Q&R - Partager la vérité avec votre entourage ?

Commenter cet article

Il se peut que vous ayez commis la même erreur que beaucoup de gens font, la première fois qu’ils commencent à comprendre la vérité sur le merveilleux et sensationnel plan de salut de Dieu pour l’humanité.


QUESTION :

Lorsque j’ai commencé à découvrir l’existence de Dieu par les émissions du Monde de Demain, les brochures et les articles que vous m’avez envoyés, je pensais que ma famille, mes amis, et mes collègues de travail seraient aussi enthousiasmés que moi en découvrant toutes ces vérités. Aussi, je suis très surpris par leur réaction négative. Ai-je fait une erreur en voulant partager ce que j’apprenais ?

RÉPONSE :

Lorsque vous découvrez à quel point cette connaissance est merveilleuse, et a changé votre vie, il est tout à fait naturel de vouloir que les autres partagent votre joie. Certainement, les chrétiens n’ont pas à cacher leur foi « sous le boisseau » (Matthieu 5 :15). Toutefois, la façon dont les chrétiens partagent leur foi doit être basée sur l’exemple du Christ (1 Pierre 2 :21). Oui, nous devons être prêts à répondre à quiconque nous questionne sur l’espérance qui est en nous (1 Pierre 3 :15). Même si les gens ne nous posent pas de questions sur la doctrine, ils voient néanmoins comment nous agissons. Généralement, lorsque les gens voient votre exemple personnel de chrétien – lorsqu’ils voient les véritables résultats du christianisme dans votre vie – ils seront plus susceptibles à vous questionner sur vos croyances.

Peu importe l’enthousiasme généré par ce que Dieu est en train de vous enseigner, vous ne pouvez pas – par la seule force de vos paroles – « prêcher » à quelqu’un de venir dans l’Église de Dieu. Les Écritures sont très claires là-dessus, c’est un appel du Père – pas l’exaltation d’un ami ou d’un proche – qui permet à un individu de comprendre ce que Dieu a révélé. Rappelez-vous ceci : « Jésus leur répondit […] Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi » (Jean 6 :43-45).

Oui, c’est Dieu qui décide qui Il appelle – et nous savons par Sa parole qu’Il n’appelle qu’un tout petit nombre de « prémices » au cours de la présente époque, et qui prendra part à la « première résurrection » au retour de Jésus-Christ. Notez ce passage : « C’est aussi pour eux qu’Hénoc, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes : Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades » (Jude 14). Bien que plus de deux milliards de gens, vivant sur la planète Terre, prétendent être chrétiens, aujourd’hui, le nombre réel de véritable chrétiens appelés par Dieu est très loin derrière ce chiffre.

Bien sûr, nous savons que Dieu donnera un jour l’opportunité à tous ceux qui n’ont jamais vécu de comprendre la Bible, et de recevoir la vie éternelle. « Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Éternel ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Éternel » (Jérémie 31 :33-34).

Pour la plupart des gens qui entendent le véritable Évangile, aujourd’hui, il s’agit simplement d’un avertissement, d’un « témoignage » de ce qui doit arriver. Parmi les nombreux individus qui entendent la vérité, Dieu n’appelle qu’un « petit troupeau » au cours de la présente époque (Luc 12 :32). La vaste majorité des êtres humains reste aveuglée (2 Corinthiens 4 :3-4) – et cela fait partie du plan de Dieu, car Il sait que ces gens ne sont pas encore prêts à être appelés. En effet, essayer de faire briller la lumière de la vérité dans l’esprit de gens aveuglés apportera souvent la persécution sur celui qui tient la lanterne. « Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait » (1 Jean 3 :13).

Aussi, laissez vos actes chrétiens parler pour vous. Si quelqu’un vous interroge à propos de votre foi, partagez ce qui vous a aidé à apprendre et à croître. Mais ne vous imaginez pas que vous pourrez faire entrer de force la vérité divine dans ceux qui vous entourent. Priez pour que Dieu travaille avec ceux que vous aimez, mais faites confiance en Lui – pas en vos propres efforts – pour savoir qui sera appelé selon Sa volonté.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +