plus minuscule, voire inexistante ! Mais, plus important encore, le concept de multivers « libère les athées de la vraie science », comme le fait remarquer le neuroscientifique et chercheur en évolution Michael Egnor, « qui est la seule condition dans laquelle l’athéisme peut survivre ».

Dans les pages de la Bible, Dieu donne un aperçu précieux de la nature humaine et du besoin qu’a l’homme de se justifier. L’apôtre Paul parla de ceux qui ignorent les explications claires présentées par la création elle-même lorsqu’il déclara, à propos des intellectuels de son époque : « Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous » (Romains 1 :22, cf. versets 20-23). Qu’il s’agisse des multivers, des supposés « chaînons manquants » ou de l’évolution des dinosaures en oiseaux, les athées et les scientifiques qui rejettent Dieu se donnent beaucoup de mal pour « étayer » leurs idées afin de ne pas avoir à obéir au grand Créateur de toutes choses. Pour en savoir plus sur ce sujet important, lisez « L’évolution darwinienne est-elle morte ? »