L’ultime destinée des saints

Commenter cet article

Chaque 1er novembre, de nombreux catholiques à travers le monde, mais aussi quelques orthodoxes et protestants, observent la Toussaint. Comme son nom l’indique, cette fête célèbre « tous les saints ».


 

« À Rome au Ve siècle, la fête avait lieu le dimanche après la Pentecôte […] Elle a été, semble-t-il, transférée définitivement au 1er novembre par Grégoire III († 741) qui dédicace en ce jour une chapelle de la basilique Saint-Pierre en l’honneur de tous les saints. Grégoire IV ordonne en 835 que la Toussaint soit fêtée dans le monde entier » (Encyclopédie catholique Théo, 2009, page 1033).

Mais qui sont vraiment les saints ? Et que nous apprend la Bible sur l’ultime destinée des saints ?

La définition catholique d’un saint

« L’Église catholique propose à ses fidèles l’exemple de personnes dont la vie lui paraît avoir clairement mérité le partage de la sainteté divine. Elle reconnaît alors officiellement leurs mérites en les proclamant saints par la canonisation » (ibid., page 10).

Selon cette définition, les saints seraient des personnes décédées qui étaient en communion avec Dieu et l’Église catholique reconnait que des saints ont vécu et atteint une union avec Dieu pendant leur vie, bien qu’ils n’aient pas été canonisés. Tous les saints formeraient après leur mort un groupe qui intercède auprès de Dieu pour les hommes vivant ici-bas et pour ceux qui sont au purgatoire.

La Toussaint est donc significative dans le monde catholique, puisqu’elle célèbre « tous les saints connus et inconnus » (ibid., page 1033), qui auraient atteint le but parfait d’être en communion avec Dieu et sont au paradis comme intercesseurs pour les vivants.

Notez que pour devenir saint, ou sainte, il faudrait que la personne soit décédée et soit montée au ciel. S’agit-il pour autant de la véritable définition biblique d’un saint ? La Bible enseigne-t-elle que le « paradis céleste » est l’endroit où les chrétiens recevront leur récompense après la mort ?

La définition biblique d’un saint

La Bible définit clairement et simplement ce qu’est un saint. Il s’agit d’une personne qui vit et met en pratique la voie de Dieu en obéissant à Ses commandements. Notez ce que l’Éternel dit à Moïse : « Parle à toute l’assemblée des enfants d’Israël, et tu leur diras : Soyez saints, car je suis saint, moi, l’Éternel, votre Dieu » (Lévitique 19 :1-2). Tous les gens de la nation d’Israël devaient être saints. Remarquez qu’ils étaient tous vivants – un saint n’est donc pas mort, mais vivant !

Comment pouvaient-ils devenir saints ? Que devaient-ils faire ? Continuons la lecture : « Chacun de vous respectera sa mère et son père » (verset 3). C’est le cinquième commandement donné aux hommes au mont Sinaï. Puis le verset continue en disant que chacun « observera mes sabbats. Je suis l’Éternel, votre Dieu » (verset 3). Notez ici que le terme « sabbats » est au pluriel, car Dieu nous ordonne d’observer le sabbat hebdomadaire du septième jour (le samedi), comme le quatrième commandement l’indique, ainsi que les sabbats annuels, sept au total, qui sont les Jours saints (et la Toussaint n’en fait pas partie). Pour en apprendre davantage à ce sujet, lisez en ligne ou commandez notre brochure gratuite « Les Jours saints – Le magistral plan divin ».

Le verset 4 continue en expliquant les qualifications d’un saint : « Vous ne vous tournerez point vers les idoles, et vous ne vous ferez point des dieux de métal fondu. » Ce verset se réfère au deuxième commandement. Le Nouveau Testament parle le même langage : « C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus » (Apocalypse 14 :12). Selon la Bible, un saint est donc quelqu’un qui obéit à la loi de Dieu, à Ses commandements et qui devient saint de son vivant.

La récompense des saints

Le livre aux Hébreux parle d’un avenir absolument glorieux pour l’homme : « En effet, ce n’est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons. Or, quelqu’un a rendu quelque part ce témoignage : Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui, ou le fils de l’homme, pour que tu prennes soin de lui ? Tu l’as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, tu l’as couronné de gloire et d’honneur, tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui soit soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises » (Hébreux 2 :5-8). Toutes les choses qui sont mises sous les pieds de l’homme comprennent même le monde angélique. L’apôtre Paul apporte cette précision : « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? […] Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges? » (1 Corinthiens 6 :2-3). Paul s’identifie lui-même et identifie les gens de Corinthe comme des saints qui jugeront le monde et les anges. Les saints du Très-Haut hériteront la Terre. Quand les disciples du Christ Lui demandèrent : « Nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi ; qu’en sera-t-il pour nous ? », Jésus leur répondit : « Vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël » (Matthieu 19 :27-28). 

Dans la parabole des mines, quelle est la récompense de ceux qui les feront fructifier ? Voyez ce que le Christ dit : « Le premier vint, et dit : Seigneur, ta mine a rapporté dix mines. Il [Christ] lui dit: C’est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes » (Luc 19 :16-17).

Les saints glorifiés vont gouverner la terre sous l’autorité du Christ, qui sera Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Les saints seront des rois et des sacrificateurs sous Son autorité. Regardez ce que le Christ déclare dans le livre d’Apocalypse, en parlant des saints qui vaincront et persévéreront jusqu’à la fin : « À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations » (Apocalypse 2 :26). Et encore dans Apocalypse 5 :10 : « Tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. »

La véritable récompense des saints est donc de régner avec le Christ sur cette Terre, dans le royaume de Dieu. « Et je vis des trônes; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger […] Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans […] Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20 :4-6). 

Voici l’incroyable réalité à venir pour les saints ! Ils hériteront de la Terre et ils régneront avec le Christ pendant mille ans. Les saints seront les enseignants de la voie de vie qu’ils auront pratiquée durant leur vie physique. Ils auront développé le caractère parfait de Dieu et ils règneront avec Christ, étant cohéritiers des promesses divines.