Quel âge a la terre ?

Commenter cet article

De nos jours, la science et la Bible semblent s’opposer constamment, bien qu’il y ait des questions fort intéressantes à résoudre. Mais la plupart de ces « conflits » sont de fausses suppositions issues d’une mauvaise interprétation des données scientifiques, ou encore d’une mauvaise compréhension de la parole divine.


L’âge de la terre en est un exemple. Les chrétiens doivent-ils s’opposer aux théories modernes des grands géologues, s’ils veulent accepter ce que déclare la Bible ? Quel âge a donc la terre ?

Les Écritures sont très précises sur la datation de la création des plantes, des animaux et de l’humanité elle-même – Adam et Ève – qui eut lieu il y a environ 6000 ans. La Bible nous donne suffisamment d’informations sur l’âge des patriarches et celui de leurs descendants pour aboutir à cette conclusion incontestable. La parole divine est très claire sur l’origine de l’humanité dans le jardin d’Éden – il y a près de 6000 ans.

Pratiquement tous les grands géologues qui étudient l’âge de notre planète arrivent à la conclusion que la terre est apparue il y a très longtemps ! « Demandez à n’importe quel géologue l’âge de la terre », écrivit le géologue américain G. Brent Dalrymple, « et il y a de fortes chances qu’il, ou elle, vous donne une réponse proche de 4,54 [milliards d’années] » (The Age of the Earth, page 305). Bien que les découvertes futures puissent contredire cette conclusion, l’estimation de 4,5 milliards d’années est très cohérente si l’on prend en compte d’autres données provenant des météorites et des roches lunaires.

Un âge de 6000 ans est très éloigné de 4.540.000.000 ans !

Pourtant, ceux qui ont mis la Bible à l’épreuve dans leur vie ont appris à croire ce qu’elle dit, car elle est la parole même de Dieu. Que dit exactement la Bible sur l’âge de la terre ? Curieusement, elle en dit à la fois beaucoup plus et beaucoup moins que ce que la plupart des gens comprennent !

Six jours réels – mais quand ?

Il est tout à fait vrai et merveilleux qu’en « six jours l’Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son œuvre et il s’est reposé » (Exode 31 :17). Cette « semaine de création » eut lieu il y a près de 6000 ans, comme les Écritures le mentionnent. Mais beaucoup de gens oublient que la planète Terre et les cieux qui l’entourent existaient déjà au commencement de cette semaine !

Nous lisons au tout premier verset de la Bible, avant les événements qui marquèrent cette semaine : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1 :1). Comme nous allons le voir, le « commencement » initial des cieux et de la terre – avant Adam et Ève, avant les animaux et les plantes qui nous sont si familiers – a pu survenir il y a très longtemps !

Lisez attentivement le deuxième verset du livre de la Genèse, car beaucoup de gens le survolent sans en saisir le sens exact, à cause d’une traduction inappropriée : « La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme » (Genèse 1 :2). Voilà une déclaration simple – mais beaucoup plus profonde qu’il n’y paraît ! L’expression « informe et vide » est traduite des mots hébreux tohu et bohu. Ces deux mots, employés conjointement à trois reprises dans les Écritures, indiquent un lieu désolé et inhabitable – une condition de désolation ou de destruction. Les deux autres passages où tohu et bohu sont employés – Ésaïe 34 :11 et Jérémie 4 :23 – décrivent un état similaire de désolation, de ruine et de dévastation engendré par le péché.

De plus, les érudits soulignent que le mot hébreu hayah – traduit par le verbe « être » dans Genèse 1 :2 – peut avoir le sens de « devenir ». Plus loin dans le livre de la Genèse, lors de la destruction de Sodome et Gomorrhe, nous lisons que la femme de Lot « devint [hayad] une statue de sel » (Genèse 19 :26). Il est évident que Lot n’épousa pas une statue de sel ; elle ne fut pas toujours ainsi ! De même, Genèse 1 :2 aurait dû être traduit par « la terre devint » un espace désolé – le texte original hébreu ne dit pas qu’elle fut créée dans cet état !

Une création harmonieuse, pas chaotique

Si nous regroupons ces faits, nous comprenons que Dieu a assurément créé les cieux et la terre avec beaucoup d’ordre et de beauté, mais c’est à la suite de circonstances liées au péché qu’ils devinrent désolés et dévastés – ruinés et inhabitables – et qu’ils durent être renouvelés (Psaume 104 :30) avant la création de l’humanité ! La bonne traduction de Genèse 1 :1-2 est : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était devenue un lieu de désolation et de ruines chaotiques ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme. »

La Bible fait-elle état d’un péché ou d’une rébellion contre Dieu, avant la création d’Adam, qui aurait provoqué ce chaos et cette ruine ? Oui ! Les Écritures nous décrivent les actions de Satan avant qu’il ne rencontre Ève dans le jardin d’Éden et ne la conduise à pécher contre Dieu (Genèse 3 :1-5). La parole divine est très claire : les anges existaient avant la terre et ils laissèrent éclater leur joie lorsque Dieu en posa les fondations (Job 38 :6-7) ! Lucifer – qui devint Satan le diable – existait à cette époque-là. Les Écritures décrivent cette créature corrompue et méchante, qui prit la tête d’une rébellion angélique arrogante (Ézéchiel 28 :12-16 ; Ésaïe 14 :12-14) – une rébellion qui, selon la Bible, entraîna le tiers des anges (Apocalypse 12 :4). Ésaïe 14 :14 décrit la volonté de cet être orgueilleux de monter « sur le sommet des nues » pour s’emparer du trône de Dieu – ses responsabilités s’étendaient donc sous les nuages, c’est-à-dire sur la terre ! Lucifer était libre d’obéir ou de désobéir à Dieu, mais en refusant d’exécuter la volonté divine, il devint Satan – un adversaire de Dieu.

Comme c’est toujours le cas avec le péché, la rébellion de Satan entraîna la destruction et la ruine – et dans son cas, la dévastation de la terre qu’il devait préparer pour la suite du plan de Dieu. C’est cette dévastation chaotique et désastreuse, tohu et bohu, qui ressort de Genèse 1 :2. La suite du chapitre 1 décrit la restauration miraculeuse de la planète en six jours – dans un état magnifique et merveilleux, prête à recevoir l’humanité créée par Dieu !

Comme nous venons de le voir, les Écritures reconnaissent l’âge très ancien de la planète Terre. La description biblique de la création de l’humanité, il y a près de 6000 ans, n’est pas contradictoire avec les agissements des anges, longtemps avant les événements de Genèse 1 :2 – lorsque le monde avait été confié à Lucifer et à ses anges avant la création de l’humanité, selon le plan de Dieu.

Mais quand cela s’est-il passé exactement ? Combien de temps dura la rébellion de Satan ? Les dinosaures existaient-ils à cette époque ? Était-ce il y a des milliards d’années – autour de ce chiffre de 4,5 milliards estimé pas les scientifiques ? Est-ce plus récent ou plus ancien ? La Bible reste silencieuse sur ces détails. Mais il n’y a aucune contradiction entre les Écritures et les observations scientifiques en général sur l’ancienneté de la planète Terre.

En vérité, la science découvre beaucoup de mystères qui demandent encore à être résolus. Mais nous ne devons jamais laisser les découvertes scientifiques – qui se contredisent parfois entre elles – nous faire douter de ce que le Dieu immuable déclare dans Sa parole ! Lorsqu’elles sont bien comprises, les preuves historiques et scientifiques concordent toujours avec la parole divine. Comme Jésus le déclara : « Ta parole est la vérité » (Jean 17 :17) !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +