Un Moyen-Orient divisé

Commenter cet article

À la suite de l’accord de paix entre Israël, les Émirats arabes unis (EAU) et le Bahreïn, et à la forte implication de l’Arabie Saoudite et de l’Égypte, le Moyen-Orient semble se fracturer (Israel National News, 2 octobre 2020 ; fr.timesofisrael.com, 1er octobre 2020 ). Les nations majoritairement sunnites mentionnées ci-dessus gravitent davantage autour d’Israël et des États-Unis, tandis que l’Iran et l’Irak se rapprochent de la Turquie. Le premier ministre israélien a récemment déclaré : « Israël et les États de tout le monde arabe ne se contentent pas de faire front commun en faveur de la paix. Ils font également front commun pour faire face au plus grand ennemi de la paix au Moyen-Orient – l’Iran » (fr.timesofisrael.com, 29 septembre 2020). L’Iran menace à présent de lancer des attaques terroristes contre ses voisins arabes, les EAU et le Bahreïn. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a également fait remarquer récemment aux législateurs turcs que « Jérusalem est notre ville » – en se référant à la période de 1516 à 1917 où l’Empire ottoman contrôlait la ville (fr.timesofisrael.com, 2 octobre 2020). Erdogan s’est également levé pour défendre les droits du peuple palestinien.

La Bible avertit de la venue d’un « roi du midi [du sud] » qui se lèvera au Moyen-Orient et entrera en conflit avec la future puissante « bête » européenne (Daniel 11 :40-43). La rupture des anciens liens arabes au Moyen-Orient et les nouveaux accords avec Israël sont fascinants et pourraient être liés aux prophéties bibliques concernant une paix temporaire et relative dans la région avant le retour du Christ, y compris le rétablissement des sacrifices d’animaux (Daniel 11 :31 ; 12 :11). Ceux qui étudient les prophéties bibliques doivent surveiller le Moyen-Orient ! Pour en savoir plus sur ce sujet, n’oubliez pas de lire ou d’écouter notre brochure Le Moyen-Orient selon la prophétie.