Q&R - L'esprit dans les hommes

Commenter cet article

« Toutefois il y a un esprit qui est dans les hommes, et le souffle du Tout-puissant leur donne de l’intelligence […] Car je suis plein de paroles, l’esprit qui est au dedans de moi me presse » (Job 32 :8, 18).


QUESTION :

La déclaration de la Bible : « Il y a un esprit qui est dans les hommes » (Job 32 :8, 18, version Darby, 1991), se réfère-t-elle au Saint-Esprit de Dieu ou à une « âme immortelle » dans les êtres humains ?

RÉPONSE :

La réponse est ni l’un ni l’autre ! Néanmoins, il y a un « esprit » dans tous les êtres humains (Zacharie 12 :1). La plupart de ceux qui se disent chrétiens croient que cet esprit est une « âme immortelle », qui vivrait en nous et qui partirait à notre mort. En fait, cette idée ne vient pas de la Bible, mais de l’Égypte antique ; elle est parvenue jusqu’à nous par les Grecs, qui furent les premiers à populariser ce concept par les écrits de Platon.

Jésus a clairement exprimé que « l’âme » (soma en grec, nephesh en hébreu, en Se référant à la vie physique et pas à une essence de l’esprit) peut être détruite (Matthieu 10 :28) ! Ézéchiel déclara : « L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra » (Ézéchiel 18 :4, 20). Nous voyons donc que « l’âme » n’est pas indestructible. À sa création, l’homme devint « une âme vivante » (Genèse 2 :7). L’homme n’a pas une âme. L’homme est une « âme ». Mais alors, quel est donc cet « esprit » qui est en chaque être humain – et quel est son rôle ?

Lorsque Dieu créa Adam et Ève, Il leur donna le souffle de vie, et Il plaça aussi, dans leur cerveau, un élément non corporel, l’esprit humain. Les animaux ne peuvent pas connaître les choses de l’homme : « Qui donc, parmi les hommes, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? » (1 Corinthiens 2 :11). L’intelligence humaine – cette capacité de penser, de raisonner, de faire des projets et de créer – est rendue possible grâce à cet esprit ou à cette essence, combiné avec le cerveau physique. Dieu n’a pas donné cette faculté aux animaux ; ceux-ci agissent entièrement par instinct.

De même qu’aucun animal ne peut connaître les choses de l’homme, aucun être humain ne peut comprendre correctement la dimension spirituelle des choses de Dieu sans recevoir un autre élément spirituel. La Bible révèle que l’homme a besoin qu’un autre esprit – le Saint-Esprit de Dieu – travaille avec l’esprit humain. Avec le Saint-Esprit de Dieu, nous arrivons à comprendre la dimension spirituelle, y compris « les profondeurs de Dieu » (versets 9-12). « De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu » (1 Corinthiens 2 :11).

Grâce au plan divin de salut, nous pouvons recevoir le Saint-Esprit de Dieu (Actes 2 :38 ; Jean 7 :38-39), qui s’ajoute à notre esprit humain. En recevant le Saint-Esprit, nous devenons spirituellement « engendrés » de Dieu. Dieu est en train de créer une Famille (Ephésiens 3 :14-15 ; 1 Jean 3 :1-3). L’esprit humain dans l’homme et le Saint-Esprit de Dieu s’unissent pour créer un enfant engendré de Dieu (1 Pierre 1 :3 ; Romains 8 :14-17), de la même manière que le spermatozoïde et l’ovule s’unissent pour créer un être humain engendré (mais pas encore né). Nous devons donc croître spirituellement dans notre vie terrestre, jusqu’à ce que nous naissions de nouveau, lors de la résurrection, et que nous rejoignons la Famille de Dieu en tant qu’êtres divins, composés entièrement d’esprit.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +