Une “voie” de vie

Commenter cet article

Des millions de gens disent être en quête des « standards » et des « valeurs » justes. Certains essayent diverses religions « New Age », ou différentes idées et théories de psychologues modernes. D’après les sondages, beaucoup d’autres font tout simplement « une sélection » – ils rassemblent des idées et des pratiques de plusieurs religions pour créer leur propre religion.


Nombre d’entre eux désirent « s’impliquer » dans quelque chose. Leur réaction montre que la tendance dominante des Églises qu’ils ont quittées ne correspondait pas à leurs attentes. Elle prouve aussi qu’une foi vaine et des rituels vides de sens ne suffisent pas à combler ce besoin spirituel.

Ils n’ont pas compris que la véritable religion de Jésus-Christ est une religion active. Elle a des valeurs et des standards spécifiques. C’est une véritable « voie de vie » – ou « façon de vivre ». Dans Actes 9 :2, Saul, le persécuteur, avait demandé des lettres l’autorisant à s’emparer de tous les chrétiens de Damas, « en sorte que, s’il en trouvait quelques-uns qui fussent de la voie, il les amenât, hommes et femmes, liés à Jérusalem » (Bible Darby). Et le livre des Actes nous apprend au sujet de Paul : Il « discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs » (Actes 18 :4). Et encore : « Aquilas et Priscille, l’ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu » (verset 26).

Dans Actes 19 :9, nous lisons : « Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrédules, décriant devant la multitude la voie du Seigneur, il se retira d’eux, sépara les disciples, et enseigna chaque jour dans l’école d’un nommé Tyrannus ». Et plus loin : « Il survint, à cette époque, un grand trouble au sujet de la voie du Seigneur » (verset 23).

En examinant le christianisme originel, même les étrangers se rendaient compte que les premiers disciples du Christ avaient beaucoup plus qu’une foi vaine et des rituels en surnombre. Ils avaient « le feu » pour une certaine façon de vivre ! La réalité du Royaume de Dieu à venir les motivait et donnait du sens à leur vie.

Les « chercheurs » modernes oublient aussi qu’un certain mode de vie aida l’Amérique et le Canada à devenir de grandes nations. Au cours des premières années de la nation américaine, l’éthique judéo-chrétienne – bien qu’imparfaitement pratiquée – fut un puissant rempart contre la décadence morale que nous connaissons depuis quelques années.

Mais aujourd’hui, nous nous sommes empressés d’abandonner les limites même de l’entendement spirituel que nous avions reçu en tant que nation, et nous avons délaissé la bonne façon de vivre que nous devions mettre en pratique. Ayant grandi dans le Midwest américain dans les années 1930-1940, je me rappelle fort bien la sécurité quasi totale de notre ville et de ses environs. Les femmes âgées pouvaient sortir le soir sans aucune crainte. Les petits garçons et les petites filles jouaient « à cache-cache » ou « à donner des coups de pieds dans les boîtes de conserve », dans l’obscurité presque totale des quartiers de la ville. On n’entendait pratiquement pas parler de meurtres et de viols. Et beaucoup ne prenaient même pas la peine de fermer les portes à clé pour la nuit !

À cette époque-là, on enseignait et on pratiquait le respect de l’autorité. Les Dix Commandements étaient affichés dans la plupart des écoles et des lieux publics.

Mais aujourd’hui, nous avons perdu cette « voie » !

Puisque nos nations se sont détournées de l’Éternel et de Ses lois, le Dieu des cieux nous avertit qu’Il nous corrigera, avec amour, afin que nous retournions à Lui. Il mit en garde nos ancêtres que, si leurs descendants se corrompaient et faisaient le mal à Ses yeux, Il interviendrait pour les secouer (Deutéronome 4 :23-25). « J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre, vous disparaîtrez par une mort rapide du pays dont vous allez prendre possession au-delà du Jourdain, vous n’y prolongerez pas vos jours, car vous serez entièrement détruits. L’Éternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu’un petit nombre au milieu des nations où l’Éternel vous emmènera » (versets 26-27). À moins que nous nous humilions sincèrement et Le cherchons de tout notre cœur (versets 28-29), Dieu déclare que nous finirons peu nombreux et complètement idolâtres.

