La foi d’un enfant

Commenter cet article

La nuit était noire, nuageuse et le vent soufflait furieusement. Pour un enfant de 12 ans comme moi, il n’y avait plus qu’un seul espoir. Je venais de me rendre compte que j’avais perdu un billet de 20$ dans la journée, en rentrant à pied de chez un ami dans le voisinage. J’avais travaillé dur pour gagner cet argent et je voulais absolument le retrouver. Aussi, j’ai prié Dieu et je Lui ai demandé de m’aider à retrouver mon billet de 20$ dès le lendemain. En tant qu’enfant, je savais que Dieu savait exactement où était mon billet.

Le lendemain matin, la tempête était terminée et le soleil brillait à nouveau. J’ai pris ma chienne Pearl en laisse pour m’accompagner et j’ai refait tout le trajet inverse de la veille. J’étais plein de foi, car je savais que Dieu m’aiderait à retrouver l’argent pour lequel j’avais travaillé dur. Alors que nous marchions sur le gravier qui recouvrait l’allée menant à la rue, Pearl me tira vers la droite, près des arbres, et elle commença à renifler le sol au milieu des feuilles mortes et mouillées. Alors que j’essayais de la ramener dans l’allée, je remarquais ce qui avait attiré son attention. Elle fouinait avec son museau exactement là où se trouvait mon billet de 20$ tout mouillé. Dieu avait répondu à ma prière. Malgré le vent et la pluie qui n’avaient pas cessé pendant la nuit, Dieu avait entendu ma prière d’enfant, pleine de foi, et il m’avait permis de retrouver l’argent que j’avais perdu.

Ce trait de caractère enfantin, d’avoir une foi et confiance totales, est un attribut très important que nous ne devrions jamais laisser échapper.

Quelques temps plus tard, je faisais du canoë avec mon père sur le lac Beaver, dans le parc national Pocahontas à Chesterfield, en Virginie. Lorsque nous avions quitté le ponton, il faisait un grand soleil, le ciel était clair et la température clémente. Nous pagayions depuis environ une demi-heure sur le lac lorsque de gros nuages sombres apparurent à l’horizon. La température chuta de quelques degrés et l’air devint frais. Une pluie fine fit également son apparition. De toute évidence, nous devions faire demi-tour, retourner au ponton et écourter notre tour en canoë.

Cela étant, je passais du bon temps avec mon père et c’était une occasion spéciale pour moi, aussi je me mis à prier Dieu en lui demandant d’améliorer le temps afin que nous puissions rester sur le lac. Quelques minutes plus tard, un trou bleu apparut au milieu des nuages gris et rapidement le ciel entier redevint bleu. La pluie s’en alla, le soleil fit à nouveau son apparition et la température remonta. Dieu avait vu ma foi enfantine et totale, et Il avait répondu rapidement à ma prière.

Beaucoup d’entre nous ont vécu des expériences similaires, renforçant la foi, pendant notre jeunesse. Malheureusement, nous perdons souvent cette foi inconditionnelle lorsque nous devenons adultes. Les enfants ont naturellement tendance à croire sans douter. Lorsqu’un père lance son enfant dans les airs, quelle est sa réaction ? Se pose-t-il la question de savoir ce qui arriverait si son père manquait de le rattraper ? Non, il s’amuse tout simplement et il en redemande, sans jamais penser aux conséquences d’une chute éventuelle, car il sait que son père le rattrapera. Les enfants croient ce que nous leur disons. Contrairement à l’inclinaison naturelle des adultes, les enfants croient sans douter.

Plus tard, j’ai entendu de nombreux récits d’enfants qui avaient prié Dieu pour qu’Il intervienne – pour des maladies, des objets perdus, le climat, mais aussi plein de petites choses importantes aux yeux d’un enfant. Et j’ai appris beaucoup de leur exemple. Je me suis souvenu de la foi que j’avais lorsque j’étais enfant – probablement un des traits de caractère auxquels Jésus-Christ pensait lorsqu’Il tenait un enfant dans Ses bras et qu’Il dit à Ses disciples de « devenir comme les petits enfants » (Matthieu 18 :3).

En ayant l’assurance que Dieu répondra à nos prières (Matthieu 7 :7-11), notre foi grandira et nos enfants pourront continuer à grandir sans perdre ce formidable trait de caractère en grandissant. Cette foi enfantine n’est pas puérile, au contraire, c’est une preuve de maturité.

Pour en apprendre davantage sur les prières exaucées et comment édifier cette foi, lisez notre brochure gratuite Douze clés pour prières exaucées.