Les vents du changement en Europe

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

 Les récentes élections européennes ont vu les partis centristes perdre 70 sièges au Parlement européen, tandis que les partis populistes d’extrême droite et les partis libéraux pro-européens de l’Union européenne gagnent du terrain. « [En France], le Rassemblement national (RN) [parti d’extrême droite] de Marine Le Pen est arrivé en tête dimanche des élections européennes, en devançant d’environ 0,9% la liste soutenue par le président Emmanuel Macron » (24heures.ch, 27 mai 2019). « Le parti d’extrême droite de Matteo Salvini a renforcé, dimanche, son emprise sur le gouvernement populiste au pouvoir en Italie. La Ligue a largement remporté les élections européennes avec 34,3% des voix » (France 24, 27 mai 2019). Le Parti de la Première ministre Theresa May, en Grande-Bretagne, a remporté moins de 9% des suffrages, tandis que le parti pro-Brexit de Nigel Farage, formé à peine six semaines auparavant, a recueilli plus de 30% des suffrages (MSN, 27 mai 2019). Malgré les gains des partis d’extrême droite au Parlement européen, les observateurs estiment que l’augmentation du soutien a été insuffisante pour changer les politiques européennes. Cependant, ces partis peuvent avoir suffisamment de pouvoir pour  bloquer une législation importante dans un Parlement fortement fragmenté  s’ils ont la capacité de travailler ensemble (Libération, 27 mai 2019 ).

Les partis modérés perdant une partie de leur pouvoir, l’avenir pourrait amener une Union européenne encore plus divisée et polarisée. Alors que l’Italie, la Hongrie et la France vont dans une direction plus conservatrice, il sera essentiel de surveiller leur impact sur la politique européenne. Le remplacement de la Première ministre britannique sortante pourrait accroître la probabilité d’un Brexit en octobre ou diviser davantage le gouvernement britannique. Si la Grande-Bretagne reste dans l’UE, ses sentiments anti-UE seraient perceptibles. Les prophéties bibliques parlent de la nature « de fer et d’argile » d’une puissante « bête » européenne à la fin des temps (Daniel 2 :33-45). Cela indique que les nations européennes auront des difficultés à travailler ensemble jusqu’à ce qu’un événement surgisse pour unir dix de leurs « rois » ou dirigeants d’une manière inhabituelle (voir Apocalypse 17 :12-13). Les récentes élections mettent en évidence les divisions croissantes au sein des 27 nations de l’UE qui pourraient mener à l’accomplissement de ces prophéties bibliques de la fin des temps. Pour en savoir plus sur l’avenir précaire de l’Europe, lisez notre article intitulé « Des ombres sur l’Europe ».