“Faible, volage ou fidèle ?”

Commenter cet article

Avez-vous déjà remarqué que certains mots sonnent bien avec leur signification ? Leur prononciation aide même à véhiculer leur signification. Vous savez de quoi je veux parler. Des mots comme : clac, boum, cliquetis ou glougloutement – des verbes comme crisser, zézayer et marmonner. Vous trouverez peut-être cette observation intéressante, mais pas très importante non plus. Pourtant, il existe des mots qui ont de l’importance.

Dans nos rapports avec les autres, que ce soit avec ceux qui travaillent pour nous, avec nos collègues ou avec notre entourage, nous avons parfois de bonnes expériences et parfois nous sommes déçus, voire même bernés par les actions des autres. Évidemment, nous souhaiterions ne vivre que de bonnes expériences.

Il y a de nombreux mots pour qualifier les gens. Pour l’aspect négatif, il y a des personnes « faibles » qui sont complètement dépassées par les événements. Des personnes inefficaces, incompétentes, n’ayant aucun sens des responsabilités, des personnes indifférentes et paresseuses. Rien ne marche pour ce genre de personnes, mais ce n’est jamais de leur faute. Leurs problèmes sont toujours causés par les autres ou par les circonstances, du moins à leurs yeux.

Puis, il y a des personnes « volages » qui changent tout le temps d’avis car elles ne s’engagent pas à fond dans les choses ou parce qu’elles sont instables. Ces personnes ne sont pas constantes, ni fidèles. Une personne volage se laisse facilement distraire et emporter par la première idée venue. Quelque soit le prix à payer, vous ne voulez surtout pas d’une telle personne dans votre équipe.

Enfin, il y a les personnes fidèles. Des personnes qui n’ont qu’une parole, à qui l’on peut faire confiance, qui sont loyales, constantes et fiables. Ces traits de caractère sont rares. Le roi Salomon écrivit à ce sujet, dans Proverbe 20 :6 : « Beaucoup de gens proclament la bonté ; mais un homme fidèle, qui le trouvera ? » Jésus fit également le commentaire suivant dans Luc 18 :8 : « Mais, quand le fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

De nos jours, c’est devenue une « denrée » rare, mais il y a toujours quelques personnes fidèles sur qui l’on peut compter. Ces personnes sont très respectées, ou devraient l’être, dans les organisations ou les projets où elles sont impliquées. Elles sont l’assise, l’épine dorsale sur laquelle s’appuient les valeurs de l’entreprise, elles forment le noyau dur qui soutient et pousse les autres personnes de l’organisation à aller de l’avant, quelques soient les obstacles rencontrés.

Cela étant, personne ne peut être placé exclusivement dans l’une des trois catégories. La vie n’est pas aussi simple, nous avons tous nos bons jours et nos mauvais jours. Mais, dans l’ensemble, nos habitudes et notre attitude déterminent nos résultats, nos succès et nos échecs. Le roi Salomon a écrit beaucoup de choses à propos de « la sagesse et la folie » dans les livres des Proverbes et de l’Écclésiaste.

Les mots « faible » et « volage » semblent caractériser la folie, tandis que le mot « fidèle » caractérise la sagesse.

Jadis, Salomon écrivit encore : « L’enfant laisse déjà voir par ses actions [quelle sera] sa conduite » (Proverbe 20 :11). Aussi, jour après jour, ne soyons pas faibles ou volages, mais soyons fidèles envers ceux qui comptent sur nous et envers le mode de vie décrit dans la Bible. C’est la seule façon d’arriver au véritable bonheur et à la réussite, en particulier pour les chrétiens.

Si vous désirez en apprendre davantage sur ce mode de vie, vous pouvez lire notre brochure intitulée Qu’est-ce qu’un vrai chrétien ? Quittez le groupe des faibles et des volages pour rejoindre celui de la sagesse.