fbpx Notes de veille | Le Monde de Demain

Notes de veille

Commenter cet article

« Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez » (Marc 13 :37).

Une alliance de la Chine et la Russie contre l’UE ?

L’Union européenne, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada ont imposé des sanctions à la Chine pour des violations des droits civils des Ouïghours musulmans dans la province occidentale du Xinjiang (Deutsche Welle, 22 mars 2021). De plus, le président américain a récemment qualifié son homologue russe de « tueur » (Le Parisien, 18 mars 2021). La Russie a répondu en disant que « les récentes déclarations du président américain […] étaient “très mauvaises et sans précédent” » et que celui-ci « n’envisageait certainement pas d’améliorer les relations avec la Russie » (Anadol Agency, 18 mars 2021). Lors d’une réunion au sommet en Alaska, les responsables chinois « ont accusé les États-Unis [d’inciter] certains pays à attaquer la Chine », tandis que les États-Unis ont déclaré que la Chine était « arrivée avec l’intention de jouer pour la galerie » (La Tribune, 19 mars 2021).

En réponse à ces développements, les ministres chinois et russe des Affaires étrangères se sont réunis pour faire preuve d’unité contre l’UE, les États-Unis et les puissances occidentales. Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré que les sanctions internationales rapprochaient la Russie et la Chine, tout en a accusé les pays occidentaux « d’imposer leurs règles à tous les autres. Selon eux, elles doivent constituer la base de l’ordre mondial au lieu du droit international » (Ministère russe des Affaires étrangères, 23 mars 2021).

De nos jours, peu de gens réalisent que la Bible a prédit depuis longtemps que des puissances situées à l’est et au nord de Jérusalem, où se situent la Chine et la Russie, agiraient de concert vers la fin des temps (voir Daniel 11 :40-44). Les prophéties bibliques montrent qu’une immense armée venue du nord et de l’est finira par atteindre la Terre sainte en traversant l’Euphrate (Apocalypse 9 :16 ; 16 :12). La Russie et la Chine sont assurément capables de rassembler une telle force, mais aussi de fournir le savoir-faire financier et technique pour soutenir son action.

L’UE et le Vatican en conflit sur les LGBT

Le Parlement européen a récemment adopté une résolution, à une écrasante majorité, en faveur d’une résolution des 27 États membres pour proclamer l’Union européenne comme une « “zone de liberté” pour les LGBT » (Le Soir, 12 mars 2021). Cette législation est en partie une réaction à la « charte des droits de la famille » de la Pologne, qui vise à protéger la famille traditionnelle.

Cependant, le Vatican a récemment publié une déclaration dans laquelle il semble s’opposer à cette législation. Pour clarifier la position de l’Église catholique sur les unions civiles, la Congrégation pour la doctrine de la foi a noté que « l’Église n’a pas le pouvoir d’accorder une bénédiction aux unions de personnes de même sexe. Ces unions ne peuvent donc pas “être considérées licites” [c.-à-d. permises ou légitimes]” » (Vatican News, 15 mars 2021). La déclaration souligne également que toute relation sexuelle en dehors de l’union entre un homme et une femme « ne répond pas aux “desseins de Dieu” ».

Où mènera cet apparent choc idéologique si le Vatican s’oppose ouvertement aux unions homosexuelles, tandis que les nations européennes font de cette position un crime ? La Bible révèle qu’à la fin des temps, un groupe de dix « rois » (ou dix nations) cédera son pouvoir à une « bête » (voir Apocalypse 17). Ce groupe élitiste sera dirigé spirituellement par l’Église catholique, mais la prophétie décrit également la nature « de fer et d’argile » de ces nations qui luttent pour s’unifier, ainsi qu’un conflit final entre le gouvernement et les dirigeants religieux (Daniel 2 :32-34 ; Apocalypse 17 :16)

Des villes à l’abandon

Le déclin des populations touche de nombreuses régions du monde et de manière prévisible. Le « réensauvagement » décrit le retour des zones urbaines à un état naturel sauvage. Le Japon, où la population décline depuis plusieurs décennies, fournit des indications importantes sur ce phénomène croissant. « Désormais, il y a trop peu de gens pour remplir toutes ses maisons » et « une maison sur huit est désormais vide » (The Guardian, 24 janvier 2021). Ces maisons vides et sans surveillance, souvent situées dans des zones rurales, tombent rapidement en ruine et sont « investies » par la faune locale.

