fbpx Des luttes internes dans l’Union européenne | Le Monde de Demain

Des luttes internes dans l’Union européenne

Commenter cet article

Plusieurs nations européennes poussent à la formation d’une armée européenne plus forte et plus unie (EU Observer, 12 septembre 2016), mais d’autres essaient au contraire de mettre à l’index et d’écarter certains États-membres. « “L’UE doit changer, nous devons la réformer”, a déclaré Beata Szydlo, la Premier ministre polonaise, au président du Conseil européen, Donald Tusk, lors d’une réunion à Varsovie destinée à assurer que l’Europe post-Brexit puisse afficher une image d’unité pour le sommet de Bratislava ce vendredi [tandis que] les capitales européennes s’enfoncent dans une spirale d’amertume et de récriminations concernant la direction à donner au continent. Les divisions à Varsovie ont trouvé écho avec les appels du ministre luxembourgeois des Affaires étrangères à exclure la Hongrie de l’Union européenne à cause de ses déclarations autoritaires sur la liberté des médias et de sa décision d’ériger une barrière pour bloquer les réfugiés » (The Telegraph, 13 septembre 2016).

Les prophéties bibliques prédisent depuis longtemps la nature de fer et d’argile de la bête européenne de la fin des temps (Daniel 2 :33, 41-43). La nature de l’Union européenne, faites d’éléments forts et d’éléments faibles, est très visible et cela conduira probablement au départ de plusieurs des 27 États-membres actuels (sans compter le Royaume-Uni qui se dirige déjà vers la sortie). Les Écritures révèlent qu’à l’avenir, dix rois ou dirigeants remettront leur autorité à une puissance centralisée (Apocalypse 17 :12-14), laissant ainsi entendre que la bête européenne sera plus resserrée, plus agile et plus facile à diriger que l’Union actuelle qui est bureaucratique à outrance. Pour en savoir plus sur cette superpuissance européenne à venir, regardez notre émission La bête de l’Apocalypse.