fbpx La crise de l’eau dans le bassin du Nil | Le Monde de Demain

La crise de l’eau dans le bassin du Nil

Commenter cet article

De nouvelles données de satellites concernant le bassin du Nil révèlent la menace croissante d’une crise hydrique (The Conversation, 4 novembre 2020 ; franceculture.fr, 13 septembre 2020). Bien qu’il y ait eu plus de pluie ces dernières années, des études montrent que la région est encore très « stressée » et que cela ne fera qu’augmenter avec la croissance de la population dans la région. Le Nil traverse onze nations africaines et fournit de l’eau à un quart de la population africaine. L’eau du Nil est cruciale pour la planification du développement et pour la production de nourriture et d’énergie. L’un des grands défis est que les droits sur l’eau ne sont pas uniformément répartis. Les pays situés en amont ont de grands besoins en eau, alors que l’Égypte, située en aval, dépend du Nil pour fournir [plus de] 80% de son eau. L’Égypte et le Soudan sont également préoccupés par le nouveau projet de barrage de la Renaissance en cours de réalisation en Éthiopie sur l’un des principaux affluents du Nil, le Nil Bleu. Le stress hydrique actuel n’est que le sommet de l’iceberg, car la population de la région qui dépend de la ressource du Nil devrait atteindre 800 millions d’âmes d’ici 2050.

Jésus-Christ a prédit que « les guerres et les bruits de guerres » seraient l’un des signes qui précéderaient Son retour à la fin des temps (Matthieu 24 :4-8). Alors que certains s’affrontent pour l’énergie ou le pétrole, des guerres pour l’eau pourraient également surgir à mesure que les populations s’étendent dans les régions du monde où l’eau est un facteur de stress. L’eau a longtemps été un problème sensible au Moyen-Orient et dans certaines régions d’Afrique, mais elle est également un facteur critique dans d’autres parties du monde. Pour plus d’informations sur ce sujet de plus en plus important, ne manquez pas de lire « Le liquide de la vie ».