Q&R - Dieu entend-Il nos prières ?

Commenter cet article

Pour que nos prières soient exaucées, nous devons chercher Dieu en nous détournant du péché.


QUESTION :

J’ai lu que Dieu n’exauce pas les prières des pécheurs. Mais, puisque tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, comment peut-Il entendre nos prières ?

RÉPONSE :

La vérité est simple. Le péché – la transgression de la loi de Dieu – coupe l’humanité de Dieu ! En effet, depuis Adam et Ève, tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (Romains 3 :23). Le prophète Ésaïe dit aux Israélites : « Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter » (Ésaïe 59 :2 ; Jean 9 :31 ; Proverbe 28 :9). Comment alors, Dieu peut-Il nous exaucer ? Notez la réponse du prophète Ésaïe :

« Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ;invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner » (Ésaïe 55 :6-7).

Pour que nos prières soient exaucées, nous devons chercher Dieu en nous détournant du péché. