fbpx Le véritable Évangile oublié | Le Monde de Demain

Le véritable Évangile oublié

Le véritable Évangile oublié

Beaucoup de gens ont entendu parler de Jésus-Christ, mais ont-ils entendu Son message ? Quelle était la bonne nouvelle qu’Il a proclamée pendant trois ans et demi avant Sa crucifixion ? Vous pensez le savoir ? N’en soyez pas si certains ! Car ce n’est pas ce que la plupart des gens imaginent. La croyance la plus courante est peut-être que l’Évangile parle de la personne de Jésus, de Sa mort, de Son ensevelissement et de Sa résurrection. Certes, cela fait partie de l’Évangile. Mais voici quelques questions à prendre en considération : Quel était le message que Jésus prêcha avant Sa mort et Sa résurrection ? Attendait-Il simplement la crucifixion ? Ce qu’Il a prêché pendant cette période a-t-il cessé d’être important ?

[Le texte ci-dessous est l’adaptation de la transcription de cette émission du Monde de Demain.]

Pratiquement tout le monde en Occident ainsi qu’une grande partie du reste du monde ont entendu parler de Jésus-Christ, mais ont-ils entendu Son message ? Quelle était la bonne nouvelle qu’Il a proclamée pendant trois ans et demi avant Sa crucifixion ? Vous pensez le savoir ? N’en soyez pas si certains ! Car ce n’est pas ce que la plupart des gens imaginent.

Dans l’émission d’aujourd’hui, nous allons nous plonger dans la Bible afin de décrypter le message que Jésus de Nazareth a apporté au monde. Vous pourriez bien être surpris, voire choqué, d’apprendre la vérité de cette bonne nouvelle. Après tout, c’est ce que signifie le terme « Évangile ». Alors, quelle est exactement cette bonne nouvelle ?

Quel que soit le message que Jésus prêchait, Il était controversé, car les chefs religieux de Son époque étaient tellement furieux contre Lui qu’ils excitèrent Ses propres compatriotes à le faire mourir ! Pourquoi tant de haine ?

Qu’est-ce que l’Évangile ?

Partout, les gens se réfèrent au message de Jésus comme étant l’Évangile. Nous entendons parler de musique Gospel [Évangile en anglais], du message de l’Évangile, de la prédication de l’Évangile et des quatre Évangiles. Mais qu’est-ce que l’Évangile au juste ? Beaucoup croient le savoir, mais le savent-ils vraiment ? Le savez-vous ?

La croyance la plus courante est peut-être que l’Évangile parle de la personne de Jésus, de Sa mort, de Son ensevelissement et de Sa résurrection. Ou bien ils peuvent simplement dire : « Jésus est mort pour nos péchés. » Alors, c’est vraiment une bonne nouvelle, parce que nous avons tous péché et, selon la Bible, le salaire du péché c’est la mort ! Romains 6 :23 : « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

Oui, c’est vraiment une bonne nouvelle. En effet, nous n’aurions aucun espoir sans ce sacrifice ! Cela fait partie de l’Évangile, de la bonne nouvelle. Mais voici quelques questions à prendre en considération : Quel était le message que Jésus prêcha avant Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection ? Attendait-Il simplement Sa crucifixion ? Ce qu’Il a prêché pendant cette période a-t-il cessé d’être important ?

Le cas échéant, pourquoi ce message a-t-il été appelé l’Évangile ? La réponse est très méconnue, mais elle se trouve facilement dans les pages de la Bible. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’ouvrir ce livre et de croire ce qu’il dit. Malheureusement, presque personne ne comprend ou ne prête attention à ce message.

Dans cette émission, je vais vous montrer quel est le message qui a bouleversé le monde. Je vous proposerai également un outil d’étude, notre brochure Croyez-vous au véritable Évangile ?, qui pose les questions tout en y répondant :

  • Que signifie naître de nouveau ?
  • Qu’est-ce que le Royaume de Dieu ?
  • Quand sera-t-il établi ?

Ce message que Jésus a apporté était si puissant que les chefs religieux de Son époque ne pouvaient pas le supporter. Les chefs religieux d’aujourd’hui ne sont apparemment pas si différents !

Le premier chapitre du livre de Marc commence au début des trois ans et demi de ministère de Jésus, en nous disant exactement quel était ce message : « Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1 :14-15).

Réalisez-vous que le Royaume de Dieu est le message pour lequel Jésus déclare avoir été envoyé proclamer ? Remarquez cette affirmation claire dans Luc 4 : 42-43 : « Une foule de gens se mirent à sa recherche, et arrivèrent jusqu’à lui ; ils voulaient le retenir, afin qu’il ne les quitte point ; mais il leur dit : Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé. »

Alors, si c’est le message que Jésus a dit qu’Il devait proclamer, pourquoi entendons-nous si peu parler de ce Royaume de Dieu ? Et qu’est-ce que ce Royaume ? Ce n’est pas ce que pensent la plupart des gens !

Et Jésus n’était pas celui que beaucoup de gens pensent qu’Il était. Laissez-moi vous donner un exemple. Quand j’avais 11 ou 12 ans, quelqu’un a demandé au catéchisme : « Pourquoi Jésus parlait-Il en paraboles ? » La réponse fut que « l’auditoire de Jésus était composé d’agriculteurs, de pêcheurs et de bergers. Il parlait donc dans un langage qu’ils pouvaient comprendre. »

Cela avait certainement du sens à l’époque, mais il existe un problème. C’est totalement faux ! Comment pouvons-nous le savoir ? Les propres disciples de Jésus Lui ont posé exactement la même question et Jésus donna la raison pour laquelle Il utilisa des paraboles.

« Les disciples s’approchèrent, et lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Ésaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point… » (Matthieu 13 :10-14)

 Au lieu de rendre compréhensible ce qu’Il disait, Jésus nous dit qu’Il parlait en paraboles pour cacher la signification à la majorité – c’est ce que révèle la Bible ! Nous lisons également cela dans le récit de Marc : « Il ne leur parlait point sans parabole ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples » (Marc 4 :34).

Regardons ces paraboles et voyons ce qu’elles nous disent au sujet du Royaume de Dieu, mais je veux d’abord vous offrir une ressource importante : Croyez-vous au véritable Évangile ? Aujourd’hui, nous explorons le message que Jésus proclama pendant les trois ans et demi précédant Sa crucifixion. Il s’agit d’une connaissance vitale que tout disciple du Christ doit posséder. Comment peut-on prétendre être chrétien et ne pas connaître Son message ? Cette brochure expose la vraie bonne nouvelle ! Elle explique le Royaume de Dieu et la possibilité que vous avez d’en faire partie. Ce Royaume est bien plus que flotter sur des nuages ou contempler la face de Dieu à jamais.

Les paraboles parlent du Royaume de Dieu

Quel était le message proclamé par Jésus de Nazareth pendant trois ans et demi ? Pourquoi est-il méconnu aujourd’hui ? Comment Jésus utilisa-t-Il des paraboles pour proclamer ce message ? Dans chacune de Ses paraboles, le sujet porte sur le Royaume de Dieu. Comment dans marc, au chapitre 4 :

« Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. La terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi ; et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là » (Marc 4 :26-29).

Nous apprenons ici que le Royaume de Dieu n’est pas quelque chose d’instantané. Il se réalisera grâce à un processus de germination, de croissance et de maturation. Une autre parabole du Royaume de Dieu commence au verset suivant :

« Il dit encore : À quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ? Il est semblable à un grain de sénevé, qui, lorsqu’on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ; mais, lorsqu’il a été semé, il monte, devient plus grand que tous les légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre » (Marc 4 :30-32).

 Cette parabole nous indique que le Royaume aura le plus humble des commencements, avant de devenir immense. Après un ministère de trois ans et demi marqué par de puissants miracles et culminant par Sa résurrection d’entre les morts, il n’y avait qu’environ 120 vrais croyants, comme l’atteste Actes 1 :15. Pourtant, avant la fin du premier siècle, ce puissant message s’était étendu depuis la minuscule province juive à toutes les parties de l’Empire romain, comme nous le lisons dans Actes 17 :6 : « Ne les ayant pas trouvés [Paul et Silas], ils traînèrent Jason et quelques frères devant les magistrats de la ville, en criant : Ces gens, qui ont bouleversé le monde, sont aussi venus ici. »

Toutefois, cela n’explique pas l’accomplissement ultime de la parabole. De nombreuses Écritures nous disent que Jésus doit revenir ici-bas pour établir Son royaume et ce n’est qu’alors que le grain de moutarde [ou de sénevé] se développera pour couvrir le monde entier.

Les gens de Son époque comprenaient que Son message concernait un royaume littéral qui serait établi sur Terre, mais ils ne comprenaient pas le moment où celui-ci serait établi, ni comment il se réaliserait.

« Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître. Il dit donc : Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite » (Luc 19 :11-12).

 Cette parabole explique ensuite une vérité presque universellement méconnue et qui vous concerne. Elle montre que vous pouvez aider à résoudre les grands problèmes auxquels le monde est confronté, tels que la guerre, la pauvreté, la faim et la maladie. Peut-être comprenez-vous l’importance du sacrifice du Christ en votre faveur, mais vous devez aussi comprendre quel a été exactement le message qui bouleversa le monde romain. Vous devez savoir pourquoi ils tuèrent Jésus. Et vous devez savoir pourquoi Son message est pertinent pour votre avenir. Ce message, bien que méconnu dans la plupart des Églises, est spécifique et facile à comprendre pour quiconque cherche vraiment à Le connaître. Jésus proclama ce message, tout comme Paul et d’autres. N’oubliez pas de commander notre brochure gratuite Croyez-vous au véritable Évangile ?

Quelle récompense pour ceux qui obéissent à Dieu ?

Notre question du jour est de savoir quel est le message que Jésus de Nazareth prêcha pendant trois ans et demi. Ce message se trouve dans la parabole de l’homme de haute naissance et il revêt une grande importance pour votre avenir. J’expliquerai cette parabole en détail, mais je dois d’abord vous préciser ce que votre avenir ne sera pas ! Le sermon sur la montagne est considéré comme le cœur et le noyau des enseignements de Jésus. Il commence par les béatitudes, ou les « belles attitudes ». La première se trouve dans Matthieu 5 :3 : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! »

Beaucoup en déduisent que la récompense de ceux qui seront sauvés est d’aller au ciel. Nous entendons parler d’une rencontre avec Saint Pierre aux « portes du paradis », afin de « recevoir nos ailes » et flotter sur les nuages en jouant de la harpe pour l’éternité. Mais notez les mots utilisés au verset 5 : « Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! »

Quelle déception ! Les « pauvres en esprit » iraient au ciel, mais les « débonnaires » resteraient sur Terre ! Est-ce bien le cas ? Je fais ressortir cette apparente contradiction, qui en vérité n’en est pas une, pour faire une distinction importante. Examinons ces deux versets plus attentivement.

Lorsqu’il est dit « le royaume des cieux », cela fait référence à la possession ou à la propriété. Par exemple, lorsque nous disons « Royaume de Dieu », nous ne pensons pas que le Royaume soit « en » Dieu. Plutôt, nous comprenons que c’est le Royaume qui appartient à Dieu. Mais lorsqu’il est dit « hériteront la terre », il s’agit de l’emplacement de notre héritage.

Contrairement aux trois autres évangélistes, Matthieu utilisa le plus souvent l’expression « royaume des cieux », qui signifie le royaume de Dieu qui est aux cieux. Mais, il est évident que cette expression est interchangeable avec « Royaume de Dieu ». Voyez dans Matthieu 19 :23-24 : « Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

Revenons maintenant à la parabole de l’homme de haute naissance. Comme nous l’avons lu précédemment, cette parabole a été donnée « parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître » (Luc 19 :11).

Les gens comprenaient que le message de Jésus concernait le Royaume de Dieu et ils cherchaient un gouvernement bien réel à établir à cette époque. Jésus a ensuite expliqué que le Royaume n’apparaîtrait pas immédiatement, mais qu’un « homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite » (Luc 19 :12).

Notez qu’Il s’en irait, mais qu’Il reviendrait. Après Sa résurrection, Jésus est monté au ciel pour être avec Son Père, mais comme nous le voyons dans ce verset, Il reviendra. En attendant, « il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit : Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne » (Luc 19 :13).

À son retour, l’homme de haute naissance, en référence au Christ, remet des récompenses à Ses serviteurs. Combien de personnes ont lu cette parabole en comprennent sa signification ? Il est facile de la lire et de passer à côté de ce que Jésus disait. Voici ce que sont leurs récompenses : « Le premier vint, et dit : Seigneur, ta mine a rapporté dix mines. Il lui dit : C’est bien, bon serviteur ; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes » (Luc 19 :16-17).

De la même manière, celui qui a gagné cinq mines a reçu le gouvernement sur cinq villes.

Comprenez-vous que le gouvernement est ce que le Christ offre à Ses fidèles serviteurs ? L’Ancien et le Nouveau Testament parlent tous deux du futur règne du Messie ici-bas, sur Terre. L’une après l’autre, les Écritures nous disent que notre récompense est de devenir des rois et des sacrificateurs qui régneront ici-bas pendant mille ans. Apocalypse 20 :4 décrit ceux qui ont tout risqué [pour Dieu] au cours de cette vie : « Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. »

Mais où vivront-ils et où régneront-ils ? La réponse se trouve dans Apocalypse 5 :9-10 :

« Car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. »

 La vie après la mort est une question sur laquelle la plupart d’entre nous s’interrogent. Allons-nous revivre ? L’Évangile de Jésus-Christ nous apporte la réponse et cette bonne nouvelle va bien au-delà du message de Sa mort et de Sa résurrection. Notre brochure gratuite Croyez-vous au véritable Évangile ? cite les passages bibliques qui expliquent l’avenir que vous pouvez avoir et c’est bien plus que de flotter sur des nuages ou de contempler la face de Dieu pour l’éternité. Vous avez besoin de cette brochure essentielle.

La réalité du Royaume de Dieu

L’Évangile de Jésus, celui qu’Il proclama pendant trois ans et demi avant Sa mort et Sa résurrection, est largement méconnu. Pourquoi ? Pourquoi rejeter l’espérance qu’Il est venu apporter ? C’est une chose de savoir que vos péchés peuvent être pardonnés (et nous ne devrions jamais ignorer ce message), mais nous devons nous demander : « Dans quel but ultime ? » De quoi s’agit-il en réalité ? S’il existe une vie après la mort, à quoi ressemblera-t-elle ? Quelle pourrait être notre récompense ? Jésus est venu avec un message clair : Il reviendra pour gouverner sur cette Terre dans un Royaume au sein duquel nous pourrions naître. Pourquoi ce message est-il donc oublié ? 

Un jeune homme riche vint demander à Jésus : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » (Matthieu 19 :16).

La réponse du Christ fut qu’il devait observer les commandements. Cela devrait surprendre ceux qui disent que les commandements sont abolis, mais en mettant ceci de côté pour l’instant, Jésus lui a prescrit une instruction directe qui allait éliminer son faux dieu (l’argent), tout en le mettant en conformité avec le commandement concernant la convoitise. Il lui dit d’aller vendre tout ce qu’il avait et de le donner aux pauvres. Ce faisant, il se constituerait un trésor dans le ciel, ce trésor que le Christ apporterait avec Lui à Son retour. Cet homme s’en alla tout triste, incapable de se résoudre à agir.

Après cela, Jésus souligna combien il est difficile pour ceux qui placent leur confiance en leurs richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu ; ce qui amena Ses disciples à se demander : « Qu’en sera-t-il de nous ? » Notez la réponse de Jésus, dans Matthieu 19 :28 :

« Jésus leur répondit : Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez [ou gouvernerez] les douze tribus d’Israël. »

Voilà qui est très précis ! Y a-t-il un lien avec la parabole de l’homme de haute naissance qui se rend dans un pays lointain ? En regardant la vue d’ensemble dans les Écritures, nous constatons qu’il y a une continuité dans le déroulement de la pensée. Il y a un Royaume qui se profile et Dieu nous en révèle la structure. Commençons par une déclaration bien connue de l’apôtre Paul à propos de ce Royaume. On l’entend souvent au cours des obsèques, mais les gens la comprennent-ils ? « Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité » (1 Corinthiens 15 :50).

Ce verset réfute à lui seul de nombreux faux enseignements sur le Royaume de Dieu. En effet, le Royaume n’est pas établi dans nos cœurs. Non, il n’est pas d’ores et déjà là. Le Royaume de Dieu est un gouvernement littéral, tout comme Jésus enseigna à Ses disciples ce que serait leur récompense et tout comme Il l’enseigna dans la parabole de l’homme de haute naissance.

Et, comme nous venons de le lire, la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume. Pilate demanda à Jésus : « Es-tu le roi des Juifs ? » (Jean 18 :33). Et Jésus expliqua : « Mon royaume n’est pas de ce monde […] Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne sois pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas » (Jean 18 :36).

Alors, quand sera établi le Royaume de Dieu ? Le chapitre 30 de Jérémie proclame un temps de détresse pour toute la maison de Jacob. Cela signifie les Juifs, mais également les autres tribus d’Israël. Comme nous l’avons déjà vu, Jésus a promis aux douze apôtres la gouvernance, chacun sur l’une des douze tribus d’Israël, mais les Juifs ne forment qu’une seule tribu. « Ils [les douze tribus ensemble] serviront l’Éternel, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai » (Jérémie 30 :9).

Quand avez-vous entendu pour la dernière fois cela prêché depuis le pupitre ? Oui, l’Éternel – c’est-à-dire le Messie qui revient, Jésus-Christ – sera leur Souverain, mais remarquez aussi que le roi David sera ressuscité pour régner sur tout Israël.

Zacharie décrit le moment où toutes les nations se rassembleront contre Jérusalem et les Juifs. Ce sera un épisode terrible, mais la prophétie montre que le Messie, Jésus-Christ, reviendra pour les sauver et voici le résultat de Son intervention : « L’Éternel sera roi de toute la terre » (Zacharie 14 :9).

Voyez-vous le modèle, mes amis ? Jésus-Christ régnera sur la Terre entière. Le roi David sera ressuscité pour régner sur les douze tribus d’Israël. Les apôtres seront également ressuscités à ce moment-là et chacun d’eux régnera sur l’une des douze tribus. Ensuite, la parabole du personnage de haute naissance montre que ceux qui appartiennent à Christ lors de Son retour se verront attribuer la gouvernance de villes. Certains auront une plus grande responsabilité en fonction de ce qu’ils auront accompli au cours de cette vie. Le schéma est clair.

Je sais maintenant que certains diront : « Mais je ne veux pas être un dirigeant ! » N’aimeriez-vous pas résoudre les problèmes de pauvreté, d’inégalité des revenus, de maladie, de corruption, de violence et d’abus ? Alors pourquoi refuseriez-vous de gouverner sous la direction de Jésus-Christ pour mettre fin à tous ces problèmes ?

Dieu n’essaie pas de sauver le monde entier en ce moment. Il appelle plutôt quelques personnes à naître de nouveau dans Sa famille, pour régner avec Lui et apporter la paix sur cette planète troublée. Imaginez ce que ce sera :

« Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on apprendra plus la guerre » (Ésaïe 2 :4).

Le Royaume de Dieu n’est autre que la famille de Dieu née de l’Esprit. Ce Royaume sera établi ici-bas pendant mille ans, mais ce ne sera que le début. Pour en savoir plus sur votre avenir potentiel, n’oubliez pas de commander votre exemplaire gratuit de la brochure Croyez-vous au véritable Évangile ?

Dans ce monde plein de chaos et de confusion, vous avez besoin de conseils solides qui proviennent de la Bible. Nous continuerons à partager avec vous les enseignements de Jésus-Christ, la bonne nouvelle de l’avènement du Royaume de Dieu, ainsi que les prophéties passionnantes de la fin des temps et leur signification.


Offre de la semaine

Croyez-vous au véritable Évangile?

Quel message Jésus a-t-Il réellement prêché ? Le savez-vous ? N’en soyez pas si sûr ! Que voulait dire Jésus en utilisant l’expression « le Royaume de Dieu » ? Voici la bonne nouvelle : un nouveau monde approche !

Commander