Combien les religions et les philosophies orientales vous ont-elles affecté(e) ?

Commenter cet article

Suite à l’immigration massive dans notre monde, l’Occident change démographiquement. L’Europe, l’Amérique et les pays du souche britannique (comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande) deviendront bientôt une diversité de groupes ethniques. L’Occident change également au niveau culturel, philosophique et religieux.

Les migrants apportent naturellement leur culture, leur philosophie et leur religion avec eux, influençant ainsi la culture, la philosophie et les idées religieuses des pays hôtes. En plus de l’immigration, les interactions avec les autres cultures nous influencent à travers les moyens de communication instantanés, Internet, la télévision et le cinéma. Désormais, les gens se déplacent rapidement sur la planète dans le cadre professionnel. Les « échanges culturels » font partie du cursus universitaire de nombreux étudiants. Le monde a « rétréci », ce qui augmente la probabilité que nous soyons exposés à de nouvelles idées, cultures, philosophies, croyances et pratiques.

Et c’est une bonne chose ! En apprendre davantage sur les autres nations nous permet d’accroître notre compréhension du monde. Nous pouvons aussi apprécier l’art, la musique, l’architecture ou les traditions vestimentaires d’autres cultures. Beaucoup apprécient la gastronomie chinoise, coréenne, indienne ou indonésienne. Nous pouvons aussi apprécier l’art asiatique ou oriental comme les poteries, les meubles ou les jardins.

Nous avons entendu parler de Godzilla ou de Pikachu, du judo et du karaté, de Bruce Lee, Jackie Chan et Jack Ma. Nous connaissons aussi l’acupuncture, ainsi que la recherche du bien-être via la méditation orientale, ou les traitements holistiques du corps et de l’âme. Certains pratiquent le yoga, le taïchi, le qi gong, la réflexologie ou la thérapie japonaise du reiki. Nous avons lu ou entendu les philosophies de Confucius, Lao-Tseu, Sun Tzu, Mao Zedong, Gandhi ou le dalaï-lama.

Beaucoup d’observateurs ont noté l’influence croissante de l’Asie sur l’Occident, alors que les idées orientales ont été acceptées et assimilées, particulièrement depuis la deuxième moitié du 20ème siècle jusqu’à nos jours. Si vous avez entendu parler du yin et du yang, d’être « zen », des mantras ou du feng shui, cela signifie que vous avez été exposé(e) aux idées philosophiques et religieuses orientales. Des idées très différentes de celles issues du judéo-christianisme.

Tout comme nous devons choisir nos amis avec prudence afin de maintenir une influence positive dans notre environnement, nous devrions faire de même lorsque nous considérons les idées religieuses et philosophiques des autres cultures qui peuvent nous influencer.

Beaucoup d’Occidentaux sont exposés aux enseignements orientaux des écoles de philosophie. Certains ont adopté la méditation orientale, ou les enseignements fondamentaux du bouddhisme et de l’hindouisme. D’autres pratiquent le yoga pour ses potentiels bénéfices spirituels. Ils ne se considèrent ni bouddhistes ni hindous, et peut-être ne sont-ils même pas conscients que certains concepts proviennent de ces religions. Ils aiment simplement ces idées et ces pratiques de la « spiritualité », qu’ils ont pioché dans un « catalogue de croyances ». Ils décident par et pour eux-mêmes, en étant leur propre maître.

Jadis, le prophète Ésaïe avait prophétisé l’avertissement suivant, à la fois pour l’époque antique et l’époque actuelle : « Maison de Jacob, venez et marchons à la lumière de l’Éternel ! Car tu as rejeté ton peuple, la maison de Jacob, parce qu’ils sont pleins des pratiques de l’Orient et adonnés à la divination comme les Philistins, et qu’ils s’allient aux enfants des étrangers » (Ésaïe 2 :5-6). Voyez ce que déclare le commentaire biblique de Matthew Henry concernant ces versets :

« Ils naturalisaient les étrangers, sans prosélytisme, et ils les encourageaient à s’établir parmi eux et ils se mélangeaient à eux (Osée 7 :8). Leur pays était peuplé de Syriens et de Chaldéens, de Moabites et d’Ammonites, et d’autres peuples orientaux, et avec eux ils acceptèrent les manières et les coutumes de ces nations, et ils s’alliaient aux enfants des étrangers, ceux-ci les impressionnaient, ils préféraient leurs pays à leur [propre] pays et ils pensaient que plus ils se conformeraient à [leur culture] plus ils seraient polis et raffinés ; mais ils profanèrent ainsi leur couronne et leur alliance. Notez : ceux qui risquent de se couper de Dieu sont ceux qui s’allient des étrangers [des cultures étrangères], car nous apprenons rapidement les voies de ceux avec qui nous nous assemblons » (Matthew Henry’s Commentary on the Whole Bible).

Il existe une source de connaissance véritable. Nous vous invitons à prouver qui est le Dieu de la Bible et que Sa parole est la vérité absolue en lisant nos brochures Le Dieu réel : preuves et promesses et La Bible : réalité ou fiction ?