La crise financière divise encore davantage l’Europe

Commenter cet article

« Le projet européen » – un terme appliqué à l’Union européenne par beaucoup – est en grave difficulté. Les anciennes divisions qui ont tourmenté le continent pendant des siècles resurgissent. Il y a quelques semaines, les dirigeants européens se sont réunis pour trouver une réponse financière unifiée à la pandémie du Covid-19, mais ont eu du mal à se mettre d’accord (Medium, 27 mars 2020). La résolution qu’ils ont élaborée n’a pas abordé les principaux problèmes, au grand mécontentement de l’Espagne et de l’Italie, deux pays ravagés par le coronavirus (L’Écho.be, 10 avril 2020). De nombreux pays estiment que l’UE devrait apporter une réponse budgétaire standard et unifiée à la crise. Mais le premier ministre italien déclara la semaine dernière que si les Européens ne peuvent pas se mettre d’accord, nous devrons « abandonner le rêve européen et dire “chacun pour soi” » (Le Figaro, 9 avril 2020).

Comme l’écrit un auteur : «  La nouvelle crise des coronavirus a rouvert les anciennes divisions de la zone euro » entre les 27 nations de l’UE. Cependant, ces événements en Europe ressemblent à des anciennes prophéties bibliques. Daniel avertit qu’à la fin des temps dix rois ou nations se rassembleront tout en étant divisés à l’instar « du fer et de l’argile » (Daniel 2 :41-43). Il semble que ce mélange de « fer et d’argile » réapparaisse aujourd’hui en Europe. Indépendamment de ces divisions croissantes, il y aura finalement une union temporaire de dix souverains sous un chef appelé dans la prophétie sous le nom de « bête » (voir Apocalypse 17) – un groupe très probablement dirigé par la nation allemande. Pour mieux comprendre l’avenir de l’Europe, lisez notre article très instructif intitulé « Le fer et l’argile ».