Et quand auront lieu toutes ces choses ? « Dans ta détresse, et lorsque toutes ces choses t’auront atteint, à la fin des jours, tu retourneras à l’Éternel, ton Dieu, et tu écouteras sa voix » (verset 30, Bible Darby).

Nous sommes arrivés à la « fin des jours » ! Et nous sommes capables de détruire toute vie sur cette planète, comme l’a prophétisé Jésus dans Matthieu 24. Toute la société est corrompue comme l’apôtre Paul l’a prédit dans 2 Timothée 3 :1-5 : « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles » (verset 1). De nombreux facteurs semblent se mettre en place pour humilier et donner un ultime châtiment à nos peuples. Dans une prophétie « double » – valable avant la première captivité d’Israël, et toujours d’actualité en cette époque des temps de la fin – Dieu déclare : « Si, malgré cela, vous ne m’écoutez point, je vous châtierai sept fois plus pour vos péchés. Je briserai l’orgueil de votre force, je rendrai votre ciel comme du fer, et votre terre comme de l’airain » (Lévitique 26 :18-19).

C’est l’une des raisons de l’existence de la revue du Monde de Demain. Nous voulons avertir tous ceux qui nous lisent des dangers à venir, et aider ceux que Dieu appelle à vivre selon Sa voie, et à retrouver le christianisme originel de Jésus et de Ses apôtres – seul le véritable christianisme et Sa voie vous apporteront les bénédictions et la joie, même au milieu de ce monde perturbé.

C’est pourquoi, avec l’aide de Dieu, nous nous efforçons de faire au mieux « l’œuvre » que Jésus-Christ nous a commandée. Cette « œuvre » est la proclamation du message divin à travers notre revue et les émissions télévisées du Monde de Demain, que Dieu utilise pour avertir le monde, pour vous avertir et vous aider – si toutefois vous êtes disposés à L’écouter. Dieu nous utilise pour préparer le chemin de Son Royaume à venir sur cette terre, qui, seul, apportera la paix et la joie véritables. Le Dieu réel met en garde les nations séduites (Apocalypse 12 :9) de ce monde : « Jetez les yeux parmi les nations, regardez, et soyez saisis d’étonnement, d’épouvante ! Car je vais faire en vos jours une œuvre, que vous ne croiriez pas si on la racontait » (Habakuk 1 :5).

Pour votre bien et votre survie, je prie que vous soyez des milliers de lecteurs à ouvrir votre esprit pour étudier et prouver ce que Dieu vous dit actuellement, et que vous vous décidiez à agir selon la vérité divine qui vous a été donnée de comprendre. Car plus vous « chercherez Dieu » sincèrement, plus vous Le prierez et vous impliquerez dans cette œuvre des temps de la fin que le Christ est en train d’accomplir, plus vous vous amasserez « des trésors dans le ciel » (Matthieu 6 :19-21).

L’apôtre Jude écrivit sous l’inspiration divine : « Bien-aimés, alors que je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de vous envoyer cette lettre pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 3). Notez que la véritable foi a été transmise « une fois pour toutes ». Elle n’avait pas à être changée, modifiée, supprimée, diluée ou atténuée. Et Jude poursuit : « Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dérèglement, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ » (verset 4). Au Moyen-Age, des hommes malicieux ont changé et perverti le mode de vie qui nous a été donné par Christ et les apôtres.

L’Amérique, le Canada, les nations britanniques et les pays démocratiques du nord-ouest de l’Europe ne dureront pas tels que nous les avons connus, à moins d’un profond changement dans leur caractère – une repentance nationale et un retour à la voie divine. Mais chacun d’entre nous, individuellement, sera béni et protégé dans les temps difficiles à venir si nous vivons selon la voie enseignée par Jésus-Christ, et si nous combattons pour la foi qui a été transmise aux saints « une fois pour toutes ».

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +