Richard Ames | Le Monde de Demain

Richard Ames

Sept clés pour l’étude de la Bible



Découvrez sept clés essentielles pour enrichir votre étude biblique et déverrouiller les vérités de ce livre mystérieux.

Le sabbat chrétien: samedi ou dimanche?

Si Jésus-Christ établit l’observance du dimanche comme jour de culte, pourquoi fallut-il la déclaration d’un Empereur romain 300 ans après Sa mort et Sa résurrection pour le fixer comme le jour de culte pour les chrétiens ? Et comment se fait-il que les premiers apôtres et disciples – même ceux d’origine païenne – gardaient-ils le sabbat du septième jour ? Prenez votre Bible et lisez-la avec nous dans cet épisode du Monde de Demain où nous examinerons ce que Jésus-Christ et Ses apôtres enseignèrent réellement au sujet du sabbat.

[Le texte ci-dessous est l’adaptation de la transcription de cette émission du Monde de Demain.]

Quel jour de repos ?

Plus de deux milliards de ceux qui se disent chrétiens observent le dimanche comme jour de culte. Pourtant, des millions d’autres observent le samedi, le septième jour de la semaine, comme jour de culte. Quel jour est véritablement le sabbat chrétien ? La plupart des chrétiens connaissent les Dix Commandements. En fait, des plaques et des stèles des Dix Commandements ont été placés même dans des bâtiments publics pendant des siècles, jusqu’à ces dernières années.

Le 4e commandement commence ainsi : « souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier » (Exode 20 :8, Darby). Ce commandement figurait sur les tables en pierre que Dieu remit à Moïse au XVe siècle av. J.-C. Mais quand Dieu établit-Il le sabbat du septième jour dont il fallait se souvenir ? Nous répondrons à cette question dans l’émission d’aujourd’hui.

Lorsque l’Église chrétienne du Nouveau Testament commença le jour de la Pentecôte en l’an 31 de notre ère, les chrétiens du premier siècle observaient déjà le sabbat du septième jour. Ce n’est qu’au concile de Laodicée, en l’an 363 de notre ère que l’Église romaine interdit l’observation du sabbat du septième jour, faisant du dimanche le jour officiel de culte, à la suite de l’édit de l’empereur Constantin en l’an 321.

Alors, le Dieu du ciel veut-Il que vous L’adoriez n’importe quel jour ? Que dit vraiment la Bible ? Quel est le jour du sabbat chrétien ? Le samedi ou le dimanche ?

Paul enseigna le jour du sabbat, tant aux Juifs comme aux Gentils

Le monde est secoué par les perturbations, les troubles et les stress prophétisés des temps de la fin. Jésus de Nazareth prédit ces troubles dans la prophétie du mont des Oliviers :

« Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines, et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs » (Matthieu 24 :7-8).

Mais Il fournit également un moyen de faire face à ces tensions lorsqu’Il déclara : « Par votre persévérance vous sauverez vos âmes » (Luc 21 :19). En ces temps agités, beaucoup recherchent la paix en pratiquant leur culte un jour particulier de la semaine.

Diverses religions célèbrent des fêtes religieuses ou des Jours saints. Les musulmans pratiquent leur culte le vendredi et suivent l’appel à la prière cinq fois par jour. Les Juifs du monde entier pratiquent leur culte depuis des milliers d’années le Jour du sabbat, qui commence au coucher du soleil le vendredi soir et se poursuit jusqu’au coucher du soleil le samedi. Des centaines de millions d’autres chrétiens se réunissent pour des cultes religieux le dimanche, proclamant que leur jour est le vrai jour de culte.

Mais saviez-vous qu’il y a aussi des millions de chrétiens qui gardent le sabbat du septième jour ? Pourquoi observent-ils le samedi comme jour de culte ? Le quatrième commandement dans la Bible enseigne l’observance du septième jour de la semaine en tant que repos sabbatique. Comme il est dit : « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu » (Exode 20 :8-10).

Quel jour de la semaine les chrétiens du premier siècle observaient-ils ? La réponse se trouve ici, dans la Bible. Dans l’émission Le Monde de Demain, nous vous demandons de ne pas vous contenter de nous croire sur parole, mais de vérifier par vous-même ce que dit réellement la Bible.

Les spécialistes de la Bible admettent que l’Église chrétienne du premier siècle observait le sabbat du septième jour. Mais beaucoup affirment à tort que c’était uniquement parce qu’ils étaient des chrétiens d’origine juive. Alors, les chrétiens d’origine païenne du premier siècle observaient-ils le dimanche comme jour de culte ? Que dit la Bible comme vérité historique ?

Prenez l’apôtre Paul. Il reçut une formation de pharisien, et connaissait fort bien les Écritures hébraïques, les livres de l’Ancien Testament. Dans la ville de Thessalonique, Paul prêcha aux Juifs dans la synagogue trois sabbats de suite. Remarquez que c’était sa coutume – il prêchait régulièrement le jour du sabbat :

« Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d’après les Écritures, expliquant et établissant que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts. Et Jésus que je vous annonce, disait-il, c’est lui qui est le Christ » (Actes 17 :2-3).

Paul prêchait régulièrement aux Juifs le jour du sabbat. Mais s’adressait-il également aux Gentils le jour du sabbat ? Regardez le chapitre suivant. L’apôtre Paul se trouve dans la ville païenne de Corinthe, en Grèce : « Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs » (Actes 18 :4) ! 

On pourrait penser que si les chrétiens observaient le dimanche, plutôt que le sabbat du septième jour, l’apôtre Paul pourrait parler aux Juifs le samedi et aux païens le dimanche. Est-ce bien ce que dit la Bible ?  Consultez Actes 13. Paul se trouvait à Antioche, dans ce qui est actuellement la Turquie. Après le sermon habituel de Paul à la synagogue pour les Juifs et les Gentils, remarquez ce qui se passa. « Lorsqu’ils sortirent, on les pria de parler le sabbat suivant sur les mêmes choses » le jour suivant, le dimanche ? Non ! Les Gentils supplièrent Paul de leur prêcher « le sabbat suivant » (v. 42).

Si Jésus, ou les apôtres, avaient changé le jour de culte prescrit par Dieu, c’était l’occasion rêvée pour Paul de dire aux Gentils : « Non, vous ne devez pas attendre jusqu’à samedi prochain, nous, les chrétiens, nous adorons maintenant le dimanche. Rencontrez-moi demain ! » Mais non, l’apôtre Paul ne fit pas cela. Que dit la Bible ? « Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu » (Actes 13 :44).

Paul enseignait aux chrétiens d’origine païenne le jour du sabbat ! Il ordonna également aux Gentils de Corinthe de suivre Son exemple. Rappelez-vous l’instruction de Paul : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Corinthiens 11 :1). Ou comme la Bible des Peuples (1998) le traduit : « Suivez mon exemple comme je suis celui du Christ. » Oui, Paul et Jésus donnèrent l’exemple à tous les chrétiens en observant le sabbat du septième jour !

À quelle époque le christianisme traditionnel commença-t-il à observer le dimanche comme le jour de repos au lieu du sabbat ? L’Encyclopédie catholique, sur le sujet du « dimanche », déclare ceci : « Tertullien (202 apr. J.-C.) fut le premier auteur à mentionner expressément le repos du dimanche » (Encyclopédie catholique, article “Dimanche”, 1912, volume 14, page 335). Tertullien a écrit :

« Pour nous, suivant la tradition, le seul jour de la résurrection nous devons éviter ce geste [l’agenouillement à la prière] comme tout ce qui exprime l’angoisse et la douleur et ce qui est de même nature, pour ne pas donner prise au diable » (“La Prière en Afrique chrétienne”, éditions Migne, page 31, traduction Adalbert-Gautier Hamman). 

L’observance du dimanche n’était même pas mentionnée avant l’an 202 de notre ère ! Cependant, de petits groupes de vrais chrétiens continuèrent à observer le sabbat du septième jour, même après que l’empereur romain Constantin eut imposé le culte du dimanche. Au XVIIe siècle, lorsque les chrétiens sabbatariens ont été persécutés en Angleterre, certains ont cherché la liberté religieuse dans de nouvelles terres, les colonies d’Amérique du Nord.

La charte royale de 1663, accordée par Charles II d’Angleterre, garantissait la liberté de religion à la colonie du Rhode Island. Cette charte peut être vue aujourd’hui dans la maison d’État de Providence, au Rhode Island.

Des précédents historiques de l’observance du sabbat du septième jour

Nous avons vu que les chrétiens du premier siècle observaient le sabbat du septième jour. Non seulement les chrétiens de racine juive observaient le samedi comme sabbat, mais les chrétiens d’origine païenne aussi. Nous avons également vu que même les premiers observateurs du dimanche n’ont pas pris le contrôle avant le troisième siècle de notre ère.

Nous avons également vu que c’est l’empereur romain, et non l’Église originelle, qui imposa le culte du dimanche dans l’Empire. Enfin, le concile de Laodicée déclara le dimanche comme jour de culte pour la religion catholique au quatrième siècle de notre ère.  N’est-ce pas étonnant ? Si le Christ établit le dimanche comme Son jour de culte, pourquoi fallut-il plus de 300 ans pour que l’Église déclare officiellement le dimanche comme jour de culte après Sa mort et Sa résurrection ?

Malgré les persécutions, les vrais observateurs du sabbat continuèrent à respecter le quatrième commandement tout au long des siècles. Lorsqu’ils furent persécutés dans l’Angleterre du XVIIe siècle, certains fuirent pour chercher la liberté religieuse en Amérique du Nord. En 1663, le roi Charles II garantit la liberté de religion dans la colonie du Rhode Island, et les observateurs du sabbat du septième Jour furent les bienvenus.

