Effondrement des villes en Afrique du Sud

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Selon le Ministère de la gouvernance coopérative en Afrique du Sud : « Plus de 60% des 257 municipalités ont été catégorisées comme étant totalement ou partiellement dysfonctionnelles » (Bloomberg, 14 juin 2018). Un récent rapport gouvernemental révèle que seules 33 des 257 municipalités ont reçu un avis favorable de la tenue de leurs comptes financiers l’année dernière – soit seulement 13%  ! Les résidents de ces communautés locales se plaignent de problèmes en matière de déchets et de nuisances sanitaires, de routes défectueuses, d’infrastructures défaillantes et de manque d’emplois. Beaucoup de gens quittent la campagne pour aller chercher un emploi en ville. Comme dans les autres nations, une grande partie de l’infrastructure sud-africaine ainsi que des programmes sociaux dépendent des recettes fiscales. L’administration fiscale en Afrique du Sud était autrefois une institution réputée et responsable d’une grande partie de la réussite de la nation. Cependant, sous la mandature précédente, l’évasion fiscale devint rampante jusque dans les hautes sphères du gouvernement (The New York Times, 10 juin 2018). De ce fait, de nombreux Sud-Africains n’ont plus confiance en leur gouvernement et ne paient plus leurs impôts. Lorsque des leaders au niveau gouvernemental deviennent corrompus, cette corruption gangrène tout le système, et aujourd’hui, les Sud-Africains en paient le prix.

Le livre des Proverbes déclare : « Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie ; quand le méchant domine, le peuple gémit » (Proverbes 29 :2). Lorsque des dirigeants sont corrompus et ne valorisent ni la vérité ni l’honnêteté, leurs partisans en souffrent. L’Afrique du Sud n’est pas la seule dans cette situation. En tant que nation se disant d’obédience « chrétienne » et connaissant les Dix Commandements, les dirigeants et le peuple sud-africains sont responsables devant Dieu de ce qu’ils connaissent. La Bible met en garde : « Malheur aux bergers d’Israël, qui se paissaient eux-mêmes ! Les bergers ne devaient-ils pas paître le troupeau ? Vous avez mangé la graisse, vous vous êtes vêtus avec la laine, vous avez tué ce qui était gras, vous n’avez point fait paître les brebis » (Ézéchiel 34 :2-3). L’encourageante nouvelle est qu’une époque bien meilleure va s’instaurer grâce au retour de Jésus-Christ qui mettra en place des dirigeants vertueux sur toute la face du globe ! Cela produira la paix et l’ordre comme jamais auparavant. La souffrance de l’Afrique du Sud et des nations prendra fin ! Pour plus d’informations concernant l’avenir de l’humanité, lisez notre article intitulé : « Les villes de demain ».