Les enfants, la nature et le quotient intellectuel

Commenter cet article

Une nouvelle étude portant sur plus de 600 enfants, menée par une université en Belgique, a révélé que plus les enfants sont exposés aux « espaces verts », plus leur quotient intellectuel (QI) est élevé (Capital.fr, 25 août 2020). Les chercheurs ont découvert « qu’un espace comprenant 3% de verdure de plus permet d’augmenter le quotient intellectuel (QI) de 2,6 points, en moyenne ». Les chercheurs ont également étudié les enfants de tous les niveaux socio-économiques (éducation et revenu) et ont découvert que, quel que soit leur milieu, leur QI augmentait car ils étaient plus exposés aux espaces verts avec des buissons et des arbres. « L’effet a été observé dans des zones aux revenus élevés et dans des quartiers plus modestes » (Issues.fr, 24 août 2020). Bien que les chercheurs ne comprennent pas encore tous les mécanismes qui justifient leurs conclusions, ils supposent « des niveaux de stress plus faibles, des jeux plus nombreux, des contacts sociaux plus réguliers ou encore un environnement plus calme ».

Quelles que soient les raisons de ces conclusions, ces chercheurs modernes sont apparemment tombés sur quelque chose que Dieu a compris depuis longtemps. Au commencement, Dieu a placé la première famille, non pas dans un désert ou une ville, mais dans un jardin (Genèse 2 :8-9). Les prophéties bibliques concernant la venue du Royaume de Dieu ici-bas indiquent clairement que les individus vivront sur leurs propres terres, à l’ombre de leurs propres arbres (Michée 4 :2-4). Ce sera une époque où les sources jailliront du désert, le rendant luxuriant et le faisant fleurir « comme un narcisse » (Ésaïe 35 :1). Lorsque Jésus commencera Son règne ici-bas, Il initiera de nombreux changements qui auront un impact positif sur le développement des enfants et leur QI – et l’ajout d’espaces verts sera l’un d’entre eux ! Pour en savoir plus sur cet avenir extraordinaire, lisez ou écoutez Le merveilleux monde de demain.