Trahis ! Pour quelle raison ?

Commenter cet article

L’invasion de l’Irak a produit une onde de choc qui a étourdi et bouleversé l’alliance des démocraties occidentales. En l’espace de quelques semaines, les alliés des États-Unis et de la Grande-Bretagne sont devenus leurs adversaires, les plaisanteries se sont mises à fuser et l’animosité a éclaté. Pendant presque toute la nuit, un gouffre profond divisa l’Alliance Atlantique – séparant l’Amérique, les peuples d’origine britannique et quelques autres pays, de la majorité de la « vieille Europe ». Ce fut une rupture que presque personne n’anticipait, ne souhaitait ni ne recherchait. Cela engendra un mauvais sentiment et une profonde sensation de trahison.


Alors que les analystes méditent sur les causes et les conséquences de ce qui s’est passé, la Bible nous explique l’origine de ces développements surprenants. Il y a longtemps que Dieu les avait prédits.

Nous voyons que les prophéties sont en marche !

Le premier acte de ce drame commença lorsque la France, l’Allemagne et la Belgique s’opposèrent à l’invasion de l’Irak par les États-Unis, et bloquèrent l’assistance militaire de l’OTAN à la Turquie. Il fut suivi d’une ferme opposition du Conseil de Sécurité des Nations unies sur l’usage de la force militaire pour le désarmement de l’Irak. La Russie et la Chine ajoutèrent bientôt leurs voix contre les tentatives américaines. Lorsque l’invasion commença, sans le support de l’ONU et en dépit de la résistance opiniâtre européenne, les positions se durcirent. Pour couronner le tout, la France, l’Allemagne et la Belgique annoncèrent un sommet à Bruxelles pour resserrer les liens entre leurs forces armées, et pour faire contrepoids aux États-Unis et à la Grande-Bretagne sur la scène mondiale. La Grande-Bretagne ne fut pas invitée à ce sommet.

Les États-Unis et plusieurs de ses alliés sacrifièrent des milliers de vies pour libérer la France et la Belgique lors de la Seconde Guerre mondiale. Ils fournirent à la Russie des aides économiques et militaires considérables pendant la guerre ; ensuite, ils donnèrent des millions de dollars pour la reconstruction de l’Allemagne. Aujourd’hui, ces nations généreuses trouvent qu’il est inconcevable que les Européens s’opposent ouvertement et minent leurs efforts bienfaiteurs pour lutter contre un régime dangereux et oppressif, reconnu comme tel par les Nations unies. Les dirigeants américains sont irrités, et se sentent trahis par leurs alliés qui semblent avoir oublié l’aide qu’ils ont reçue. Comme si cela ne suffisait pas, la France, l’Allemagne et la Belgique parlent ouvertement de créer, au sein de l’Europe, une force militaire capable de rivaliser avec les États-Unis et la Grande-Bretagne – ces nations qui protégèrent l’Europe pendant les 50 années de la Guerre froide.

Les prophéties

Bon nombre d’observateurs expérimentés ont été surpris et étonnés par ces changements soudains et spectaculaires dans l’Alliance occidentale ; cependant, la Bible avait prédit que ce scénario aurait lieu. La clé pour comprendre les prophéties des temps de la fin est de savoir qui sont, aujourd’hui, les descendants modernes des Israélites – les descendants du patriarche Jacob. Les nations israélites ne comprennent pas seulement la nation d’Israël, mais aussi les États-Unis, les peuples d’origine britannique et plusieurs autres nations de l’Europe du nord-ouest – certaines de ces nations libérèrent l’Europe par le passé, et prirent part à la coalition américaine contre Saddam Hussein en Irak.

Il y a longtemps, le prophète Jérémie décrivit que des épreuves terribles, ou « un temps d’angoisse pour Jacob » surgirait, lorsque « tous ceux qui t’aimaient t’oublient » (Jérémie 30 :7, 14), et que « tes amants te méprisent, ils en veulent à ta vie » (Jérémie 4 :30). Toujours en parlant de cette période d’épreuves nationales, Jérémie déclara : « Tous ses amis lui sont devenus infidèles [ils l’ont trahie], ils sont devenus ses ennemis » (Lamentations de Jérémie 1 :2). Alors, les descendants de Jacob crieront : « J’ai appelé mes amis, et ils m’ont trompée » (verset 19). Ézéchiel ajoute : « Tu as fait des dons à tous tes amants […] je les rassemblerai de toutes parts contre toi » (Ézéchiel 16 :33, 37). Osée dépeint Israël comme une femme qui « poursuivra ses amants », et qui « a fait des présents pour avoir des amis […] parmi les nations » (Osée 2 :9 ; 8 :9-10) – une description des tentatives américaines pour acheter le soutien par des offres et des aides. En parlant des nations d’Israël, Dieu déclare : « Je l’ai livrée entre les mains de ses amants […] j’excite contre toi tes amants » (Ézéchiel 23 :9, 22). Ces terribles prédictions mettent toutes l’accent sur les événements qui auront lieu « dans la suite des temps » (Jérémie 30 :24) – juste avant le retour de Jésus-Christ sur la terre.

