Notes de veille

Commenter cet article

« Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez » (Marc 13 :37).


Corruption et violence au Mexique

En octobre dernier, 13 policiers de l’État du Michoacan, ont été pris en embuscade et massacrés par un cartel local de la drogue en pleine expansion (Le Monde, 17 octobre 2019). La police était en minorité et sous-équipée. Lorsque les renforts sont arrivés, une heure plus tard, « les tireurs et leurs véhicules blindés avaient déjà quitté les lieux ». Au Mexique, la police signale qu’elle est gravement sous-équipée et qu’elle n’a aucune chance face aux cartels de la drogue mieux armés et mieux financés. 

Les policiers mexicains sont également connus pour leurs alliances directes avec les cartels. « La corruption dans les rangs est aussi encouragée par les salaires insignifiants, sans parler du fait que les officiers doivent non seulement se procurer leurs propres balles, mais aussi leurs propres uniformes. » Beaucoup critiquent la nouvelle stratégie d’application de la loi du président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, baptisée « des accolades à la place des balles », alors que le peuple attend que justice soit faite. La triste histoire de la corruption et de la violence généralisées est en train de devenir monnaie courante dans beaucoup de pays à travers le monde.

La Bible avertit clairement que la corruption, la violence, la brutalité et l’avidité deviendront endémiques dans la société vers la fin des temps (2 Timothée 3 :1-4 ; cf. Matthieu 24 :37-38 et Genèse 6 :11-13). Le prophète Ésaïe avait mis en garde concernant cette époque : « Le jugement s’est éloigné et la justice s’est tenue loin ; car la vérité est tombée par les rues » (Ésaïe 59 :14, Martin). L’évolution des normes internationales se reflète de plus en plus dans ces prophéties – et la situation au Mexique en est un rappel indéniable.

 

La religion en baisse chez les jeunes

Selon une enquête publiée en octobre 2019, le pourcentage d’Américains « se définissant comme “chrétiens” » a fortement chuté ces dix dernières années (Courrier de Floride, 18 octobre 2019). En outre, beaucoup d’entre eux n’assistent plus régulièrement à des services religieux. Dans le même temps, davantage d’Américains se définissent comme spirituels mais pas religieux et le pourcentage de personnes « sans appartenance religieuse » a considérablement augmenté. La corrélation entre l’auto-identification et l’âge est très nette : plus la personne est âgée, plus elle est susceptible de se définir comme chrétienne. L’inverse est également vrai : plus la personne est jeune, moins elle est susceptible de l’être.

Les prophéties bibliques prédisent que « dans les derniers jours » de plus en plus de personnes aimeront « le plaisir plus que Dieu » et auront « l’apparence de la piété » mais en renieront la force (2 Timothée 3 :1-5). Il viendra même un temps où ceux qui s’accrocheront au véritable nom et aux enseignements de Jésus-Christ seront haïs à cause de Son nom (Luc 21 :17). Le déclin religieux est réel dans le monde occidental – en particulier chez les prétendus chrétiens d’autrefois – et il correspond aux prophéties de la fin des temps.

 

L’avenir incertain de l’OMC

La cour d’appel de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), « ordinairement composée de sept magistrats, ne comptera plus qu’un seul juge. Ce mardi, le mandat de deux des trois juges qui restaient en fonction arrive à son terme » (Les Échos, 11 décembre 2019). Ainsi, toute décision prise par l’OMC et qui sera contestée n’aura qu’un seul des trois juges requis pour entendre l’appel. Les États-Unis empêchent l’OMC de nommer de nouveaux juges car ils affirment que l’organisation pratique une « surreprésentation judiciaire » – une opinion partagée par 58% des membres récemment impliqués dans des différends avec l’OMC (The Economist, 28 novembre 2019). En bloquant le remplacement de ces juges, les États-Unis ont rendu la cour d’appel inutile, après environ 24 ans de réglementation du commerce mondial.

