Essor de l’Arabie saoudite ?

Commenter cet article

Tout récemment, l’Arabie saoudite aurait ordonné au dirigeant palestinien Mahmoud Abbas à Riyad d’accepter le plan de paix défini par l’administration Trump (Le Monde Juif, 14 novembre 2017). Peu avant, le Premier ministre libanais aurait été convoqué en Arabie saoudite – afin d’échapper, selon celui-ci, à une tentative d’assassinat (AFP, 22 novembre 2017). Selon plusieurs observateurs, l’annonce de sa démission de son poste de Premier ministre, alors qu’il était à Riyad, aurait été faite sous la pression du prince héritier saoudien. Entre-temps, l’Arabie saoudite et l’Égypte ont renforcé leurs liens avec l’Allemagne par l’acquisition de moyens militaires allemands (Deutsche Welle, 14 novembre 2017). Riyad a également menacé dernièrement de prendre des mesures militaires contre l’Iran (Courrier international, 22 novembre 2017).

Les prophéties bibliques avertissent de l’avènement d’un « roi du Sud » à la fin des temps (Daniel 11 :40-45). Le monde arabe manque d’une nation à laquelle se rallier, et un nombre de dirigeants nationaux tentent de combler ce vide. Il sera intéressant d’observer le pouvoir croissant et les motivations politiques de l’Arabie saoudite tout comme ses relations avec l’Égypte et l’Allemagne à la lumière des anciennes prophéties bibliques. Pour plus de détails concernant l’avenir du Moyen-Orient, lisez notre brochure : Le Moyen-Orient selon la prophétie.