Paix sur la Terre ?

Commenter cet article

La paix mondiale est-elle vraiment possible ? Les demandes en faveur de la paix n’en finissent pas. Les journaux en parlent presque tous les jours, mais notre monde s’enfonce de plus en plus dans la cruauté ! Les deux Guerres mondiales du 20ème siècle n’ont pas apporté la paix, et non pas mis fin à la Guerre froide ; elles ont causé davantage de divisions et de troubles sur la planète. Chaque année, à Noël, les chefs religieux parlent de l’enfant Jésus et de la paix sur la terre, mais la violence et les guerres continuent à s’intensifier !


Des gens pieux brûlent des cierges et prient pour la paix. Des idéalistes signent des pétitions, organisent des marches et des conférences pour la paix. Des pragmatistes déploient les armes pour faire respecter la paix. Pourtant, tous ces efforts pour apporter la paix ont échoué. La paix est-elle un mirage, un objectif irréaliste et inaccessible, un rêve impossible ? Pourquoi le processus de paix est-il si frustrant et si difficile ?

Bon nombre de gens, dans notre monde moderne, ne se rendent pas compte que les prophéties bibliques sont en marche dans les manchettes des journaux. La Bible ne prédit pas seulement les principaux défis de notre époque, elle révèle aussi pourquoi les efforts humains n’ont pas produit la paix. Les Écritures expliquent également le chemin de la paix, et comment la paix sur la terre sera finalement établie. Aujourd’hui, peu de gens comprennent ce que la Bible dit au sujet de la paix.

Ce que Jésus a dit réellement

Les prédicateurs prononcent souvent ce message de Noël : « Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. » Mais, il s’agit là d’une mauvaise traduction de ce que l’ange a réellement dit. La traduction correcte de l’annonce de la naissance du Christ, par l’ange est : « Gloire à Dieu […] et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée ! » (Luc 2 :14). Elle pourrait aussi être rédigée comme suit : « Gloire à Dieu, et paix sur la terre parmi les hommes qui plaisent à Dieu », ou « parmi les hommes en qui Dieu prend plaisir » – ce qui donne un sens totalement différent à cette déclaration (The New Testament in 26 Translations). La Bible ne dit pas que la paix viendra par les bonnes intentions, ou par ceux qui coopèrent en faveur de la paix. En fait, elle dit exactement le contraire !

Nous entendons souvent parler d’un évangile sur la personne de Jésus, sur l’amour, la paix et l’harmonie. Mais Jésus a dit : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée » (Matthieu 10 :34). Il a montré que les différences politiques, religieuses et philosophiques, diviseraient les êtres humains et engendreraient des conflits jusqu’à la fin de cette ère. Il a aussi dit que, l’un des signes qui indiquerait que Son second Avènement est proche, serait une succession de nouvelles « de guerres et de bruits de guerres […] une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume […] tout cela ne sera que le commencement des douleurs » (Matthieu 24 :6-8). Jésus n’a pas dit que les prières, les cierges, les négociations ou la bombe atomique apporteraient la paix. Il a prédit que la situation mondiale irait de mal en pis, et culminerait avec une grande tribulation, qui marquera la fin de cet âge (Matthieu 24 :9-23).

Bon nombre de chefs religieux passent outre – ou ignorent – cet aspect important du message du Christ. Mais il fait partie des Écritures ! L’apôtre Paul a écrit : « Dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. » Cette époque sera caractérisée par l’égoïsme, le matérialisme, le scepticisme, le blasphème, la désobéissance, la brutalité et la poursuite insensée du plaisir, tout en ayant l’apparence de la piété, mais en reniant toute autorité de la religion dans leur vie (2 Timothée 3 :1-5). Quelle description précise de notre époque ! Les prophètes hébreux ont prédit une époque à venir, où des dirigeants civils et religieux, bien intentionnés mais manquant de jugement, crieraient : « Paix ! paix ! […] et il n’y a point de paix » (Jérémie 6 :14). Ils diront : « Nous espérions la paix, et il n’arrive rien d’heureux » (Jérémie 8 :15). Dans le contexte des temps de la fin, Ésaïe nous avertit que « les messagers [les ambassadeurs] de paix pleurent amèrement », en voyant que leurs plans et leurs efforts n’aboutissent à rien (Ésaïe 33 :7). Ézéchiel prophétisa : « Ils cherchent le salut, et point de salut ! [Ils cherchent la paix, et point de paix !] Il arrive malheur sur malheur » (Ézéchiel 7 :25-26). Jésus a prédit que la civilisation humaine fera face à la menace de son annihilation, et que « si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24 :22). Les prophéties bibliques, qui sont vivantes aujourd’hui, révèlent que les efforts des hommes pour trouver la paix aboutiront à un échec. Les Écritures révèlent aussi pourquoi !