The Economist rapporte que, selon les spécialistes, « le commerce mondial est sur le point de devenir beaucoup moins prévisible et bien plus litigieux. Sans la cour d’appel pour agir comme un intermédiaire honnête, les conflits entre les membres les plus importants peuvent s’intensifier […] De toutes les politiques commerciales de M. Trump, c’est peut-être celle qui s’avérera la plus difficile à inverser et qui aura les effets les plus durables. »

 

Baisse de l’espérance de vie aux USA

Les experts en santé publique sont préoccupés : « Une étude révèle un recul significatif de l’espérance de vie des Américains de 25 à 64 ans [...] celle-ci résulte d’une hausse de la mortalité [...] Pourtant, les États-Unis ont le niveau de dépenses de santé par habitant le plus élevé du monde » (Le Figaro, 27 novembre 2019). Les principaux facteurs sont le suicide, la toxicomanie et les overdoses (l’épidémie d’opioïdes), l’obésité et les maladies du foie liées à l’alcool. Ce qui donne encore plus à réfléchir, c’est que les femmes en âge de travailler « succombent à des maladies autrefois bien plus courantes chez les hommes ». Selon Steven Woolf, docteur à l’université du Commonwealth de Virginie, ces tendances montrent qu’il y a « un grave problème » en Amérique et qu’il existe « une cause profonde aux problèmes de santé, à plusieurs niveaux, chez les adultes en âge de travailler » (MSN, 26 novembre 2019).

Dr Ellen Meara, professeur au Centre de recherche sur les politiques de santé au Dartmouth Institute, fait remarquer : « Il y a quelque chose de plus fondamental dans la façon dont les gens se sentent – qu’il s’agisse de l’économie, du stress ou de la détérioration de la famille […] Ils sont mal dans leur peau et ils craignent pour leur avenir. Cela les amène à des comportements autodestructeurs et qui ne favorisent pas leur santé » (ibid.). Ces tendances sont d’autant plus inquiétantes que l’Amérique possède un des niveaux de vie et un des systèmes de santé les plus avancés au monde.

La Bible révèle que Dieu offre la santé et la guérison à ceux qui Lui obéissent et qui vivent selon Ses commandements (Exode 15 :26). Alors que nous assistons à la décadence des États-Unis et de nombreuses nations de souche israélite, il est important de se rappeler que ce déclin moral, physique, économique et militaire va de pair avec le rejet continu de Dieu et de Ses lois.

 

Les Italiens veulent un dirigeant fort

Un sondage en Italie a récemment suscité une certaine inquiétude : « Un Italien sur deux souhaite un homme fort au pouvoir. » Ils sont persuadés « que la démocratie libérale est à l’agonie et qu’un régime autoritaire devrait prochainement la remplacer » (Les Échos, 10 décembre 2019). Les Italiens sont exaspérés à cause de l’absence de reprise économique suite à la récession mondiale de 2008, ainsi que des défaillances gouvernementales successives. La plupart des gouvernements italiens ne durent qu’une année, ce qui ajoute à l’instabilité actuelle, et beaucoup de citoyens sont prêts pour un changement majeur. Près de la moitié du pays attend « un homme fort pour résoudre ses problèmes […] qui puisse influer sur la réalité sans devoir rendre de comptes » (ibid.).

Les groupes d’extrême droite continuent de gagner du terrain en Italie, alors qu’un pourcentage croissant de la population perd confiance dans le gouvernement. Chez les plus défavorisés et les moins éduqués, plus des deux tiers sont en faveur d’un puissant leader pouvant être au-dessus des lois. Beaucoup veulent que le gouvernement leur garantisse un avenir stable et certain – peu importe les moyens d’y parvenir.

Cette frustration extrême permet aux dictateurs de s’emparer du pouvoir avec le soutien de leur peuple. Les prophéties bibliques révèlent ainsi qu’un puissant dictateur émergera en Europe à la fin de cette ère et que dix « rois », ou dirigeants nationaux, lui remettront leur pouvoir et leur autorité (Apocalypse 17 :12-13). Cette « bête » européenne (le “roi du Nord”) finira par être adulée et elle sera très puissante (Apocalypse 13 :1-10).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +