Guerre en Amérique du Sud ?

Commenter cet article

Le Venezuela et la Colombie semblent se diriger vers une trajectoire de collision. En raison des politiques économiques écrasantes du président Maduro, plus d’un million de Vénézuéliens ont quitté le pays et résident désormais de l’autre côté de la frontière en Colombie. Ce pays a accusé le Venezuela d’héberger des terroristes qui semblent utiliser la nation comme base pour attaquer la Colombie (rtbf.be, 11 septembre 2019). En réponse, le Venezuela a récemment envoyé 150.000 soldats à sa frontière avec la Colombie. Le président vénézuélien Maduro a déclaré : « L’ensemble des Forces armées nationales bolivariennes ont été activées […] prêtes, préparées et bien armées pour défendre la patrie » – en accusant la Colombie de se préparer à envahir le Venezuela.  En réponse aux troupes qui se sont rassemblées à la frontière colombienne, dix pays de la région et les États-Unis ont invoqué le Traité interaméricain d’assistance réciproque (TIAR) pour soutenir la Colombie contre le régime Maduro. Ces dix nations comprennent l’Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Salvador, le Guatemala, Haïti, le Honduras, le Paraguay et la République dominicaine (RT France, 12 septembre 2019). Dans ses commentaires concernant la participation des États-Unis à l’invocation du TIAR, le secrétaire d’État américain, M. Pompeo, a fait remarquer que « de récents mouvements belliqueux de l’armée vénézuélienne, qui s’est déployée le long de la frontière avec la Colombie, de même que la présence de groupes armés illégaux et organisations terroristes en territoire vénézuélien, prouvent que Nicolas Maduro représente non seulement un danger pour le peuple vénézuélien, mais aussi que ses actions menacent la paix et la sécurité des voisins du Venezuela ».

Il n’est pas possible de savoir si des mesures militaires seront prises par le Venezuela, la Colombie ou d’autres pays du TIAR. Cependant, cette situation tendue en Amérique du Sud n’est qu’un des derniers « bruits de guerres » émanant de différentes parties du globe. Les prophéties bibliques prédisent qu’à mesure que nous approcherons de la fin des temps, nous entendrons parler d’autres « guerres et de bruits de guerres » (Matthieu 24 :6-8), ce que Jésus-Christ a appelé « le commencement des douleurs ». Pour plus d’informations sur les événements de la fin des temps, lisez notre brochure intitulée Quatorze signes annonçant le retour du Christ.