En Espagne, l’absence d’entretien des terres a fait tripler la taille des forêts depuis 1900. « L’abandon rural à grande échelle est un des facteurs qui ont contribué à la récente résurgence des grands carnivores en Europe : lynx, gloutons, ours bruns et loups » (ibid.). Alors que les populations humaines déclinent à l’échelle mondiale, l’apparition de grands prédateurs dans des zones autrefois peuplées posera des problèmes aux êtres humains.

Les prophéties bibliques prédisent une situation, à la fin des temps, où de nombreux habitants de la terre seront tués « par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre » (Apocalypse 6 :7-8). À mesure que les événements mondiaux s’accélèrent, ces anciennes prophéties commenceront à prendre davantage de sens.

Trois pères et un couffin

Récemment, trois hommes polyamoureux, qui ont décidé d’avoir deux enfants par l’intermédiaire de mères porteuses, ont publié une biographie sous le titre provocateur de Trois pères et un couffin (Métro Belgique, 11 mars 2021). Ce livre raconte leur combat judiciaire pour pouvoir inscrire chacun des trois noms sur les certificats de naissance, dans ce qui pourrait être la première configuration parentale légale de ce type aux États-Unis.

Le polyamour – des groupes de plus de deux personnes ayant des relations sexuelles « engagées » – se généralise de plus en plus dans le monde. Certains pensent qu’il tirerait ses origines du changement culturel recherché par les partisans de « l’amour libre » dans les années 1960.

Dans un monde qui a rejeté Dieu et la Bible, Son livre d’instructions pour la vie, il n’existe plus de moralité absolue et chacun fait donc ce « qui lui [semble] bon », comme à l’époque dangereuse des débuts de l’ancien Israël (Juges 17 :6). De nos jours, beaucoup ont oublié que le Dieu de la Bible a créé l’homme et la femme, ainsi que les institutions du mariage et de la famille. En rejetant le livre d’instructions divines, les êtres humains ont perverti ce que Dieu a créé pour être sacré et spécial. Les Écritures révèlent également que c’est une des conséquences de l’influence de Satan, qualifié par Paul de « dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4 :4). Malgré les bonnes intentions des êtres humains, les prophéties annoncent des conséquences graves pour ceux qui ne vivent pas selon les lois divines (Deutéronome 28 :15-20 ; Romains 1 :18-32).

L’œil humain intrigue toujours la science

Les scientifiques pensaient autrefois qu’un ou deux gènes contrôlaient la couleur des yeux, le marron étant la couleur génétiquement dominante. Cette science était basée sur une compréhension rudimentaire du génome humain et elle a abouti à une explication très simpliste de la génétique de l’œil. Quelques décennies plus tard, les scientifiques découvrent à quel point ils se sont trompés.

De nouvelles recherches menées par le King’s College de Londres et le Centre hospitalier universitaire Erasmus de Rotterdam ont démontré que la couleur des yeux humains est influencée par 50 gènes différents, ce qui met en évidence la complexité d’une chose aussi simple que la couleur des yeux (Top Santé, 4 avril 2021) ! Pourtant, même après avoir identifié 50 gènes distincts liés à la couleur des yeux, les scientifiques ne comprennent toujours pas complètement comment la couleur des yeux se produit !

Il y a environ deux siècles, lorsque Darwin écrivit son célèbre ouvrage L’origine des espèces, les chercheurs pensaient que de nombreuses facettes de la vie étaient relativement simples et que la macroévolution était tout à fait possible. Mais, à mesure que la science progresse et que les divers mécanismes de la vie se révèlent extrêmement plus complexes que prévu, les idées dépassées de la macroévolution commencent à paraître de plus en plus insensées. Il y a 3000 ans, David a écrit : « Je te louerai de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables » (Psaume 139 :14). Les découvertes modernes ne plaident pas en faveur de l’évolution, mais d’une solution plus raisonnable : l’existence d’un Créateur !

 

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +