Le Brexit est enfin arrivé !

Commenter cet article

Trois ans et demi après l’intention de la Grande-Bretagne de se retirer de l’Union européenne, le Brexit est enfin arrivé et le Premier ministre britannique Boris Johnson a tenu sa promesse électorale (RTI.ci, 31 janvier 2020). Le Royaume-Uni n’est plus un membre votant de l’UE, mais il est toujours tenu de se conformer aux lois européennes pendant la période de transition de 11 mois. Les Britanniques et Européens doivent désormais conclure des accords majeurs, tandis que le gouvernement britannique travaille simultanément à des accords commerciaux indépendants avec d’autres nations. Certains sont optimistes, tandis que d’autres estiment qu’il n’y a pas assez de temps pour mener à bien des négociations significatives (Capital.fr, 3 février 2020 ; Le Figaro, 31 janvier 2020). L’UE semble insister pour que le Royaume-Uni reste soumis aux règles et réglementations européennes, tandis que Johnson est clair sur le fait qu’il veut que la Grande-Bretagne travaille avec l’UE sans y être soumise (Touteleurope.eu, 31 janvier 2020 ; Touteleurope.eu, 3 février 2020 ; Euractiv.fr, 5 février 2020). Plusieurs points potentiellement sensibles dans les négociations incluent la pêche, les règles et réglementations, l’avenir de Gibraltar, ainsi que la question de savoir qui aura le dernier mot dans les décisions concernant le Royaume-Uni et l’Europe (Le Figaro, 3 février 2020).

Pendant des millénaires, les prophéties bibliques ont averti que les anciens alliés des nations de souche israélite (comme la Grande-Bretagne) se retourneront contre elles à la fin des temps (Jérémie 4 :30), et que celles-ci iront en captivité sous une forme ou une autre à cause d’une puissante « bête » européenne dirigée par les Allemands – une punition de Dieu pour s’être détournées de Lui et avoir méprisé Ses lois (Deutéronome 28 :15, 41 ; Ézéchiel 23 :9-10). Les négociations agressives du Brexit pourraient accélérer ce processus de séparation des alliés. Pour en savoir plus sur les futures relations entre le Royaume-Uni et l’Europe, lisez notre article « Brexit : un divorce cauchemardesque ».