Les archives historiques montrent qu’un certain Stephen Mumford et son épouse arrivèrent à Newport, dans le Rhode Island, en 1665, en quête de liberté religieuse. Ils furent les premiers chrétiens à observer le sabbat en Amérique. Comme leur congrégation grandissait, ils avaient besoin d’une plus grande salle de réunion. Les sabbatariens bâtirent une grande salle de réunion en 1729. Elle est aujourd’hui conservée par la Société historique de Newport. Si vous vous trouvez un jour à Newport, Rhode Island, ne manquez pas de visiter ce bâtiment historique. Il est intéressant de noter que la plus ancienne synagogue juive d’Amérique est située juste à côté de la salle de réunion chrétienne du sabbat.

Dans la salle de réunion sabbatique de Newport se trouve une chaire surélevée. Derrière la chaire se trouvent deux grandes stèles sur lesquelles sont inscrits les Dix Commandements. Au bas de la deuxième stèle, on peut lire la déclaration directe de l’apôtre Paul dans Romains 3 :31 : « Annulons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi. »

Oui, ces chrétiens du Nouveau Testament affirmèrent leur allégeance à la déclaration du Christ : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19 :17). Jésus enseigna l’obéissance et l’observation des Dix Commandements.

Dans le Rhode Island du XVIIIe siècle, il y avait d’autres sabbatariens éminents, dont deux gouverneurs de la colonie du Rhode Island, Richard Ward et son fils Samuel – et même le premier président de l’université Brown, James Manning, était sabbatarien.

Les registres de l’Église sabbatarienne, conservés au Musée historique de Newport, renferment les noms des membres et leurs contributions. De manière plus significative, l’Église se décrit dans ces registres comme « gardant les commandements de Dieu, et la foi de Jésus, et en particulier le sabbat du 7ème Jour du Seigneur ».

Au fil des siècles, les chrétiens du septième jour ont continué à observer le sabbat. Ils le considèrent comme un merveilleux jour de repos et de culte. Aujourd’hui encore, de nombreux groupes restent fidèles à leur croyance dans le respect du sabbat chrétien du premier siècle.

Maintenant, laissez-moi vous demander : pouvez-vous prouver à partir de la Bible quel jour un chrétien doit sanctifier ? C’est une question extrêmement importante. Celui qui devrait répondre à cette question pour nous est le fondateur du christianisme Lui-même, Jésus-Christ !

Les pharisiens reprochèrent à Jésus d’avoir transgressé leurs restrictions qui avaient été ajoutées au sabbat. Jésus n’enfreignit pas le quatrième commandement, sinon Il aurait péché. Il a rejeté la halakha rabbinique, les restrictions des rabbins. Mais, en même temps, Jésus affirma le caractère sacré du sabbat et exemplifia Sa bonne observance. Ses disciples ont profité de la liberté du sabbat en grignotant des épis de blé des champs – ils avaient faim et ont profité de ce qui était vraiment légitime de faire.

Remarquez la réponse de Jésus aux pharisiens : « …Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat » (Marc 2 :27). Remarquez également ce que Jésus ne dit pas. Il ne dit pas : « Le sabbat a été créé uniquement pour les Juifs. » Car, en fait, le sabbat fut créé pour toute l’humanité – pour chaque homme, chaque femme et chaque enfant sur la planète Terre ! C’est ce que le Christ proclama ! Maintenant, à quel moment le sabbat fut-il établi ? Dans la Bible, Genèse 1, qui décrit ce qu’on appelle la « semaine de la création ».  Dieu créa l’homme et la femme le sixième jour de la semaine. Que s’est-il passé le lendemain, le septième jour ?

« Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant » (Genèse 2 :1-3).

Le sabbat est une commémoration de la création et révèle le Dieu réel, le Créateur de tout l’Univers. Le livre des Hébreux, dans le Nouveau Testament, met également l’accent sur le sabbat en tant que préfiguration du sabbat millénaire, le règne de 1 000 ans de Jésus-Christ ici-bas. Le sabbat du septième jour a une signification profonde pour les disciples du Christ.

Jésus fit une autre affirmation étonnante. A-t-Il dit qu’Il était le Maître du dimanche, que le dimanche était Son jour ? « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat, de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat » (Marc 2 :27-28). Si Jésus est le Maître du sabbat, quel jour est Son jour ? Le dimanche ? Non ! Le sabbat est le jour du Maître – c’est Jésus qui le dit Lui-même !

Jésus observait le sabbat. En fait, c’est Lui qui proclama les Dix Commandements sur le mont Sinaï. Rappelez-vous la déclaration claire de l’apôtre Paul concernant le Rocher spirituel de l’ancien Israël. Qui était ce Rocher qui les suivait dans le désert ? Les anciens Israélites, ceux-là mêmes qui ont entendu le tonnerre des Dix Commandements sur le mont Sinaï, ces anciens Israélites « ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ » (1 Corinthiens 10 :4).

Nous avons vu que Jésus enseigna à Ses disciples à respecter les Dix Commandements. Il observa Lui-même le sabbat du septième jour, comme les apôtres. Mais existe-t-il d’autres preuves dans le Nouveau Testament que les chrétiens doivent observer le sabbat ?

L’observance du sabbat est basée sur la Bible

Dans Hébreux 4, le sabbat est décrit comme un type du repos millénaire, ainsi qu’une commémoration du repos de Dieu à la création. Parlant de l’incrédulité des anciens Israélites en route vers la Terre promise, ce passage déclare : « Car, si Josué leur avait donné le repos, Dieu ne parlerait pas après cela d’un autre jour. Il y a donc un repos de sabbat [ou sabbatismos] réservé au peuple de Dieu » (Hébreux 4 :8-9).

S’agit-il d’un repos symbolique ou d’un repos sabbatique littéral ? Le dictionnaire biblique Anchor cite plusieurs écrits grecs profanes, non dépendants de ce verset d’Hébreux, où le mot grec « sabbatismos » signifie « observance du sabbat » ou « célébration du sabbat » littéralement. Il ne fait aucun doute que ce verset est une déclaration du Nouveau Testament sur l’observance chrétienne littérale du sabbat. Remarquez cette importante déclaration dans le verset 10 : « Car celui [le chrétien individuel] qui entre dans le repos de Dieu [la conversion, symboliquement parlant] se repose de ses œuvres, [remarquez] comme Dieu s’est reposé des siennes. »

Si nous, en tant que chrétiens convertis, devons cesser nos œuvres comme Dieu cessa les siennes, nous devons simplement nous poser une question : Comment Dieu a-t-Il cessé de faire Ses œuvres ? « Car il a parlé quelque part ainsi du septième jour : Et Dieu se reposa de toutes ses œuvres le septième jour » (Hébreux 4 :4).

Il n’y a aucune confusion ! Les chrétiens du Nouveau Testament doivent se reposer, tout comme Dieu le fit, le septième jour ! La Bible est très claire à ce sujet. Tant l’Ancien que le Nouveau Testament, ils donnent aux disciples des exemples clairs et l’instruction de sanctifier le jour du sabbat ! Comme le dictionnaire biblique Anchor le déclare :

« Le respect physique du sabbat de la part du croyant de la nouvelle alliance tel qu’affirmé par le “repos du sabbat”, est caractérisé par la cessation des “œuvres” (4 :10) en commémoration du repos de Dieu à la création (4 :4 = Genèse 2 :2) et manifeste la foi dans le salut apporté par le Christ. »

C’est une déclaration remarquablement claire ! La question fondamentale est la suivante : qui ou qu’est-ce que vous reconnaissez comme faisant autorité ? Est-ce la Bible ? Ou une Église, voire une religion en dehors de la Bible ? Le célèbre théologien catholique, James Cardinal Gibbons, rédigea cette audacieuse déclaration :

« Vous pouvez lire la Bible depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse, et vous ne trouverez pas une seule ligne autorisant, [ni] établissant la sanctification du dimanche. Les Écritures ordonnent la religieuse observance du Sabbat, jour que nous ne sanctifions jamais » (La foi de nos pères, James Gibbons, éditions Retaux-Bray, p. 107, traduction Adolphe Saurel).

C’est une citation tirée de l’ouvrage de Gibbons intitulé La foi de nos pères, imprimé pour la première fois en 1876. Voici un aveu de Harold Lindsell, rédacteur en chef du magazine Christianity Today et ministre de l’Église baptiste : « Les Écritures ne nous ordonnent à aucun endroit d’observer le dimanche au lieu du samedi, en tant que jour saint » (“Consider the Case for Quiet Saturdays”, Christianity Today, 5 novembre 1976, p. 42).

Il y a beaucoup d’autres aveux de ce genre sur ce point que vous pouvez lire dans notre brochure gratuite : Quel est le jour du sabbat chrétien ?

Mais laissez-moi en partager une autre avec vous. Cette déclaration est de l’anglican Isaac Williams, Docteur en théologie :

« Où voyons-nous dans les Écritures que nous devrions observer le premier jour ? Il nous est ordonné d’observer le septième jour ; mais nous n’avons aucun commandement nous disant d’observer le premier jour […] La raison pour laquelle nous observons le premier jour de la semaine, au lieu du septième, est la même raison pour laquelle nous observons beaucoup d’autres choses : non parce que la Bible nous le dit, mais parce que l’Église nous l’ordonne » (Plain Sermons on the Catechism, Isaac Williams, volume 1).

Ce sont des aveux étonnants – et il y en a d’autres. Encore une fois, mes amis, je vous demande : quelle est la source de votre foi ? Est-ce la Bible ? Ou bien est-ce les coutumes et les traditions en dehors de la Bible ? Jésus émit un très fort avertissement lorsque les traditions entrent en conflit avec les commandements de Dieu.