À la lumière de ces prophéties, il est normal d’entendre que les États-Unis et la Grande-Bretagne se sentent soudainement trahis par leurs alliés, et par le projet européen de rivaliser politiquement, économiquement et militairement avec l’Amérique et la Grande-Bretagne. Comme l’a écrit un journal français : « Il y a 200 ans, la France était le plus grand allié de l’Amérique […] mais, aujourd’hui, la France est, virtuellement, l’ennemi des États-Unis. » Pourquoi ? Quelle est l’origine de ces événements ? Pourquoi les alliés des États-Unis et de la Grande-Bretagne se sont soudainement transformés en adversaires ?

La raison

Les analystes séculiers reconnaissent que la crise en Irak n’est que l’étincelle qui enflamma les anciens ressentiments des dirigeants européens, irrités d’être dépendants de la puissance américaine. Les dirigeants français ne cachent pas que, selon eux, la France devrait jouer un rôle important en Europe, et non être mise de côté par la Grande-Bretagne, ou les États-Unis. À plusieurs reprises, les dirigeants allemands ont tenté d’imposer la volonté de l’Allemagne sur l’Europe. Aux États-Unis, beaucoup de gens supposent, en se basant sur la religion, qu’ils ont pour « mission morale de changer le monde », mais ce n’est pas du tout l’avis des Européens, qui se sentent « majeurs » et au-dessus d’une telle vision du monde, bornée et naïve. En considérant ce point de vue, nous pouvons comprendre comment la crise en Irak a entretenu ces sentiments, et a donné aux dirigeants européens l’occasion de défier les États-Unis et la Grande-Bretagne – ces nations qui, d’une certaine manière, tiennent à jouer un rôle très important sur la scène mondiale.

Cependant, les prophéties bibliques indiquent que l’histoire ne s’arrête pas là ! Le prophète Jérémie révèle que ces événements ont lieu parce que Dieu a un plan (Jérémie 4 :28). Les prophètes ont mis en garde les nations d’Israël qu’elles récolteront les résultats de leurs voies, parce qu’elles « ont oublié l’Éternel, leur Dieu », et qu’elles se sont rebellées contre Lui (Jérémie 3 :21 ; 4 :17-18). Dieu explique par l’intermédiaire de Jérémie : « Je t’ai frappée comme on frappe un ennemi […] C’est à cause de la multitude de tes iniquités, du grand nombre de tes péchés, que je t’ai fait souffrir ces choses » (Jérémie 30 :14-15). Jérémie se lamenta sur sa nation : « L’Éternel l’a humiliée, à cause de la multitude de ses péchés » (Lamentations de Jérémie 1 :5). Le prophète Ézéchiel indique que Dieu punira les nations modernes d’Israël parce qu’elles se sont confiées dans des hommes, au lieu de se confier en Dieu (Ézéchiel 23 :5, 12).

La liste des péchés d’Israël passe par le mensonge, les assassinats, les vols et l’adultère, à l’idolâtrie et la profanation des sabbats de l’Éternel (voir Jérémie 2 ; Ézéchiel 20 ; Osée 4). À plusieurs reprises, Dieu avertit les nations d’Israël : « Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, j’oublierai aussi tes enfants » (Osée 4 :6).

Les développements surprenants que nous voyons aujourd’hui – les alliés de longue date des États-Unis et de la Grande-Bretagne qui se tournent contre leurs anciens protecteurs et bienfaiteurs – ont été prédits depuis longtemps comme étant le châtiment de Dieu sur Son peuple qui s’est détourné de Lui. Nous devons comprendre ces événements, et commencer à obéir à Dieu. Sachez que les prophéties sont en marche, et que le pire reste à venir !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +