fbpx Un autre coup d’État au Soudan | Le Monde de Demain

Un autre coup d’État au Soudan

Commenter cet article

La semaine dernière, les militaires soudanais ont évincé les dirigeants civils et pris le contrôle du gouvernement du pays (Le Temps, 25 octobre 2021). Le chef du coup d’État, le général Abdel Fattah al-Burhan, a justifié sa décision en invoquant des luttes internes au sein du gouvernement. Il y a deux ans, le dirigeant de longue date du Soudan, Omar al-Bashir, fut renversé de la même manière, et le gouvernement civil et les militaires sont en désaccord depuis lors. Des manifestations ont éclaté dans les villes du pays, et les citoyens semblent désorientés et demandent le rétablissement d’un gouvernement civil. Le général al-Burhan a participé à un accord de partage du pouvoir entre le gouvernement civil et l’armée, destiné à faire évoluer le Soudan vers une démocratie. Il affirme s’efforcer de soutenir le projet de la nation d’organiser les élections prévues en 2023. Toutefois, un haut fonctionnaire du bureau du Premier ministre prévient que le coup d’État risque fort de déclencher une nouvelle guerre civile. La dernière guerre civile au Soudan a duré 22 ans, s’est terminée en 2005 et a causé la mort de près de deux millions de personnes.

Alors que nous approchons de la fin de l’année 2021, partout dans le monde plusieurs nations sont toujours engagées dans des coups d’État, et les menaces de guerre et de guerre civiles abondent. L’humanité a passé des milliers d’années à expérimenter diverses formes de gouvernement basées sur différentes philosophies et idéologies religieuses qui ne semblent jamais atteindre la paix que chacun désire. Selon la Bible, les êtres humains ne connaissent tout simplement pas « le chemin de la paix » (Ésaïe 59 :8). Cependant, il existe un chemin qui mène à une paix durable entre les individus et les nations. Pour en savoir plus sur ce sujet important, lisez « Paix sur la Terre ? ».