Gerald Weston

Pourquoi Dieu permet-Il les pandémies ? —Covid-19

Le Covid-19 n’aurait pas dû se produire. Notre vie n’aurait pas dû être chamboulée. Il n’aurait pas dû y avoir des morts. Il n’aurait dû y avoir de faillites d’entreprises. Les économies n’auraient pas dû entrer en récession. Les gouvernements ne devraient pas être pris de cours. Tout cela aurait pu être évité. Et nous l’avions bien dit en 2011 dans une émission du Monde de Demain – « Des leçons du SRAS » – et en 2014 dans une autre émission intitulée « L’Ébola aurait pu être évité ».

L'Ébola aurait pu être évité

Beaucoup d’ONG et de fondations philanthropiques ont donné de l’argent pour aider à endiguer l’épidémie d’Ébola. Et nous espérons tous que cette maladie soit rapidement sous contrôle. Mais très peu d’argent (voire pas du tout) est investi pour traiter la cause du problème. Nous considérons les vaccins comme de la prévention. Mais traitent-ils vraiment la racine du problème ou bien agissent-ils seulement sur les symptômes ? De tels efforts partent de bonnes intentions. Mais ils sont mal orientés.

Des leçons du SRAS

Les dirigeants, les scientifiques et les professionnels de la santé de beaucoup de pays essaient de tirer les leçons du SRAS, mais pratiquement aucun d’entre eux n’est prêt à accepter la leçon la plus importante : le Dieu de la Bible, le Créateur, a destiné certaines créatures pour être mangées par l’homme et d’autres qu’il ne faut pas consommer. Malheureusement, cette leçon n’a pas été apprise à cette occasion et les grippes, le SRAS et d’autres épidémies continueront de ravager la Terre inutilement.

Un monde au bord du précipice


Toutes les générations ont connu des difficultés, mais les avancées technologiques, la vitesse de déplacement et l’explosion de la population ont démultiplié l’ampleur des problèmes actuels.

Voyager au milieu d’une foule de masques


Alors qu’il était en déplacement à l’étranger au début de l’épidémie du Covid-19, le rédacteur en chef Gerald Weston explique pourquoi cette crise a lieu et ce que nous devons apprendre.

Pages