Un meilleur Cultivateur

Commenter cet article

Dans son livre, Le Premier cercle, l’écrivain Alexandre Soljenitsyne appelle ironiquement Joseph Staline « le cultivateur ». Le mois d’avril marque une série de dates anniversaires pour le cultivateur. C’est aussi une occasion, pour nous, d’attendre avec espoir la grande promesse biblique qui s’accomplira bientôt dans le monde à venir, celle d’un meilleur Cultivateur !

Le 5 avril 1902, Staline était arrêté pour la première fois et envoyé en exil en Sibérie. Il s’échappa peu de temps après pour rejoindre le mouvement révolutionnaire. En tout, il sera arrêté six fois, mais il réussira toujours à s’échapper. Il devint très actif avec les bolcheviques radicaux, avant d’être élu à leur tête le 11 avril 1917. Quelques années plus tard, le 3 avril 1922, Staline fut élu secrétaire général du Parti communiste et l’on peut considérer que cette date marque le début de son règne sur l’Union soviétique. Les historiens rapportent que le règne de Staline n’était que cruauté, privations, mensonges et terreur. Il régna jusqu’à sa mort en 1953.

Quand Soljenitsyne le surnommait ironiquement « le cultivateur », il faisait allusion au contraste entre l’image que Staline essayait de montrer et ce qu’il apportait réellement au pays.

Les historiens estiment à plus cinquante millions le nombre de personnes tuées sous le régime de Staline. Un nombre incalculable d’historiens et de témoins oculaires décrivent un système basé sur les arrestations systématiques, les sévices corporels, la confiscation des biens, le nettoyage ethnique, la déportation et les exécutions sommaires. Un des grands magazines de l’ère soviétique (Argumenti i Fakti) a même publié un récit détaillé des atrocités commises sous Staline « indiquant que les camps de travail, les camps de concentration, la famine et les exécutions avaient causé la mort d’environ vingt millions [de gens] » (The New York Times, 4 février 1989). En 1956, le successeur de Staline – Nikita Khrouchtchev – fit un discours très critique lors du vingtième congrès du parti, un discours condamnant le règne de terreur de Staline et le « culte de la personnalité » qu’il avait développé.

Avant le retour à la présidence de Vladimir Poutine, l'actuel Premier ministre Dmitri Medvedev (alors président), avait vigoureusement mis en garde ceux qui tenteraient de « réhabiliter » l’image de Joseph Staline, déclarant « qu’il est impossible d’imaginer l’ampleur de la répression sous Joseph Staline, quand des couches entières de la société étaient éradiquées, leur enlevant même le droit à une sépulture » (BBC News, 30 octobre 2009).

Staline prétendait créer une utopie communiste, mais c’était un mensonge. Au contraire, le cultivateur créa un règne de terreur. Et les « faits » qu’il présentait au monde entier, pour soutenir son mensonge, n’étaient là que pour soutenir ses ambitions personnelles.

Mais, il est vrai qu’une véritable utopie va venir, quand un Roi des rois, noble et tout puissant, reviendra pour établir Son gouvernement parfait sur la terre (Apocalypse 11 :15). Les saints qui Lui appartiennent ressusciteront et gouverneront avec Lui (Daniel 7 :27) !

Certaines personnes pensent que cette vérité est trop difficile à accepter, pourtant elle est clairement révélée dans la parole de Dieu ! Comme Soljenitsyne l’a écrit : « Ce n’est pas parce que la vérité est trop difficile à voir que nous faisons des erreurs […] Nous faisons des erreurs car, pour nous, la voie la plus simple et la plus confortable est de rechercher des idées qui correspondent à nos émotions – en particulier à nos émotions égoïstes » (“Peace and Violence”, Index of Censorship, Volume 2, Issue 4, 1973).

Ésaïe 2 :4 et Michée 4 :3 révèlent que pendant le règne millénaire du Christ, la paix sera enseignée aux nations. Les instruments de guerre seront recyclés en outils de paix : « De leurs glaives ils forgeront des hoyaux […] et l’on apprendra plus la guerre ». Les déserts et les lieux inhospitaliers deviendront fertiles (Ézéchiel 36 :33-36 ; Ésaïe 35 :1-7).

Dans le Royaume de Dieu à venir, il n’y aura plus de « culte de la personnalité » autour d’un individu tyrannique ou d’un oppresseur. Au contraire, la terre entière sera remplie de la connaissance du Seigneur (Ésaïe 11 :9). Alors, les seuls cultivateurs seront de vrais cultivateurs – honnêtes, joyeux et leur travail sera une bénédiction pour la terre qui verra une moisson extrêmement abondante (Amos 9 :13) !

À travers les siècles, de nombreuses personnes ont essayé de créer une utopie humaine. Ils ont tous échoué. Mais, à la vérité, le Christ reviendra et établira Son Royaume parfait – une utopie éternelle (Ésaïe 9 :7).

Lisez notre brochure, Votre ultime destinée, pour en apprendre davantage sur le formidable Monde de Demain !