fbpx Nouveaux liens entre les nations arabes | Le Monde de Demain

Nouveaux liens entre les nations arabes

Commenter cet article

À partir de l’été dernier, les Émirats arabes unis, le Soudan, le Maroc et Bahreïn ont signé les accords d’Abraham, un accord de paix que certains qualifient de percée la plus importante dans le conflit israélo-arabe depuis les années 1990 (Le Temps, 13 décembre 2020). Nombreux sont ceux qui pensent que ces pays ne sont pas intéressés par la paix, mais plutôt par la manière dont ils peuvent bénéficier de l’accord, notamment en termes de technologie, d’armement et de faveurs de la part des États-Unis. De nombreux analystes surveillent actuellement l’Arabie saoudite pour voir si cette puissante nation islamique tiendra son propre accord avec Israël (L’Express, 28 novembre 2020). La coopération s’intensifie entre les États du Golfe qui ont récemment été en désaccord les uns avec les autres. Début janvier, France 24 rapporta les déclarations du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane selon lesquelles « les six pays arabes du Golfe ont signé un accord de “solidarité et de stabilité” [...] à l’ouverture [...] du sommet annuel de ce groupement régional destiné à mettre fin à une dispute de plus de trois ans avec le Qatar » (5 janvier 2021), notant également qu’il remercia les États-Unis et le Koweït pour leur rôle de médiateurs. L’Égypte a depuis repris ses relations diplomatiques avec le Qatar, faisant de l’Égypte le premier pays à le faire officiellement dans le cadre d’un accord arabe pour mettre fin à un différend de longue date (L’Orient-Le Jour, 20 janvier 2021). L’Arabie saoudite prévoit de rouvrir son ambassade au Qatar, et le Bahreïn et l’Égypte ont tous deux rouvert leur espace aérien au Qatar. Les relations favorisées par cet accord négocié par les États-Unis, ainsi que les accords d’Abraham, sont destinées par les États-Unis à fournir un rempart stratégique contre la menace régionale posée par l’Iran.

Comment ces événements pourraient-ils avoir un impact sur l’avenir du Moyen-Orient et des nations arabes ? La prophétie biblique affirme qu’à la fin des temps, un puissant « roi du Sud » affrontera un « roi du Nord » européen, avec le contrôle de Jérusalem comme enjeu (Daniel 11 :40-43). Les efforts de coopération actuels pourraient conduire à la formation du « roi du Sud » prophétisée. Pour en savoir plus sur les futurs événements au Moyen-Orient, n’oubliez pas de lire ou d’écouter Le Moyen-Orient selon la prophétie.