De nombreuses Églises ont suivi cette mauvaise voie, tout comme les pharisiens de l’époque de Jésus. Jésus dit :

« C’est en vain qu’ils m’honorent, en donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes [...] Vous rejetez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition » (Marc 7 :7-9).

C’est un avertissement dont je l’espère, nous tiendrons tous compte. Jésus déclara être le Maître du sabbat. Il observa le sabbat et Il n’enfreignit pas la loi comme certains théologiens l’affirment à tort. Comme Il le dit dans Jean 15 :10 : « J’ai gardé les commandements de mon Père ». Mes amis, allez-vous suivre l’exemple de Jésus-Christ et les instructions bibliques ? Ou vous y opposerez-vous afin de suivre les traditions des hommes ?

Une restauration à venir du culte véritable

En parlant du Monde à Venir, du Monde de Demain, Dieu annonce cette bonne nouvelle :

« Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Éternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. À chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra m’adorer, dit l’Éternel » (Ésaïe 66 :22-23).

Quel merveilleux monde ce sera ! « Le temps est venu de rassembler toutes les nations et toutes les langues ; elles viendront et verront ma gloire » (v. 18). Croyez-le ou non, toutes les nations de la Terre un jour viendront ensemble pour glorifier le vrai Dieu, le Créateur de toutes choses, et Son Fils Jésus-Christ comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Et tous les peuples L’adoreront, comme Il le proclame « à chaque sabbat ».

Mes amis, saviez-vous qu’il y a des millions de chrétiens qui gardent le sabbat du septième jour ? Pourquoi observent-ils le samedi comme jour de culte ? Avez-vous prouvé à vous-même quel est le jour du sabbat chrétien ? Si vous souhaitez obtenir un exemplaire de notre brochure gratuite pour vous aider à répondre à ces questions, cliquez simplement sur le lien dans la description. Elle est entièrement gratuite. Elle vous montrera, directement à partir des pages de la Bible, Quel est le jour du sabbat chrétien.


Des prophéties bibliques extraordinaires accomplies!

Découvrez des preuves de l’accomplissement des prophéties bibliques, et le pouvoir de Dieu pour intervenir dans les affaires mondiales. Regardez cet épisode pour apprendre ces faits.

[Le texte ci-dessous est l’adaptation de la transcription de cette émission du Monde de Demain.]

Des prophéties fiables !

Alors que nous connaissons une pandémie, un effondrement économique et des conflits internationaux croissants, beaucoup ont le sentiment que nous vivons aux « temps de la fin » prophétisés dans la Bible. Oui, notre monde connaît des catastrophes naturelles extrêmes, des séismes, des éruptions volcaniques, des pandémies et même des guerres mondiales.

Mais saviez-vous que la Bible prédit l’avènement d’un monde nouveau ? Oui, un nouveau gouvernement mondial que nous appelons le Monde de Demain. Ce gouvernement mondial ne sera pas dirigé par des présidents, des dictateurs, des rois ou des Premiers ministres humains. Le nouveau gouvernement mondial sera dirigé par un grand Être spirituel, qui est même venu ici-bas en tant que Sauveur du monde. Oui, le Messie, Jésus de Nazareth, reviendra en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Comment pouvons-nous en être certains ? Nous le savons parce que nous pouvons prouver que les prophéties bibliques sont efficaces et exactes.

Selon l’Encyclopédie de la prophétie biblique, la Bible contient 1 817 prédictions sur l’avenir. Nous sommes certains de la force et de la précision de ces prophéties grâce aux centaines qui se sont déjà accomplies. Dans cette émission, nous allons explorer les incroyables prophéties de la Bible qui se sont accomplies exactement comme prévu. Vous pouvez prouver l’efficacité des prophéties bibliques à partir de votre propre Bible.

Des prophéties bibliques concernant l’Avènement du Messie, accomplies à la lettre

Quelle époque étonnante nous vivons alors que nous approchons de la fin de cette ère troublée ! Nous avons connu une pandémie, des crises économiques mondiales, des incendies, des inondations, des tornades et des ouragans qui ont dévasté des villes et tué des centaines de milliers de personnes. Sans parler des émeutes, des meurtres, des guerres et du terrorisme dans le monde entier. Les nations et les entreprises gagnent avidement en propriété et en pouvoir. Les cybers terroristes dérobent des technologies et des secrets industriels de grande valeur.

Où tout cela va-t-il nous mener ? La prophétie biblique décrit l’avenir des nations. Le chaos actuel atteindra son apogée lors de la Troisième Guerre mondiale. La bonne nouvelle est que celle-ci sera suivie par un nouveau gouvernement mondial appelé le Royaume de Dieu. Dans la Bible, il est également appelé « le monde à venir » (Hébreux 2 :5). Comment pouvons-nous en être aussi sûrs ? Nous connaissons l’avenir grâce à la puissante révélation de ce livre, la Sainte Bible.

L’une des prophéties qui s’est accomplie est celle du Messie annoncé. L’Ancien Testament contient plus de trois cents références concernant Son avènement. Peter Stoner, dans son livre La science parle, examina la probabilité qu’une même personne accomplisse seulement 48 de ces prophéties. La probabilité que cela se produise est d’une sur dix suivi de 157 zéros. Selon des calculs, cela correspondrait à essayer d’identifier du premier coup un électron spécifique parmi tous les électrons de l’Univers connu.

Cette étude ne prenait en compte que 48 prophéties parmi les centaines se rapportant au Messie et ayant été accomplies. Autrement dit, il est impossible que les prophéties concernant la première venue du Christ se soient accomplies par le fruit du hasard. Elles étaient annoncées avec force et elles se sont accomplies par centaines dans le détail. Oui, vous pouvez croire les prophéties bibliques ! En fait, votre vie en dépend !

Le Manuel biblique de Halley énumère plusieurs des prophéties concernant le Messie et leur réalisation dans le Nouveau Testament (p. 421-422).  En voici quelques-unes :

  • Qu’Il naîtrait d’une vierge (Matthieu 1 :23 ; Ésaïe 7 :14).
  • Qu’Il naîtrait à Bethléem (Matthieu 2 :6 ; Jean 7 :42 ; Michée 5 :1).
  • Qu’Il séjournerait en Égypte (Matthieu 2 :15 ; Osée 11 :1).
  • Qu’Il vivrait en Galilée (Matthieu 4 :15 ; Ésaïe 8 :23 ; 9 :1), à Nazareth (Matthieu 2 :23 ; Ésaïe 11 :1).
  • Que Sa venue serait annoncée par un messager semblable à Élie (Matthieu 3 :3 ; 11 :10-14 ; Marc 1 :2-3 ; Luc 3 :4-6 ; 7 :27 ; Jean 1 :23 ; Ésaïe 40 :3-5 ; Malachie 3 :1 ; 4 :5).
  • Que Son ministère serait celui de la guérison (Matthieu 8 :17 ; Ésaïe 53 :4-5).
  • Qu’Il serait trahi par un ami pour 30 pièces d’argent (Matthieu 26 :15 ; Zacharie 11 :12).
  • Que Son côté serait transpercé (Jean 19 :37 ; Zacharie 12 :10 ; Psaume 22 :17). 

Ce ne sont là que quelques-unes des plus de 300 prophéties concernant le Messie qui se sont accomplies.

Certains d’entre vous connaissent peut-être la prophétie des 70 semaines du prophète Daniel. Les Juifs du premier siècle et de la période précédant le 1er siècle étaient au courant de la prophétie de Daniel. Rendons-nous dans la Bible à Daniel 9. Ici est décrite la célèbre prophétie se référant à l’apparition annoncée du Messie :

« Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints » [ou comme le disent d’autres versions, “le lieu très saint”] » (Daniel 9 :24).

Remarquez que le Messie devait expier l’iniquité ! De nombreuses Écritures montrent que le Messie serait mort pour les péchés du monde, afin que nous puissions être pardonnés et réconciliés avec Dieu. Jean-Baptiste témoigna, en se référant à Jésus : « Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1 :29). Il nous est dit dans Éphésiens 1 :7 : « En lui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés, selon la richesse de sa grâce. »

Oui, la prophétie de Daniel révéla que l’un des principaux objectifs du Messie était d’expier l’iniquité. Mes amis, vous pouvez être pardonnés de tous vos péchés par le sang du Christ. Mais il y a des conditions, comme Jésus Lui-même l’a clairement indiqué. Il dit : « Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1 :15). Puis l’apôtre Pierre dit à la foule le jour de la Pentecôte : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit » (Actes 2 :38).

Mes amis, certains d’entre vous en sont peut-être arrivés au point d’éprouver de la repentance, et vous voulez être pardonnés de vos péchés passés et changer de vie. Nous avons des ministres dans de nombreuses régions du monde qui répondront à vos questions et vous donneront également des conseils concernant le baptême. Il vous suffit de nous contacter sur notre site Internet MondeDemain.org.

Les temps prophétiques de la vie et le ministère de Jésus

Dans la première partie de cette émission, nous avons parlé de l’accomplissement de merveilleuses prophéties au sujet du premier Avènement du Messie, Jésus-Christ, sur cette Terre. Mais quand a-t-Il été prédit qu’Il commencerait Son ministère ? La prophétie des 70 semaines de Daniel révèle la réponse. En prophétie, un jour équivaut à une année dans l’accomplissement. Comme il y a 69 semaines entre la prophétie de Daniel et le Messie, il faut multiplier 69 par 7 jours par semaine, cela donne 483 années prophétiques. Mais quand la prophétie des 70 semaines a-t-elle commencé ? De nombreux érudits identifient le décret d’Artaxerxès dans Esdras 7, aux versets 11 à 28, qui fut promulgué historiquement en l’an 457 av. J.-C., comme étant le commencement. En avançant de 483 ans av. J.-C. à l’ère apr. J.-C., nous soustrayons 457 de 483 et nous arrivons à ce qui semble être 26 après J.-C. Cependant, comme il n’existe pas d’année zéro, le passage de l’an 1 av. J.-C. à l’an 1 apr. J.-C. nécessite mathématiquement l’ajout d’une année. Ainsi, le Messie devait commencer Son ministère en 27 apr. J.-C.

Quel âge avait Jésus lorsqu’Il commença Son ministère ? « Jésus avait environ trente ans lorsqu’il commença son ministère » (Luc 3 :23). Alors, quand Jésus est-Il né ? Si nous soustrayons 30 ans de l’an 27 apr. J.-C., nous arrivons à l’an 4 av. J.-C., puisqu’il n’y a pas d’année zéro.

Oui, le Christ accomplit la prophétie de Daniel à la lettre pour expier l’iniquité ! Comme nous l’avons vu, le Messie accomplit des aspects majeurs de la prophétie de Daniel des 70 semaines. Mais Il lui reste d’autres aspects à compléter. Par exemple, Daniel 9 :24 prédit d’autres missions encore à venir. Le Messie, Jésus-Christ, lorsqu’Il reviendra, accomplira les prophéties suivantes : « Amener la justice éternelle […] sceller la vision et le prophète [ou la prophétie], et […] oindre le Saint des saints » ou, comme le disent certaines versions « le lieu très saint », en référence au temple millénaire de Jérusalem décrit dans les chapitres 40 à 43 d’Ézéchiel. Feu l’évangéliste, Roderick Meredith, décrit la mission millénaire du Christ dans sa brochure inspirante que nous vous offrons aujourd’hui : L’accomplissement des prophéties : la main de Dieu dans les affaires mondiales.

À présent, considérons une autre des grandes interventions divines et l’accomplissement d’une prophétie biblique majeure. Le Dieu tout-puissant déclare par l’intermédiaire du prophète Ésaïe :

« Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens ; car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; je dis : Mes arrêts subsisteront, et j’exécuterai toute ma volonté » (Ésaïe 46 :9-10).

C’est pourquoi nous pouvons avoir confiance dans l’avenir ultime, l’avenir que nous appelons le Monde de Demain. C’est le moment où le Christ régnera sur toutes les nations et apportera la paix et la prospérité dans le monde entier. Les grands empires s’élèvent et s’effondrent. Dieu a-t-Il prédit la chute de Babylone la grande ? Le plus grand Empire de l’époque était Babylone. Pourtant, la Bible avait prédit que cette grande puissance punirait d’autres nations à l’instar d’un jugement de Dieu. Alors, Babylone elle-même serait jugée pour ses péchés. 

Plus de 100 ans avant le renversement du grand Empire babylonien, le prophète Ésaïe mentionna le nom précis de l’homme qui serait responsable de la chute de Babylone. Dieu dit « de Cyrus : Il est mon berger, et il accomplira toute ma volonté ; Il dira de Jérusalem : Qu’elle soit rebâtie ! Et du temple : Qu’il soit fondé ! » (Ésaïe 44 :28). Cyrus fut roi de Perse vers l’an 558 av. J.-C. à l’an 529 av. J.-C. Ainsi, Ésaïe prophétisa au 8e siècle av. J.-C. au sujet d’un roi qui ne naquit qu’au 6e siècle av. J.-C. !

Mais non seulement Ésaïe prédit Cyrus par son nom, mais il prédit également comment Cyrus allait entrer dans Babylone pour la conquérir. C’est une histoire incroyable. Cyrus permit aux Juifs de retourner à Jérusalem et de reconstruire le temple. Ici, Dieu proclama qu’Il utilisera Cyrus d’une manière particulière :

« Ainsi parle l’Éternel à son oint, à Cyrus, qu’il tient par la main, pour terrasser les nations devant lui, et pour relâcher la ceinture des rois, [écoutez attentivement ceci] pour lui ouvrir les portes, afin qu’elles ne soient plus fermées ; je marcherai devant toi, j’aplanirai les chemins montueux, je romprai les portes d’airain, et je briserai les verrous de fer. Je te donnerai des trésors cachés, des richesses enfouies, afin que tu saches que je suis l’Éternel qui t’appelle par ton nom, le Dieu d’Israël » (Ésaïe 45 :1-3).

La référence aux « portes d’airain » montre comment Dieu ouvrit la voie pour que l’armée de Cyrus puisse s’emparer de la ville. La ville de Babylone semblait imprenable avec ses murailles et ses fortifications massives. Et la ville disposait de réserves qui pouvaient suffire pendant 20 ans en cas de siège. Les Babyloniens se moquèrent de l’armée de Cyrus lorsqu’il vint attaquer la ville.

Le fleuve Euphrate passait au milieu de Babylone sous les portes massives de sa muraille. Cyrus utilisa une méthode ingénieuse pour contourner cet obstacle. Certains de ses hommes creusèrent des canaux en amont pour détourner le débit du fleuve.

La prophétie et les annales de l’Histoire

L’historien grec Hérodote a également écrit sur cet événement :

Cyrus et ses troupes hors-combat « réduisirent tellement la profondeur de l’eau dans le lit même du fleuve qu’il devint praticable à gué, et l’armée perse, qui fut laissée à Babylone à cette fin, pénétra dans le fleuve, alors seulement assez profond pour atteindre à peu près à mi-cuisse d’un homme, et, se frayant un chemin le long de celui-ci, est arrivée dans la ville [...] Les Babyloniens eux-mêmes disent qu’en raison de la grande superficie de la ville, la périphérie a été prise sans que les gens qui se trouvaient en son sein n’en sachent rien ; il y avait une fête en cours, et ils ont continué à danser et à s’amuser, jusqu’à ce qu’ils apprennent la nouvelle à leurs dépens. Voilà donc l’histoire de la première prise de Babylone » (The Histories, Herodotus, Book One, sections 191-192).

Oui, l’historien Hérodote le confirme, tout comme d’autres sources telles que la Cyropédie de Xénophon, que la prophétie biblique s’est réalisée de façon spectaculaire et précise !

Le prophète Daniel était dans la ville de Babylone la nuit où l’armée perse de Cyrus conquit la ville. Et, par l’intermédiaire du prophète Daniel, Dieu fit également savoir au roi Belschatsar ce qui allait lui arriver ainsi qu’à l’Empire. C’est la célèbre histoire de « l’écriture sur la muraille ». Vous pouvez la lire dans le livre de Daniel. Le roi Belschatsar prépara un festin, une grande fête, pour des milliers de ses nobles. Ils buvaient du vin dans les récipients d’or pillés du temple de Jérusalem :

 « En ce moment, apparurent les doigts d’une main d’homme, et ils écrivirent, en face du chandelier, sur la chaux de la muraille du palais royal. Le roi vit cette extrémité de main qui écrivait. Alors le roi changea de couleur, et ses pensées le troublèrent ; les jointures de ses reins se relâchèrent, et ses genoux se heurtèrent l’un contre l’autre » (Daniel 5 :5-6).

Le prophète Daniel fut appelé à interpréter cette inscription. Une main mystérieuse avait écrit un message sur la muraille :

« Voici l’écriture qui a été tracée : Compté, compté, pesé, et divisé. Et voici l’explication de ces mots. Compté : Dieu a compté ton règne, et y a mis fin. Pesé : Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger. Divisé : Ton royaume sera divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses […] Cette même nuit, Belschatsar, roi des Chaldéens, fut tué. Et Darius, le Mède, s’empara du royaume, étant âgé de soixante-deux ans » (Daniel 5 :25-31).

Oui, le royaume des Mèdes et des Perses remplaça le royaume de Babylone, comme Dieu l’avait prédit. Roderick Meredith résume cet incroyable accomplissement de la prophétie dans la brochure gratuite que nous vous offrons aujourd’hui :

« Voyez à présent ce que les historiens savent des événements qui se déroulèrent autour de l’an 539 av. J.-C., lorsque Babylone tomba aux mains de Cyrus. Cette ville-forteresse était réputée “imprenable” en raison de sa puissance. Comme les troupes de Cyrus ne pouvaient escalader les fortifications massives de Babylone qui avaient repoussé tant d’envahisseurs, elles détournèrent les eaux de l’Euphrate qui traversaient la ville en passant habituellement sous de lourdes portes. En abaissant le niveau de l’eau et en envoyant un espion déverrouiller les portes de l’intérieur, le long de la rivière, l’armée de Cyrus put envahir la ville d’une manière totalement inattendue en prenant les Babyloniens au dépourvu. Dieu fut-Il surpris ? Non, car Il avait décrit 200 ans plus tôt comment un dirigeant nommé Cyrus vaincrait de grands rois en passant par “les deux grands battants” ! Peu après, Cyrus publia un décret permettant aux Juifs de rentrer volontairement à Jérusalem, dans leur patrie, et il leur demanda de rebâtir le temple – un autre accomplissement remarquable de la prophétie (Esdras 1 :2-4 ; 6 :2-5) » (L’accomplissement des prophéties, Roderick Meredith, pages 31-32).

Aujourd’hui encore, Dieu intervient pour diriger les nations et les peuples. Roderick Meredith décrit comment Dieu épargna les forces navales anglaises en utilisant la puissance de la météo :

« En 1586-1587, l’exécution de Marie Stuart, reine d’Écosse, rendit impossible la domination catholique sur le trône d’Angleterre. L’année suivante, le roi Philippe II d’Espagne tenta de réinstaurer l’autorité catholique en envoyant les 124 navires de “l’invincible” Armada contre l’Angleterre. Bien que les forces navales anglaises aient combattu avec ténacité, elles finirent par épuiser leur poudre à canon ! À cet instant critique, un vent d’une rare violence se leva et provoqua le naufrage de nombreux galions espagnols lourdement armés. La plupart des navires, malmenés par les intempéries, qui réussirent tant bien que mal à regagner l’Espagne ne purent jamais repartir, tant les dégâts avaient été importants » (ibid., pages 26-27).

Oui, Dieu intervient sur le climat pour accomplir Ses plans :

« Pour commémorer cette défaite espagnole, la reine Elizabeth fit fabriquer une médaille d’argent portant l’inscription suivante : “Dieu a soufflé et ils furent dispersés”. Elle savait qui avait provoqué cette tempête à ce moment critique dans l’histoire de son peuple ! » (ibid., page 27).

L’établissement certain d’un Royaume prophétique

Plus de 300 prophéties ont détaillé à l’avance la naissance, la vie et le ministère de Jésus-Christ. Dieu a révélé à travers Ses prophéties la Bonne Nouvelle de Son Royaume à venir. Dans l’une des prophéties les plus connues du Messie, le prophète Ésaïe décrit à la fois le premier Avènement du Christ et l’établissement de Son Royaume lors de Son second Avènement :

« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule ; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. Donner à l’empire de l’accroissement, et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, l’affermir et le soutenir par le droit et par la justice, dès maintenant et à toujours : Voilà ce que fera le zèle de l’Éternel des armées » (Ésaïe 9 :5-6). 

Oui, « donner à l’empire de l’accroissement, et une paix sans fin ». Mes amis, le temps presse ! Nous sommes aux temps de la fin selon la prophétie, attendant que Jésus-Christ revienne bientôt et établisse Son gouvernement éternel. Il nous sauvera de l’extinction totale et du cosmocide. Il apportera une paix sans fin à la Terre et à toutes les nations.

Mes amis, vous devez vous préparer à l’avènement de Son royaume. Vous devez suivre Ses instructions et prier, « Que ton règne vienne » (Matthieu 6 :10). Que Dieu vous bénisse alors que vous poursuivez le plus grand but dans la vie donné par notre Sauveur à toute l’humanité dans Matthieu 6 :33 : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. »

Si vous aimeriez recevoir un exemplaire de notre brochure L’accomplissement des prophéties : la main de Dieu dans les affaires mondiales gratuitement, cliquez sur le lien.


Sept clés pour étudier la Bible

La paix mondiale. Calmer le stress. La sécurité économique. Les réponses aux questions les plus fondamentales de la vie. On trouve dans la Bible les explications à tous ces sujets. Dans cet épisode du Monde de Demain, découvrez comment trouver des réponses dans les Écritures. Nous partagerons avec vous sept clés pour améliorer votre étude personnelle da la Bible. 

[Le texte ci-dessous est l’adaptation de la transcription de cette émission du Monde de Demain.]

Un livre pour tous les temps !

Année après année, la Bible reste le livre le plus vendu au monde ! Des sections de la Bible sont disponibles dans plus de trois mille langues à travers le monde. Il y a de fortes chances que vous en ayez une sur votre table basse ou rangée sur une étagère quelque part. Mais combien d’entre vous lisent effectivement la Bible ? Si vous ne lisez pas ce livre, vous risquez de passer à côté des connaissances les plus passionnantes et les plus vastes que le monde ait jamais connues !

Au milieu des années 1450, il y a plus de 570 ans, l’imprimeur allemand Johan Gutenberg donna au monde la première Bible imprimée. Une étude réalisée en 2021 par la British and Foreign Bible Society estime qu’entre 5 et 7 milliards de Bibles ont été imprimées depuis lors. Aujourd’hui, à l’ère du numérique, des centaines de millions de Bibles ont été téléchargées sur les smartphones et les ordinateurs. En 2021, l’application biblique très utilisée de YouVersion a été téléchargée plus de 500 millions de fois, et les utilisateurs ont lu ou écouté des chapitres de la Bible plus de 64 milliards de fois.

La Bible semble être partout. Mais qui la comprend réellement ? Pouvez-vous la comprendre ? Dans l’émission d’aujourd’hui, nous discuterons des sept clés simples mais essentielles pour étudier la Bible.

Mes amis, nous vivons au « temps de la fin » prophétisé. La Bible révèle l’avenir du monde et le sens de votre vie. Vous devez comprendre la prophétie biblique et l’avenir impressionnant de notre planète. La Bible révèle la voie de la paix et de la prospérité. Il vous faut comprendre la connaissance essentielle que le Dieu tout-puissant veut partager avec vous. Dans cette émission, vous apprendrez sept clés de l’étude de la Bible. Ces clés peuvent transformer votre vie ! Vous avez besoin de ces informations !

Toujours d’actualité – et jamais épuisé !

Si vous êtes un téléspectateur régulier du Monde de Demain, vous lisez probablement souvent la Bible. Mais combien de personnes lisent réellement la Bible ? Selon une étude publiée en 2021 par Statista, 11% des Américains lisent leur Bible tous les jours. Environ un tiers, soit 34%, la lit au moins une fois par semaine. Enfin, 29% déclarent ne jamais lire la Bible ! (“Fréquence de lecture de la Bible chez les adultes aux États-Unis de 2018 à 2021”, Statista.com, 2022).

Mes amis, vous devez lire ce livre. Mais pouvez-vous comprendre ses mystères ? Oui, vous le pouvez. Dans l’émission d’aujourd’hui, nous allons vous donner accès à une mine de trésors précieux, sept clés pour une étude efficace de la Bible.

Comment pouvons-nous récolter les trésors contenus dans ce livre ? En parlant de la vraie connaissance, la Bible déclare dans Proverbes 2 :4 :

« Si tu la cherches comme l’argent, si tu la poursuis comme un trésor, alors tu comprendras la crainte de l’Éternel, et tu trouveras la connaissance de Dieu. Car l’Éternel donne la sagesse ; de sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence ».

La Bible était autrefois appréciée dans la civilisation occidentale. Elle faisait même partie de l’enseignement public dans certains pays. Plus récemment, l’humanisme, la théorie de l’évolution et le matérialisme ont envahi les institutions éducatives, jetant Dieu, la Bible et les Dix Commandements par la fenêtre. Depuis lors, les normes morales et éthiques ont décliné dans tous les secteurs de la société. Ce n’est pas une coïncidence !

Mes amis, la Bible révèle les lois spirituelles invisibles qui expliquent les tendances et le déclin du monde occidental. « Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi » (Galates 6 :7). Le monde occidental a semé le péché, et il en récoltera des conséquences désastreuses :

« Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle » (Galates 6 :8).

Malheureusement, nous récoltons la corruption dans le monde occidental. C’est pourquoi vous devez examiner les nouvelles du monde à la lumière de la prophétie biblique. Le prophète Osée en parle de cette façon : « Puisqu’ils ont semé du vent, ils moissonneront la tempête » (Osée 8 :7).

Nos nations comprendront-elles enfin le message selon lequel nous devons nous repentir au niveau national et individuel ? Allons-nous enfin nous tourner vers le Dieu de la Bible, tenir compte de Ses avertissements et obéir à Ses commandements ? Nous devons étudier la Bible, et vivre selon la Bible. Comme Jésus l’a dit dans Matthieu 4 :4 et Luc 4 :4 : « Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Seul l’amour de celle-ci et l’obéissance aux Écritures peuvent conduire à la prospérité morale et nationale :

« Environ un tiers de la population adulte américaine croit que la Bible est la véritable parole de Dieu et qu’elle doit être prise littéralement, mot pour mot. Ce pourcentage est légèrement inférieur à celui d’il y a plusieurs décennies. La majorité des Américains qui ne croient pas que la Bible soit littéralement vraie pensent qu’elle est la parole inspirée de Dieu mais que tout ce qu’elle contient ne doit pas être pris au pied de la lettre. Et environ un Américain sur cinq croit que la Bible est un ancien livre fait “de fables, de légendes, d’histoires et de préceptes moraux consignés par l’homme” » (Gallup News Service, mai 2007).

Mes amis, Dieu jugera les incrédules. Comprenons bien ! La Bible est le livre d’instructions de Dieu à l’égard de tous les êtres humains :

« Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre » (2 Timothée 3 :16-17).

Oui ! Toute l’Écriture est utile ! La clé n°1 pour une étude efficace de la Bible est la suivante : La Bible est toujours d’actualité.

Certaines personnes pensent que, puisque la rédaction de la Bible a été achevée il y a environ 1900 ans, elle ne peut pas être pertinente pour nous aujourd’hui. Cette croyance est erronée. Comme nous l’avons démontré dans les dizaines de nos émissions, non seulement la Bible est pertinente pour nous aujourd’hui, mais ses prophéties révèlent également l’avenir de l’humanité, notre incroyable destinée et la bonne nouvelle du Monde de Demain. La bonne nouvelle, l’humanité ne s’autodétruira pas complètement.

Jésus-Christ reviendra au moment le plus dangereux de l’Histoire de l’humanité pour nous sauver de nous-mêmes. L’Évangile du Royaume de Dieu est toujours d’actualité. Jésus dit : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24 :14).

Oui, nous attendons avec impatience la fin de ce « monde pervers », la fin de cette ère et le début d’une nouvelle ère, le Monde de Demain ! La Bible est toujours d’actualité. Un sondage de Gallup révèle que « 65% des Américains sont d’accord pour dire que la Bible répond à toutes, voire à la plupart, des questions fondamentales de la vie ».

Un ouvrage complet – intégral et interconnecté

La Bible est le cadeau de Dieu à toute l’humanité. Chérissons-nous vraiment ce livre comme nous le devrions ? Si oui, nous devons vraiment étudier la Bible régulièrement. Le président Abraham Lincoln cita cette déclaration à propos de la Bible :

« Je crois que la Bible est le meilleur cadeau que Dieu ait jamais donné à l’homme. Tout le bien du Sauveur du monde nous est communiqué à travers ce livre » (Collected Works of Abraham Lincoln, Vol. 7, 1953, p. 543).

Une enquête de l’American Bible Society a révélé que la lecture de la Bible a augmenté pendant la pandémie de Covid. Plus de 181 millions d’Américains ont ouvert une Bible au moins une fois en 2021, soit une augmentation par rapport aux 169 millions de 2020. Des millions de personnes découvrent que la Bible est pertinente pour leur vie. Nous avons mentionné cette clé dans la dernière partie de notre émission. Clé n°1 : La Bible est toujours d’actualité.

Une deuxième clé essentielle : la Bible est un livre complet. Beaucoup ne peuvent pas vraiment comprendre la Bible parce qu’ils rejettent ses 39 premiers livres, appelés l’Ancien Testament. Comprenons ce point. Lorsque Jésus mentionnait les Écritures, Il citait les Écritures hébraïques, ou l’Ancien Testament. Dans Sa formidable bataille spirituelle contre Satan le diable, Jésus cita Deutéronome 8 :3 quand Il répondit : « L’homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole de Dieu » (Luc 4 :4, Ostervald).

Cette vérité profonde est absolument fondamentale pour le bonheur de chacun, et pour la vie éternelle ! L’apôtre Paul, écrivant au jeune évangéliste Timothée, parla de la foi authentique qui se trouvait chez la grand-mère de Timothée, Loïs, et chez sa mère, Eunice. Elles enseignèrent les Écritures à Timothée dès son enfance.

Et quelles étaient ces Écritures ? Les 39 premiers livres de la Bible. Le Nouveau Testament n’avait pas encore été mis par écrit. « Dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ » (2 Timothée 3 :15). Timothée put comprendre le salut à travers les Écritures de l’Ancien Testament, avec l’acceptation de Jésus-Christ comme son Sauveur.

La Bible est un livre complet. Elle commence par le livre de la Genèse et se termine par le livre de l’Apocalypse. En fait, Dieu nous avertit dans Apocalypse :

« Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre » (Apocalypse 22 :18-19).

Lorsque Jésus nous enseigna les deux grands commandements, Il les cita de l’Ancien Testament. Le premier grand commandement qui est d’aimer Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre force, est écrit dans le livre de Deutéronome 6 :5 ! Et le deuxième grand commandement de Jésus, « Tu aimeras ton prochain comme toi-même », provient de Lévitique 19 :18.

Jésus cita ces versets de l’Ancien Testament qui sont des commandements divins. Ce que je veux dire, mes amis, c’est que nous ne pouvons pas comprendre la vérité de Dieu, ni Son plan, à moins que nous n’étudions la Bible en entier en tant que la parole de Dieu. Pour comprendre la Bible, nous devons lire l’Ancien Testament ET le Nouveau Testament. La clé n°2 pour une étude efficace de la Bible est : La Bible est un livre complet.

Une troisième clé pour une étude efficace de la Bible est : La Bible s’interprète elle-même. Nous avons discuté de ce principe dans des émissions précédentes, et c’est un principe extrêmement important. Plus de 25% de la Bible est constituée de prophéties et un langage symbolique y est souvent associé. Les livres de Daniel et de l’Apocalypse contiennent beaucoup de langage symbolique. Comment pouvez-vous le comprendre ?

Dans des émissions précédentes, nous avons discuté des exemples de symbolisme dans le livre de l’Apocalypse. Dans Apocalypse 1 :20, les étoiles symbolisent les anges des sept Églises. Et les sept chandeliers symbolisent les sept Églises. Dans Apocalypse 17, l’apôtre Jean voit en vision une bête chevauchée par une femme, une prostituée. Jean écrit : « Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes » (Apocalypse 17 :3).

Elle est appelée : « Un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre » (v. 5). Et le verset 6 déclare que cette femme persécute les vrais chrétiens. Les versets suivants nous donnent la signification de ces symboles. Le verset 12, par exemple, révèle la signification des dix cornes de la bête : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête ». Et le verset 18 nous dit : « Or, la femme que tu as vue, c’est la grande cité qui règne sur les rois de la terre » (Ostervald).

La troisième clé pour une étude efficace de la Bible est la suivante : La Bible s’interprète elle-même. Mais comment comprendre la signification réelle des symboles, des signes et des avertissements de la Bible ? Cela nous amène à la quatrième clé : Étudiez toutes les Écritures sur un sujet donné.

Étudier pour dispenser droitement la parole de la vérité

Les enseignants qui ne le font pas finissent souvent par enseigner des doctrines erronées et trompeuses. Prenez, par exemple, la controverse souvent appelée « loi ou grâce ». La grâce de Dieu signifie-t-elle qu’un chrétien peut vivre une vie de péché effrénée et désobéir ouvertement à son Sauveur ? Bien sûr que non ! Comme Jésus l’a dit : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19 :17).

Jésus mentionna ensuite plusieurs des Dix Commandements. Comprenons bien, la Bible ne se contredit jamais. Jésus dit : « l’Écriture ne peut être anéantie » (Jean 10 :35). La grâce de Dieu ne nous donne pas la permission de transgresser la loi divine. Certains considèrent à tort qu’Éphésiens 2 :15 supprime les Dix Commandements de Dieu et la loi morale :

« Ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions ; il a voulu créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix ».

En fait, il s’agit de prescriptions, ou en grec, de « dogmes », dans ce cas, des lois faites par l’homme qui causèrent la division entre les Juifs et les Gentils. Rappelez-vous, le principe ici est d’étudier toutes les références sur un sujet donné. Si nous lisons Éphésiens 2 :15 sans tenir compte du reste de la Bible, nous pourrions arriver à une conclusion erronée.

Lisons ce commentaire clair sur Éphésiens 2 :15 de la Bible d’étude NIV :

« Puisque Matthieu 5 :17 et Romains 3 :31 enseignent que la norme morale divine exprimée dans la loi de l’Ancien Testament n’a pas été modifiée par le premier Avènement du Christ, ce qui est aboli ici est probablement l’effet des “commandements et règlements” spécifiques dans la séparation des Juifs des Gentils, dont la non-observance de la loi juive les rend rituellement impurs. »

En d’autres termes, lorsque vous êtes cohérent et honnête avec les Écritures, comme dans ce commentaire, la vérité est que « la norme morale divine exprimée dans la loi de l’Ancien Testament n’a pas été modifiée par le premier Avènement du Christ ». Ceci est cohérent avec le deuxième principe que nous avons discuté, La Bible est un livre complet. Étudiez les Écritures dans les deux Testaments de la Bible, l’Ancien et le Nouveau. Pour avoir une véritable compréhension des vérités bibliques, appliquez la quatrième clé : Étudiez toutes les Écritures sur un sujet donné.

Si vous faites cela honnêtement, vous verrez que, comme dans cet exemple, la grâce ne supprime pas l’autorité morale de la loi de Dieu.

La cinquième clé pour une étude efficace de la Bible est : Comprendre le contexte.

Lorsque vous étudiez toutes les Écritures sur un sujet, allez un peu plus loin. Lisez toutes les Écritures autour du verset que vous étudiez. Par exemple, certains disent à tort que la conférence de Jérusalem dans Actes 15 abolit les Dix Commandements pour les païens. Mais remarquez la décision de l’apôtre Jacques :

« C’est pourquoi je suis d’avis qu’on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu, mais qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles, de la débauche, des animaux étouffés et du sang » (Actes 15 :19).

Lorsque les apôtres spécifièrent ces quatre interdictions, cela autorisa-t-il les païens à pécher par ailleurs d’autres manières ? De transgresser le commandement qui dit « Tu ne tueras pas » ? « Tu n’auras pas d’autres dieux devant le vrai Dieu » ? Bien sûr que non ! Les apôtres n’abrogèrent en aucun cas la loi morale de Dieu. Pour comprendre cela, nous devons lire le contexte. Quelle était la question principale ? Lisez le premier verset d’Actes 15 : « Quelques hommes, venus de Judée, enseignaient les frères, en disant : Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés ».

La question portait sur la circoncision. La conférence décida que les païens n’avaient pas besoin d’être circoncis pour être sauvés. L’apôtre Paul écrivit plus tard aux païens de Corinthe : « La circoncision n’est rien, et l’incirconcision n’est rien, mais l’observation des commandements de Dieu est tout » (1 Corinthiens 7 :19).

Prenez soin de bien prendre connaissance de toutes les Écritures autour du passage que vous étudiez. Rappelez-vous la cinquième clé pour une étude efficace de la Bible : Comprendre le contexte.

N’oubliez pas de demander à Dieu la compréhension

Une sixième clé importante pour une étude efficace de la Bible est : Prouver toutes choses.

Nous mettons souvent nos téléspectateurs au défi de vérifier ce que nous disons dans la Bible par eux-mêmes. Ne prenez pas pour argent comptant ce que nous disons dans cette émission. Vérifiez-le dans la Bible. « Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5 :21). Ou comme le dit la version Darby : « Mais éprouvez toutes choses ; retenez ce qui est bon. »

Remarquez l’attitude des Béréens dans Actes 17. Le rédacteur, Luc, félicite les Béréens pour leur attitude positive et investigatrice dans la lecture des Écritures :

« Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact » (Actes 17 :11).

