Evolution : Une religion

Commenter cet article

Avec la science moderne, il apparaît de plus en plus que la théorie de l’évolution est devenue la religion actuelle des érudits – comme des personnes sans éducation.

Ecoutez les paroles surprenantes de Charles Darwin, considéré par beaucoup comme le « père » de l’évolution : « J’étais un homme jeune avec des idées non formées. Je me posais des questions, je faisais des hypothèses, en m’interrogeant tout le temps sur tout et, à ma surprise, les idées ont pris comme un feu violent. Les gens en ont fait une religion » (Si j’avais trois minutes, Richard Wurmbrand, Apostolat des éditions. Traduction Léo Paris). Charles Darwin reconnaissait que ses interrogations et ses hypothèses étaient devenues une religion.

Certains pourraient se demander : « Mais comment l’évolution pourrait-elle être considérée comme une religion ? N’est-elle pas basée sur la science ? » En fait, le problème est exactement là. L’évolution se base davantage sur une foi aveugle que sur de solides évidences scientifiques.

Selon le dictionnaire Webster, « une religion est une cause, un principe, un système de croyances, soutenus avec ferveur et foi ». Si vous utilisez la définition habituelle de la foi, comme étant « une ferme croyance dans quelque chose n’ayant pas de preuves », alors les évolutionnistes actuels sont remplis de foi. La religion de l’évolution, basée sur la foi et ne possédant aucun début de preuve, se fonde sur une série d’hypothèses qui ne sont en aucun cas des preuves.

Examinons une des principales doctrines de l’évolution, qui tient une place essentielle dans les fondations même de l’évolution – une des hypothèses sur laquelle toute cette théorie tient debout ou s’écroule. Cette hypothèse est que « le surnaturel ne pouvant être mesuré par les scientifiques, nous devons rejeter le surnaturel (ou Dieu) en tant que source possible de l’origine de la vie ». C’est aussi logique que de dire : « Puisque vous ne pouvez pas prouver où était votre chat la nuit dernière, vous devez en conclure que votre chat n’a pas existé pendant son absence. »

Le fait que les scientifiques n’aient pas d’instruments pour mesurer le Créateur ne signifie pas que le Créateur n’existe pas ! Les preuves scientifiques en physique et en astronomie vont même vers une origine surnaturelle de l’univers. Ces quinze dernières années, de nombreux sceptiques agnostiques ont dû admettre que l’univers n’a pas pu apparaître de lui-même, uniquement avec les lois de la physique. L’évidence de l’événement de la création – que certains appellent le « Big Bang » – se confirme d’année en année. Dans le passé, il n’y a pas eu d’éternité de la matière ou d’éternité de l’univers. À un moment donné, l’univers a littéralement commencé à exister dans une explosion – pas sous sa forme actuelle, bien entendu, mais à la toute première étape de sa création.

Les instruments de mesure à bord de la Station spatiale internationale, en orbite autour de la terre, montrent clairement que l’univers s’étend rapidement. Les scientifiques estiment qu’il se serait écoulé 14 milliards d’années depuis l’événement de la création. L’univers possède un point de départ défini et il n’existait pas avant cela. La célèbre théorie de la relativité d’Einstein démontre que l’espace, le temps et la matière ont un commencement. Du vivant d’Einstein, cette théorie était considérée comme prouvable à 90%.

De nos jours, les scientifiques considèrent que l’origine de l’univers est prouvable à un tel niveau de certitude, qu’il n’y même plus l’ombre d’un doute. Que cela signifie-t-il ? L’univers a connu un commencement. La matière et l’énergie de l’univers sont soudainement apparues de nulle part. Cela contredit-il les lois de la physique ? Absolument ! Car il faut une origine surnaturelle. Et c’est exactement ce que Dieu nous déclare dans Sa Parole, à propos de l’origine de l’univers : « C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit [l’univers]n’a pas été fait de choses visibles [de matière préexistante] » (Hébreux 11 :3). Ainsi, l’univers n’a pas été fait de matière préexistante. Celle-ci a été créée par Dieu, par Sa puissance, ou son énergie, invisible et surnaturelle. Dans Jérémie 10 :12, nous lisons : « Il a créé la terre par sa puissance, il a fondé le monde par sa sagesse, il a étendu les cieux par son intelligence. »

La religion de l’évolution refuse le surnaturel, car les évolutionnistes disent ne pas pouvoir le mesurer. Cependant, toutes leurs mesures scientifiques montrent que l’univers a connu un commencement – et qu’il est apparu ens’affranchissant des lois de la physique. En somme, cela prouve l’existence du « surnaturel ».

En fin de compte, si nous estimons que le surnaturel n’existe pas, la conclusion qui s’impose est que l’univers n’existe pas, et par conséquent, les évolutionnistes non plus. Il est évident que les doctrines essentielles de la fausse religion de l’évolution sont improuvables et basées sur une foi aveugle.

Pour en apprendre davantage sur ce sujet important, lisez nos articles intitulés L’origine de l’univers et L’univers aura-t-il une fin ?