Un nouvel État de l’EIIL

Commenter cet article

Le groupe islamique militant de l’EIIL qui a récemment pris le contrôle de plusieurs villes dans le nord de l’Irak a « déclaré un “califat” [État] islamique dans une région à cheval sur l’Irak et la Syrie » (The Guardian, 30 juin 2014).

Sur une vidéo en faveur de l’EIIL, un jihadiste a déclaré : « “Ce n’est pas la dernière frontière que nous briserons, nous en briserons d’autres” […] Plus tard, ce combattant promet que les jihadistes libéreront la Palestine. “Nous ne sommes pas ici pour remplacer un chaos arabe par un chaos occidental. Au contraire, notre jihad est plus noble et élevé. Nous nous battons pour la parole d’Allah le grand […] Il n’y a pas d’armée dans le monde capable de résister aux soldats de l’islam” » (The Guardian, 30 juin 2014).

Bien que certaines nations voisines refusent la légitimité du nouveau califat de l’EIIL, l’audace de ce groupe, ses conquêtes récentes et incontestables, ainsi que ses ambitions naissantes génèrent des craintes. Si un tel groupe arrivait à obtenir davantage de soutien et tentait d’effacer les frontières au Moyen-Orient, cela créerait un grand trouble dans la région.

Les prophéties bibliques montrent qu’avant le retour du Christ, une bête européenne encerclera Jérusalem avec ses armées (Luc 21 :20-24). Ces forces européennes pourraient d’abord être envoyées en Terre sainte pour stabiliser la région et protéger les Israéliens à Jérusalem. Les prophéties bibliques révèlent aussi que la bête, ou le roi du Nord, vaincra le roi arabe du Sud en Terre sainte (Daniel 11 :40-43).

Des groupes comme l’EIIL disparaîtront peut-être, mais leurs actions pourraient conduire à l’émergence du roi du Sud et provoquer une grande présence européenne en Terre sainte. Pour en apprendre davantage sur ces événements, lisez notre brochure Le Moyen-Orient selon la prophétie.