La sixième clé est : Prouvez toutes choses. Une septième clé est fondamentale pour une étude efficace de la Bible. Ce principe est le suivant : Priez pour la compréhension. La Bible souligne que nous devons avoir une attitude enseignable. L’ancien roi David était un homme selon le cœur de Dieu, comme il est dit dans Actes 13 :22. Remarquez l’attitude enseignable de David qui priait pour la compréhension :

« Éternel ! fais-moi connaître tes voies, enseigne-moi tes sentiers. Conduis-moi dans ta vérité, et instruis-moi ; car tu es le Dieu de mon salut, tu es toujours mon espérance » (Psaume 25 :4-5).

Mes amis, priez pour la compréhension lorsque vous lisez et étudiez la Bible. Priez pour être guidés. Dieu bénit ceux qui respectent les Écritures et révèrent Sa sainte parole.

« Le Dieu tout-puissant déclare : Voici sur qui je porterai les regards : sur celui qui est humble et a l’esprit abattu » (Segond 21).

La septième clé pour une étude efficace de la Bible est la suivante : Priez pour la compréhension. La Bible est le livre le plus important au monde. Mes amis, si vous avez négligé l’étude de la Bible, c’est le moment de changer. Lisez-la quotidiennement. Si votre attitude est bonne, vous serez grandement béni et votre vie sera transformée. Comme Jésus l’a dit : « Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie » (Jean 6 :63).

La Bible n’est pas seulement un livre pour aujourd’hui, c’est aussi le livre du futur. Comme Jésus l’a dit dans : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point » (Luc 21 :33). Grâce à Dieu, Il a partagé avec nous Son impressionnante vérité spirituelle et le but fondamental de la vie.

Mes amis, nous vivons au « temps de la fin ». La Bible révèle l’avenir du monde et le but de notre vie. Si vous souhaitez suivre notre Cours de Bible gratuit et inspirant, il peut changer votre vie et vous donner une compréhension que des milliards d’êtres humains dans le monde n’ont pas.


Le merveilleux monde réel à venir

Malgré les mauvaises nouvelles et les défis sans arrêt qui nous entourent, il est possible de gérer le stress de la vie avec joie – mais PAS à travers les jeux vidéo, la réalité virtuelle, les métavers, les divertissements ou d’autres moyens d’évasion. Au lieu de cela, l’espoir d’un monde meilleur à venir nous aide à surmonter et à gérer les soucis et les problèmes du monde présent. Nous vous donnons un petit aperçu du merveilleux monde à venir dans cet épisode du Monde de Demain.     

[Le texte ci-dessous est l’adaptation de la transcription de cette émission du Monde de Demain.]

Chercher à s’évader des problèmes de ce monde ?

Dans le monde entier, beaucoup estiment 2021 comme étant une année à oublier. 2022 ou 2023 seront-elles meilleures ? Un nouveau type de réalité, la réalité virtuelle numérique, devient populaire auprès de ceux qui veulent faire l’expérience d’une vie meilleure ou, d’une certaine manière, réaliser leurs rêves d’une vie plus enthousiasmante. L’une des plateformes de réalité virtuelle les plus utilisées est le métavers Roblox. Emerging Tech fait état de cette tendance étonnante :

« Le métavers de Roblox est déjà là, et il est extrêmement populaire. La plateforme affirme que plus de la moitié des enfants américains l’utilisent et compte près de 50 millions d’utilisateurs quotidiens » (“Roblox’s metaverse is already here, and it’s wildly popular”, MorningBrew.com, 10 décembre 2021).

Nous comprenons le désir d’échapper à ce monde troublé et vouloir vivre artificiellement dans un monde imaginaire. Mais comment définir la réalité ? Une réalité et une vision plus grandes vont bientôt arriver dans ce monde. La Bible décrit une transformation glorieuse que le monde va connaître. Ce nouveau monde à venir est bien réel ! Il s’appelle le Royaume de Dieu, et sera dirigé par le Roi des rois et Seigneur des seigneurs, Jésus-Christ. Il vous faut connaître ce nouveau « monde à venir » tel qu’il est écrit dans Hébreux 2 :5.

Inconnue même des nombreux chrétiens, la Bible décrit une époque de paix mondiale entre toutes les nations. La Bible décrit sa structure gouvernementale, son système éducatif, et les valeurs familiales et culturelles dont jouiront tous les peuples de toutes les nations de la planète Terre. Cela vous semble-t-il impossible ? Il vous faut connaître l’incroyable monde réel à venir et votre place dans ce monde.

Il faut un tout nouveau monde !

Lorsque nous examinons le monde d’aujourd’hui, nous nous demandons s’il survivra ou non. Nous sommes menacés par des pandémies, par des guerres et des rumeurs de guerre, par des catastrophes climatiques historiques, par l’oppression politique et criminelle.

Lorsque les mauvaises nouvelles se font stressantes, des millions de personnes cherchent à s’évader en recourant aux drogues, à l’alcool et aux divertissements. Beaucoup cherchent l’expérience d’une vie meilleure à travers la réalité virtuelle. Le site Futura Sciences définit la réalité virtuelle comme :

« une technologie qui permet de plonger une personne dans un monde artificiel créé numériquement […] Il peut s’agir d’une reproduction du monde réel ou bien d’un univers totalement imaginaire. L’expérience est à la fois visuelle, auditive et, dans certains cas, haptique avec la production d’un retour d’effets. »

Les plateformes de métavers sont très populaires. On peut choisir de voyager artificiellement dans des lieux exotiques ou de s’efforcer de réaliser des objectifs impossibles par le biais du métavers. Le New York Times a rapporté cet exemple :

« Se marier dans le métavers : Les récentes noces d’un couple dans le monde virtuel connu sous le nom de métavers illustrent les possibilités d’un mariage qui ne soit pas entravé par les limites de la réalité » (“Getting Married in the Metaverse”, NYTimes.com, 10 décembre 2021).

Mes amis, voulez-vous une vie « libérée des contraintes de la réalité » ? Nous ne pouvons pas échapper à nos obligations financières, à nos responsabilités professionnelles et familiales. Nous ne pouvons pas non plus échapper au monde réel dans lequel nous vivons jour après jour. Mais nous pouvons rechercher l’étonnant et réel monde à venir ! Ce monde sera un monde glorieux rempli de paix, garanti par le chef de ce Royaume à venir, le Messie, Jésus-Christ. Dans l’émission d’aujourd’hui, nous décrirons à partir de la Bible les réalités merveilleuses des peuples et des nations qui se soumettront au Prince de la paix, comme il est appelé dans Ésaïe 9 :5.

À quoi ressemblera ce Royaume ? Quelle forme de gouvernement mondial prévaudra ? Quelle religion sera pratiquée par toutes les nations de la Terre ? Comment la paix mondiale sera-t-elle instaurée ?

Mais qu’est-ce que le Royaume de Dieu au juste ? Nous l’avons expliqué dans des émissions précédentes, mais tout d’abord, le Royaume a un souverain. Et qui est ce souverain ? Décrivant le second Avènement du Christ sur cette Terre dans Apocalypse, nous lisons : « Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs » (Apocalypse 19 :16). Et encore dans Apocalypse 17, révélant le moment où le Christ va conquérir les nations rebelles :

« Ils combattront contre l’Agneau, et l’Agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi » (Apocalypse 17 :14).

Mes amis, vous devez être du côté de Dieu et vous réjouir de l’Avènement du Royaume de Dieu. Comme Jésus l’a dit : « Croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1 :15).

Un désir ardent d’être libérés de la souffrance

La réalité virtuelle et ses nombreuses plateformes, y compris les divers métavers, éludent la réalité impressionnante de l’Avènement du Roi des rois et d’un nouveau monde de paix et de prospérité. La revue Wired publia un reportage intitulé « L’avenir de la réalité » et présenta un argument selon lequel « Nous vivons d’ores et déjà dans le métavers » (décembre 2021/janvier 2022). L’auteur, Cecelia D’Anastasio, déclare que :

« Les entreprises de réalité virtuelle disent que vous y arriverez [à un espace empyrée, transcendant, immersif, et en 3D] […] grâce à des casques en RV, tandis que les entreprises de réalité augmentée (RA) disent que vous porterez des lunettes intelligentes RA. Et avec l’enthousiasme enfantin pour la science-fiction qui alimente leur piété, ces prédicateurs appellent cette vision le métavers, d’après le roman dystopique intitulé Le Samouraï virtuel de Neal Stephenson, paru en 1992 » (Wired, 10 novembre, p. 105).

La réalité augmentée, les lunettes intelligentes et les casques RV vous aideront-ils à vivre la vraie réalité ? Le Wall Street Journal a publié un article intitulé « Les dangers du métavers sur la santé mentale ». Exprimant sa crainte que le monde virtuel n’affecte notre santé émotionnelle, Rachel Kowert, directrice de recherche chez “Take This”, un organisme à but non lucratif axé sur la santé mentale dans la communauté des jeux vidéo, a souligné ceci :

« Si nous commençons à préférer une vie virtuelle, cela peut avoir un impact négatif sur notre capacité à nous engager dans une vie non virtuelle » (“The Metaverse’s Mental Toll”, Wall Street Journal, p. R7, 13 janvier 2022).

Mes amis, la VRAIE vie abondante que vous pouvez vivre ne passe pas par les jeux vidéo, la réalité virtuelle ou la réalité augmentée. Elle vient de la réalité de la vérité. La Bible fait cette affirmation positive. Le Roi du Royaume à venir l’a déclaré : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » (Jean 8 :32). Le Seigneur pria la nuit avant Sa crucifixion : « Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité » (Jean 17 :17). Oui, la parole de Dieu, consignée dans la Bible, est la vérité. Jésus-Christ déclara également :

« Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance » (Jean 10 :10).

Le Royaume de Dieu à venir donnera cette opportunité à tous les peuples et à toutes les nations. Remercions Dieu pour Son gouvernement aimant qui assurera la paix mondiale pour toutes les nations. L’étonnant, le véritable, le merveilleux et réel monde à venir aura un système universel de lois pour assurer et garantir la liberté selon Dieu. Remarquez cela :

« Des nations s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel » (Michée 4 :2).

Jésus-Christ réprimera les personnes, les nations et les peuples belliqueux. Les armes de guerre seront transformées en instruments de paix et de prospérité. Certains d’entre vous ont peut-être vu la sculpture à l’extérieur du siège des Nations Unies à New York, représentant un homme qui martèle une épée pour en faire un soc de charrue. Comment imaginer passer d’un mode de vie destructeur à un mode de vie productif, le monde sera transformé :

« Il sera le juge d’un grand nombre de peuples, l’arbitre de nations puissantes, lointaines. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes ; une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre » (Michée 4 :3).

Qui aidera le Christ à gouverner les nations ? L’apôtre Pierre demanda à Jésus quelles seraient les responsabilités des apôtres :

« Jésus leur répondit : Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël » (Matthieu 19 :28).

Qui d’autre aidera le Christ à gouverner le monde ? Dans l’inspirante brochure gratuite que nous vous proposons aujourd’hui, M. Roderick Meredith écrit ceci concernant « l’organisation du Royaume de Dieu » :

« Qui régnera sous le Christ ? Dieu a assurément préparé Abraham à occuper une position dominante dans le monde à venir. Les Écritures disent en effet que “l’héritage du monde a été promis à Abraham” (Romains 4 :13). Dieu récompensera Abraham pour sa foi en lui donnant une position d’autorité sur l’ensemble de la Terre ! » (Le merveilleux monde de demain, R. Meredith, page 4).

Oui, « l’héritage du monde » a été promis à Abraham. Et nous participerons à cette destinée si nous sommes vraiment chrétiens. Comme il nous est dit dans Galates :

« Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ; vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclaves ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse » (Galates 3 :26-29).

Non seulement Abraham, Isaac et Jacob seront des dirigeants dans le Royaume à venir, mais également le roi David. Dieu réunira la maison de Juda et la maison d’Israël en une seule nation. Et qui régnera sur elles dans le Royaume à venir de Dieu ?

« Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul berger. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, et qu’ont habité vos pères ; ils y habiteront, eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité ; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours » (Ézéchiel 37 :24-25).

Le roi David était un homme selon le cœur de Dieu, comme mentionné dans Actes 13 :22. Le roi David régna sur les royaumes unifiés de Juda et d’Israël, et il assumera à nouveau cette responsabilité dans le Royaume à venir de Dieu. 

Le chemin de la paix : une réalité à venir ?

Nous avons vu que des millions de personnes cherchent à s’évader de la réalité et de la vérité. Nous avons vu qu’il existe des ingénieurs et des hommes d’affaires qui utilisent leurs connaissances pour offrir cette évasion. Les nouvelles technologies permettent de créer des métavers, des mondes virtuels, qui offrent aux participants une fausse réalité. Il fut dit au prophète Daniel que la connaissance augmenterait dans les derniers jours. Nous constatons des progrès incroyables dans de nombreuses formes de technologie.

« Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera » (Daniel 12 :4). Nous pouvons désormais comprendre des détails étonnants dans le monde micro-atomique d’une part, et d’autre part dans l’Univers en expansion avec ses deux trillions de galaxies. Mais nous savons aussi que la connaissance scientifique a produit des armes nucléaires de destruction massive, et à présent de puissantes armes laser. Nous avons les connaissances nécessaires pour détruire toute vie humaine ici-bas.

Oui, les ingénieurs et les hommes d’affaires sont plus que jamais capables d’offrir à leurs clients une évasion dans une fausse version de la réalité. Dans le cadre de cette évasion, nos nations occidentales rejettent de plus en plus Dieu et la Bible. Et ainsi, la prophétie d’Osée se réalise sous nos yeux :

« Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce : Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, j’oublierai aussi tes enfants » (Osée 4 :6).

Mais un temps vient où des millions et des milliards de personnes dans le Royaume de Dieu apprendront non pas le chemin de la destruction, mais la voie de Dieu. Si vous avez une Bible, pour connaître la véritable éducation, consultez l’impressionnante prophétie dans Ésaïe 2 :

« Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre » (Ésaïe 2 :3-4).

Dans le Royaume de Dieu à venir, la technologie sera utilisée à des fins pacifiques. Pouvez-vous imaginer si les énormes dépenses militaires d’aujourd’hui seraient utilisées à des fins pacifiques, au lieu de financer la production des missiles hypersoniques, de puissantes armées marines, des forces aériennes et des guerres spatiales ? Mais comment les humains pourront-ils surmonter leur nature charnelle de la convoitise, de la cupidité et de la violence, et adopter la voie de la paix, du service et de l’amour ?

Grâce à une transformation de leur cœur et de leur esprit. Le Messie, le Prince de la paix, jugera les nations. Elles apprendront à se repentir de leur nature mauvaise et charnelle. Le prophète Ézéchiel donne un aperçu de l’attitude qu’auront les survivants de la grande tribulation :

« Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu » (Ézéchiel 36 :24-28).

Oui, Dieu leur donnera un cœur humble et enseignable. Un cœur qui apprendra l’amour même de Dieu. Comme il nous est dit dans 1 Jean 5 :3 : « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles. »

Dans le Royaume à venir, les familles assumeront la responsabilité d’instruire leurs enfants. Dans sa brochure, M. Meredith commente dans le chapitre intitulé : « La véritable éducation commence au domicile ». Il déclare ce qui suit :

« Presque toutes les autorités nationales et les instances publiques reconnaissent que l’éducation commence au domicile. Cependant, de nos jours, très peu de parents comprennent cette responsabilité ou prennent le temps de s’en occuper. Le Dieu de la Bible avait déclaré à Son peuple dans l’ancien Israël : “Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux” (Deutéronome 6 :6-8) » (Le merveilleux monde de demain, R. Meredith, p. 26).

Oui, le temps vient où parents et enseignants seront unis pour enseigner à leurs enfants les voies divines. Les parents ne s’inquiéteront plus de voir leurs enfants assimiler de mauvaises valeurs dans les écoles. Et, mes amis, si vous devenez un membre fidèle de la famille de Dieu dans le Royaume, vous pourrez aussi contribuer à apporter la vérité au monde. Le prophète Ésaïe nous donne une vision de cette époque merveilleuse de la véritable éducation :

« Oui, peuple de Sion, habitant de Jérusalem, tu ne pleureras plus ! Il te fera grâce, quand tu crieras ; dès qu’il aura entendu, il t’exaucera. Le Seigneur vous donnera du pain dans l’angoisse, et de l’eau dans la détresse ; ceux qui t’instruisent ne se cacheront plus, mais tes yeux verront ceux qui t’instruisent. Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira : Voici le chemin, marchez-y ! Car vous iriez à droite, ou vous iriez à gauche » (Ésaïe 30 :19-21).

Le monde entier apprendra le chemin de la paix et les vraies valeurs. Vous devez rechercher ce Royaume à venir. Jésus énonça notre but et notre objectif dans la vie : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33). Mes amis, Dieu appelle les chrétiens fidèles à hériter d’un Royaume.

Le Royaume de Dieu et un monde nouveau avec de fonctions remplies de sens pour tous

Flotterons-nous sur des nuages toute la journée sans rien d’autre à faire ? Écoutez cette puissante promesse :

« Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre » (Apocalypse 5 :9-10).

Oui, mes amis, les vrais disciples du Christ serviront toutes les nations en tant que rois et sacrificateurs, aidant le Roi des rois à rééduquer le monde sur la voie de l’amour véritable, de la paix et de la prospérité. Apocalypse 20 décrit le rôle des disciples fidèles pendant le Millénium, le règne de mille ans du Christ ici-bas :

« Et je vis des trônes ; et à ceux [en parlant des disciples] qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front ni sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis [En parlant du Jugement du grand trône blanc]. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20 :4-6).

Mes amis, vous pouvez avoir une fonction dans le Royaume de Dieu. Dieu appelle des gens à Christ de toutes les nations pour faire partie de Son Royaume. Ce gouvernement universel arrive bientôt. Vous devez vous y préparer. Étudiez la Bible. Méditez sur le monde transformé sous le Roi des rois.

Ce merveilleux monde à venir, le glorieux Royaume de Dieu sur Terre, produira une beauté et aura une productivité que le monde n’a jamais connues. Dieu a béni la Terre avec des montagnes impressionnantes et majestueuses, des vallées fertiles et des plaines fructueuses. Nous nous émerveillons devant les lacs immaculés et les océans rugissants. Nous apprécions la variété des fleurs, des plantes, des oiseaux, des animaux et de la vie marine. Même la nature des animaux sera transformée. Ésaïe partage avec nous cette vision du Millénium :

« Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte ; et le lion, comme le bœuf, mangera de la paille. Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Ésaïe 11 :6-9).

Mes amis, un monde nouveau et merveilleux est à notre porte. Notre brochure Le merveilleux monde de demain révèle ce qui se passera au retour du Christ et l’avenir réel auquel vous devriez vous préparer. Vous pouvez recevoir gratuitement votre propre exemplaire.


Pages