Que ferait Jésus ?

Commenter cet article

Des milliers de gens se posent cette question. Mais la plupart sont réellement confus en ce qui concerne ce sujet important ! Comment pouvez-vous être certain de ce que ferait Jésus ?


Partout aux États-Unis, des jeunes gens portent des chapeaux, des bracelets, et autres articles avec la mention « W.W.J.D. » [What Would Jesus Do : “Que ferait Jésus ?”]. Peu d’entre eux désirent vraiment savoir ce que ferait Jésus, s’Il était sur terre, aujourd’hui. Pour la majorité, il s’agit uniquement d’une mode, d’un article d’habillement ou d’un joli petit accessoire.

Comme le rapportait l’Associated Press de Dallas, le 24 juillet 1998 : « Lee Ferguson, une jeune fille de 14 ans, aux yeux bleus, venait tout juste de terminer son exercice de natation dans un club de Dallas. Elle était assise à l’ombre, sous les palmiers, et jouait avec son bracelet jaune fluorescent marqué du sigle W.W.J.D. Ah ! la jeunesse. S’agissait-il d’une adolescente méditant sur la question : “Que ferait Jésus”, ce slogan qui décore les poignets des enfants à travers le pays ? “Je porte ce bracelet parce qu’il va bien avec mon costume de bain”, dit-elle. Ces bracelets “W.W.J.D.” ne sont plus uniquement pour les enfants allant à l’Église. Maintenant, quelques-uns ont même changé la signification du sigle pour “nous voulons du Jack Daniels” (We Want Jack Daniels). Incroyable, simplement incroyable !

Durant la dernière campagne électorale aux États-Unis, Al Gore, courtisant le « vote religieux », mentionna qu’il se posait souvent la question : « Que ferait Jésus ? » En outre, les deux candidats, M. Gore et M. Bush, indiquaient qu’ils voulaient suivre l’exemple du Christ.

Si les gens voulaient véritablement savoir ce que ferait Jésus, où pourraient-ils trouver la réponse indiscutable ? Comment pourraient-ils vraiment savoir ce que ferait Jésus ?

La réponse est simple.

Oui, simple !

Car, si vous croyez que la Bible est véritablement la parole inspirée de Dieu, vous pouvez certainement connaître ce que ferait Jésus dans la plupart des circonstances, s’Il était vivant, dans la chair, sur la terre de nos jours !

La « clé » pour comprendre ce sujet se trouve dans l’Épître aux Hébreux, où Dieu nous dit : « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8). Les Écritures nous révèlent que Jésus agirait aujourd’hui comme Il a agi lorsqu’Il était humain sur terre. Plusieurs autres passages nous indiquent la même chose. Jésus a dit : « Moi et le Père nous sommes un » (Jean 10 :30), et dans Malachie 3 :6, Dieu nous révèle : « Car je suis l’Éternel, je ne change pas. » Jésus Lui-même a dit : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point » (Matthieu 24 :35). Son message et Ses instructions ne « passeront point » !

Remarquez attentivement qu’à la fin du ministère de Jésus, même après Sa mort et Sa résurrection, Il donna un ordre formel à Ses disciples : « Allez, faites de toutes les nations des disciples […] enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Matthieu 28 :19-20).

Pourrait-on être plus clair ?

Le Jésus-Christ de la Bible ne voulait pas qu’un « autre » enseignement soit introduit, ou que le monde suive un « autre » exemple après qu’Il fut monté dans les cieux. Jésus voulait que Ses véritables serviteurs prêchent le même message, et la même manière de vivre. Il a dit : « Observez tout ce que je vous ai prescrit », enseignez-le à « toutes les nations », et non pas seulement aux Juifs !

Le prétendu christianisme agit-il ainsi, depuis deux mille ?

Aucunement !

Un “autre” Jésus est enseigné maintenant

Aujourd’hui, peu de gens réalisent qu’un autre Jésus et un « autre » mode de vie ont été présentés au monde, par des enseignants qui viennent censément en Son nom ! L’apôtre Paul avait averti les chrétiens de son époque : « Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supporterez fort bien » (2 Corinthiens 11 :4).

Depuis des siècles, de prétendus chrétiens font la promotion « d’un autre Jésus », ainsi que d’un message totalement contraire à celui que Jésus a proclamé ! Comme un auteur le mentionnait : « Si le Christ avait été pris en exemple par Ses partisans, et si un effort réel avait été fait pour que Sa vie et Ses enseignements deviennent un critère et une norme, le christianisme aurait été considérablement différent de ce qu’il est aujourd’hui. Dans cette hypothèse, les hérésies seraient non pas ce qu’elles sont aujourd’hui, mais une déviation de Sa voie, de Ses enseignements, de Son esprit, de Son Royaume » (The church’s Debt to Heretics, Rufus M. Jones, pages 15-16. C’est nous qui traduisons tout au long de cet article).

Mais qu’est-ce qui ne va pas avec les enseignements de Jésus et avec « Sa » voie, le mode de vie que Lui et Ses apôtres ont vécu et ont enseigné ? Cette voie était « trop juive » pour que les premiers évêques et les moines catholiques puissent l’accepter. Ils avaient des préjugés envers les Juifs, et ils voulaient aussi « gagner à leur cause » les païens autour d’eux. Ils ont pensé qu’en changeant les pratiques et plusieurs des enseignements bibliques, il serait plus « facile pour les Gentils de se convertir au christianisme. Ce que ces théologiens mal avisés n’ont pas réalisé, c’est que ce nouveau « christianisme », changé et dilué, n’est pas du tout le véritable christianisme !

Comme un autre auteur réputé l’admet : « Tant que l’Église fut majoritairement juive, le sabbat hébreu était observé ; mais dès que les Gentils furent en majorité, le premier jour de la semaine remplaça progressivement le septième » (The story of the Christian Church, Jesse Lyman Hurlbut, page 45).

Où menèrent tous ces changements ? Une fois encore, Hurlbut reconnaît tristement : « Les services du culte devenaient de plus en plus splendides, mais de moins en moins spirituels et profonds. Les rites et les cérémonies païennes furent graduellement intégrés dans le culte. Certaines anciennes fêtes païennes devinrent des fêtes de l’Église avec des changements de noms et d’adorations. Aux environs de l’an 450 de notre ère, des images de saints et de martyrs commencèrent à apparaître dans les Églises, d’abord à titre commémoratif, ensuite comme vénération, adoration, et finalement vouées à un culte » (page 79).

Les premiers évêques catholiques ont réussi à amener « le monde » dans leurs Églises. Mais quel en fut le résultat ? Hurlbut nous répond « qu’au lieu de voir la chrétienté transformer le monde à son idéal, ce fut le monde qui domina l’Église » (page 79).

Il est évident, qu’un « autre Jésus » commença à être présenté au monde, un Jésus grandement « différent » de celui du Nouveau Testament ! Qui donc est le Jésus de la Bible ? Quels sont Ses véritables enseignements, Sa « voie de vie » et Son exemple ?

L’exemple de Jésus

Le Jésus-Christ de la Bible était Juif, et Il grandit en Israël. Il était pourtant « Emmanuel » – « Dieu avec nous » – en tant qu’être humain fait de chair. Il nous a montré un exemple parfait, afin que nous suivions Ses traces (1 Pierre 2 :21). L’apôtre Jean, sous l’inspiration divine, nous dit : « Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même » (1 Jean 2 :6).

Donc, les véritables chrétiens doivent vivre, ou marcher, comme Jésus a marché. Nous devons définitivement suivre Son exemple.

C’est bien clair, diriez-vous ?

Toutefois, le feriez-vous vraiment, sachant que vous pourriez être mis à l’écart, ou même être calomnié par la « majorité chrétienne » ? Quel est donc l’exemple parfait de Jésus ? Sa voie de vie parfaite ? Si Jésus revenait sur terre en tant qu’être humain, quel jour de la semaine observerait-Il ? La réponse pourrait choquer beaucoup de gens, mais tout érudit protestant ou catholique, honnête sait que Jésus-Christ observait le sabbat, le septième jour de la semaine, tout comme le reste des Juifs !

Luc 4 :16 montre que le Christ avait l’habitude d’observer le jour du sabbat : « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture. » Lorsque Jésus fut défié par Ses accusateurs, qui disaient que Ses disciples violaient le jour du sabbat, Il ne déclara pas que le sabbat avait été changé, ou qu’il serait changé plus tard par le dimanche. Il leur dit tout simplement : « Le sabbat a été fait pour l’homme [pas seulement pour les juifs], et non l’homme pour le sabbat » (Marc 2 :27). Ensuite, Jésus montra comment observer le jour du sabbat, ajoutant qu’il était tout à fait convenable de guérir miraculeusement et de « faire du bien » le jour du sabbat (Marc 3 :1-5).

Jésus a dit que « le sabbat a été fait pour l’homme ». Rappelez-vous que le sabbat fut institué lorsque l’homme fut créé, c’est-à-dire tout au début, au moment de la création (Genèse 2 :1-3). Donc, bien avant qu’il n’y ait des Juifs ! Le sabbat est pour toute l’humanité un jour de repos et d’adoration. Les Écritures prouvent, sans aucun doute, que les véritables chrétiens ont continué à observer le sabbat jusqu’à la fin de l’ère apostolique, autrement dit, après que tout était « cloué sur la croix ».

Pensez-y sérieusement !

Les Jours saints bibliques

Si Jésus était aujourd’hui parmi nous, dans la chair, quels Jours saints ou Fêtes annuelles célèbrerait-Il ? Observerait-Il Noël ou les Pâques, comme le font la plupart des chrétiens d’aujourd’hui ? Peut-être plusieurs d’entre nos lecteurs ne réalisent pas que Noël et les Pâques ne sont jamais mentionnés dans la Bible ! Par contre, il y a sept Jours saints bibliques. Des Jours mis à part pour être observés. Jésus les observa, nous donnant ainsi un exemple à suivre. Souvenez-vous en : « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8).

À l’âge de douze ans, Jésus « croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui ». Étant guidé par l’Esprit Saint de Dieu, que fit-Il ? Quel exemple nous donna-t-Il ? « Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. Lorsqu’il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête. Puis, quand les jours furent écoulés, et qu’ils s’en retournèrent, l’enfant Jésus resta à Jérusalem » (Luc 2 :40-43). Tout comme Ses parents, Jésus observait la Pâque et les Jours des pains sans levain, Fêtes célébrées depuis longtemps par les Juifs.

Plus tard, nous trouvons que Jésus, l’exemple parfait, est monté à Jérusalem pour célébrer la Fête des Tabernacles. Et, comme durant cette Fête Jésus prêchait, Il a dit au peuple : « Ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé » (Jean 7 :16). Jésus n’est pas venu pour « changer » les lois et les enseignements de base que Lui et Son Père avaient donné à Israël. Au contraire, Il est venu pour « amplifier » ceux-ci et leur donner leur pleine signification spirituelle (Ésaïe 42 :21).

À ces fins, Jésus dans Son sermon sur la montagne dit : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Mais moi, je vous dit que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur » (Matthieu 5 :27-28). Est-ce que Jésus a « aboli » la loi sur l’adultère ? Bien sûr que non ! Il l’a « amplifié » pour quelle soit encore plus complète !

Vers la fin de Sa vie, Jésus célébra la Pâque : « Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque arriva, et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions » (Luc 22 :7-8).

Lisez attentivement Zacharie 14, ce chapitre répond à la question suivante : Lorsque Jésus reviendra sur terre, quelles Fêtes religieuses Lui et les véritables chrétiens observeront-ils ? Nous lisons que le Christ reviendra sur terre pour soumettre les nations rebelles. En ce jour-là, Il sera « roi de toute la terre » (verset 9). Notez maintenant le verset 16 : « Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour adorer le roi, l’Éternel des armées et pour célébrer la fête des tabernacles. »

Ensuite, les versets 17-19 de Zacharie 14 démontrent que Dieu retiendra la pluie et frappera de la « plaie » ; ce sera le châtiment de toutes les nations qui ne monteront pas pour « célébrer » la Fête des Tabernacles ! En tant que Roi des rois, Jésus fera en sorte que chaque être humain apprenne à observer la Fête des Tabernacles, ainsi que tous les Jours saints que Lui et Son Père ont ordonné aux chrétiens d’observer à jamais !

Nous pouvons également lire, dans le livre d’Ésaïe, que dans le Royaume du Christ « à chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra m’adorer, dit l’Éternel » (Ésaïe 66 :23).

Vous et moi, nous pouvons être considérés comme des « pionniers » maintenant, en suivant humblement l’exemple du Christ, en observant Ses sabbats et Ses Jours saints annuels. Cela nous permet de mieux comprendre le grand plan de Dieu, et l’incroyable but que Dieu réalise actuellement sur cette terre. Le sabbat hebdomadaire rappelle que Dieu est le Créateur de toute chose. Les Jours saints nous montrent, étape par étape, comment se déroule le plan de salut de Dieu pour tous les êtres humains.

La plupart des prétendus chrétiens ne comprennent pas le plan de Dieu. En partie, cela est dû au fait qu’ils ont été dupés à observer des fêtes païennes, non bibliques, qui proviennent d’anciens cultes aux différents « dieux » païens. C’est un langage dur, mais c’est la vérité ! Si vous voulez connaître la vérité concernant le véritable sabbat de Dieu et les Jours saints bibliques que le Christ et les apôtres ont observés et qui démontrent le grand plan divin, écrivez-nous et demandez un exemplaire de notre brochure gratuite, intitulée Quel est le jour du sabbat chrétien ? Elle vous ouvrira les yeux.

L’exemple du Christ, quotidiennement

Puisque le Christ était Dieu dans la chair, et qu’Il est notre exemple parfait, quelle vie mena-t-Il, jour après jour ?

Tout érudit biblique, honnête, connaît la réponse à cette question. Dans la chair, Jésus obéissait à Son Père. Il déclara : « De même que j’ai gardé les commandements de mon Père » (Jean 15 :10). De plus, en parlant des commandements, Il déclara : « Celui qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » (Matthieu 5 :19).

Jésus suivait donc avec zèle les principes spirituels des Dix Commandements, lesquels nous montrent comment aimer Dieu et comment aimer notre prochain ! Jésus priait et communiait constamment avec Son Père. Il n’attendait pas la fin de la soirée pour faire une brève « prière de chevet ». Comme l’Évangile de Marc le révèle : « Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria » (Marc 1 :35).

Au cours de la journée, Jésus aimait, servait, guérissait et enseignait les voies de Dieu aux hommes (Matthieu 4 :23). Il avait un dévouement total pour les autres. Il était doux et patient. Il était constamment miséricordieux, même pour la femme prise en fragrant délit d’adultère (Jean 8 :3-11).

Jésus était généreux. Il a dit : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20 :35). Il ne cherchait pas la gloire ou la fortune. Il S’est « dépouillé » Lui-même de la nature divine qu’Il avait auprès du Père, afin de servir, puis de mourir pour l’humanité (Philippiens 2 :5-8).

Jésus a dit : « Car le fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de beaucoup » (Marc 10 :45). Au cours de toute Sa vie, Il fut la personnification du deuxième grand commandement : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22 :39).

Afin de vraiment comprendre ce que ferait Jésus, vous devez comprendre que Jésus était la Loi de Dieu personnifiée ! L’apôtre Paul explique : « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles » (1 Jean 5 :3).

L’amour de Dieu a pour fondement les Dix Commandements ! Dieu veut que nous exprimions Son amour, et que nous suivions Son mode de vie en observant Ses commandements. Toutefois, certains psychologues et sociologues essaient de développer divers « systèmes de valeurs ou standards », bien que le Créateur l’ait déjà fait il y a plusieurs milliers d’années ! Les Dix Commandements, amplifiés par la vie du Christ et Ses enseignements, sont parfaitement adaptés en tant que mode de vie pouvant apporter l’amour, la joie et la paix à toute l’humanité.

Bon nombre de croyants, particulièrement les théologiens, passent beaucoup de temps et d’énergie à trouver des excuses pour prouver que les lois divines n’ont pas besoin d’être observées. S’ils ne consacraient qu’un dixième de leur temps et de leur énergie à étudier les Dix Commandements, dans un sens positif, et à méditer pour savoir comment y obéir, les hommes vivraient en paix et dans une joie profonde sans précédent ! Si Jésus vivait de nouveau dans la chair, Il ferait face à chaque situation avec les deux principes éternels en tête : comment puis-je montrer mon amour pour Dieu de tout mon cœur, de toute mon âme et de tout ma pensée ? Et comment, puis-je montrer mon amour pour mon prochain, et faire à autrui ce que je voudrais qu’on me fasse (Matthieu 22 :36-40).

Jésus aiderait, encouragerait et inspirerait tous les humains autour de Lui. Il aurait de la patience, de la générosité, de la sagesse et de la maîtrise de soi dans tout ce qu’Il ferait. Si nécessaire, Il corrigerait sévèrement ceux qui auraient une attitude de rébellion et de propre justice, tout comme Il corrigea sévèrement les dirigeants de Son temps (Matthieu 23 :15). Bien que Dieu soit amour, la Bible déclare que « le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils » (Hébreux 12 :6).

Que ferait Jésus ?

Souvenez-vous : « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8). Si Jésus vivait dans la chair, aujourd’hui, Il serait la réalisation parfaite des Dix Commandements. Il ferait face à toutes les situations en montrant une profonde sollicitude envers Son prochain, ainsi que de l’amour, de l’adoration et une totale obéissance à Dieu.

Lorsque Jésus-Christ reviendra en tant que Roi des rois, le monde entier commencera à observer les sabbats de Dieu (Ésaïe 66 :23), ainsi que les Jours saints (Zacharie 14 :16-19). Car de Sion, alors le Siège Central du Christ sur la terre, sortira la loi divine pour toute l’humanité (Ésaïe 2 :2-3). Toutes les nations apprendront enfin la voie de la paix : « Et l’on apprendra plus la guerre » (verset 4).

Vous pouvez savoir ce que ferait Jésus dans presque toutes les situations. Mais vous devez être prêt à obéir à Ses enseignements : « Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité » (2 Timothée 2 :15).

Que Dieu vous donne le zèle et le courage de faire ainsi, et d’imiter le véritable Jésus-Christ de la Bible.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +