Peste bubonique et consommation de rongeurs

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Chaque année, des dizaines de personnes meurent encore de la peste bubonique, la « peste noire » qui a tué des dizaines de millions de personnes en Eurasie dans les années 1300. Cette peste bactérienne est associée à des conditions insalubres transmise par les rongeurs et leurs puces. Récemment, un couple originaire de la Mongolie « [est mort] de la peste après avoir mangé des reins de marmotte crus, entraînant une mise en quarantaine de la région qui bloque des touristes depuis plusieurs jours » (BFMTV, 6 mai 2019). « Les autorités ont plusieurs fois mis en garde les habitants contre la viande de marmotte crue, car celle-ci peut véhiculer la bactérie Yersinia pestis, responsable de la peste […] De nombreuses personnes ignorent les avertissements car [elles] estiment que consommer les organes internes des marmottes est bon pour leur santé. » 

Dans notre monde moderne où la plupart des gens mangent ce qu’ils désirent, des décès seraient évitables car les connaissances sur la façon d’enrayer cette maladie existent depuis des millénaires. La Bible contient une liste de mets considérés « impurs » – qui ne doivent pas être consommés par les êtres humains – et cette liste inclut les rongeurs (voir Lévitique 11 et Deutéronome 14). Bien que la Bible ne donne pas la raison biologique à ces restrictions alimentaires, la science moderne sur la transmission des maladies nous aide à comprendre pourquoi de telles interdictions sanitaires sont consignées dans les Écritures. Pour plus d’informations sur les lois diététiques bibliques lisez nos articles « Principes bibliques pour une bonne santé » et  « Voulez-vous vraiment en manger ? » dans le numéro du mois prochain de notre revue Le Monde de Demain. Abonnez-vous ici.