Le chemin de la paix

En décrivant les efforts humains pour trouver la paix, la Bible déclare que les hommes « ne connaissent pas le chemin de la paix » (Ésaïe 59 :8). Leurs efforts échouent parce que le monde a largement ignoré ou rejeté ce que dit la Bible au sujet de la paix. Le roi David a écrit : « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi » (Psaume 119 :165), et : « Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier » (Psaume 119 :105), alors que la plupart de ceux qui se disent chrétiens, de nos jours, croient que la loi a été abolie ! Les lois divines nous montrent le chemin de la paix. Jésus a dit à Ses disciples : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements » (Jean 14 :15), mais beaucoup de gens croient que cela n’est plus nécessaire ! Si l’on observe les commandements de Dieu, on ne sera pas assassin, voleur, envieux, menteur, adultère, fornicateur, irrespectueux envers nos parents ou envers ceux qui détiennent un poste d’autorité. L’observance des commandements nous indique la véritable façon d’aimer notre prochain, et d’éviter les conflits ! Si nous aimons Dieu, nous éviterons l’adoration idolâtre d’autres dieux ou de choses physiques. Nous ne suivrons pas les pratiques religieuses que condamne la Bible. Nous observerons les sabbats institués par Dieu, au lieu de choisir nous-mêmes les jours que nous voulons célébrer. Le chemin de la paix requiert d’apprendre à obéir et à vivre selon les lois divines. Discourir sur les commandements, brûler des cierges, prier les saints, participer à des marches ou chercher les négociations des Nations unies n’apportera pas une paix durable. Jésus-Christ est appelé le « Prince de la paix » (Ésaïe 9 :5). Il a dit : « Je suis le chemin » (Jean 14 :6). Il n’y a pas d’autre chemin qui mène à la paix !

Comment la paix sera instaurée ?

Jésus prêcha un Évangile au sujet du Royaume de Dieu à venir (Marc 1 :14-15). Ce n’est pas un évangile au sujet d’un bébé placé dans une mangeoire, qui attendrait patiemment que les gens Lui donnent leur cœur. Le Royaume n’est pas un sentiment chaleureux et doux, qui se trouverait dans votre cœur. Ce n’est pas l’Église, ou une communauté œcuménique relativement tranquille que l’Église établirait sur la terre avec des compromis et des consensus. Les prophéties bibliques déclarent que Jésus-Christ reviendra et prendra les rênes des royaumes de ce monde, et qu’Il gouvernera avec une grande autorité (Apocalypse 11 :15-18). Il établira à Jérusalem un gouvernement qui dominera le monde, et qui apportera la paix sur cette terre (Ésaïe 2 :2-4 ; 9 :6-7). Les saints régneront avec le Christ (Apocalypse 1 :6 ; 5 :10), et enseigneront à l’humanité à suivre les lois divines (Ésaïe 30 :20-21). Alors, les êtres humains apprendront une nouvelle façon de vivre, « de leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes […] et l’on n’apprendra plus la guerre » (Ésaïe 2 :4). Voilà comment la paix sera établie sur la terre ! Ces prophéties s’accompliront dans les quelques années à venir. C’est ici le véritable message biblique de la paix, et du véritable Évangile !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +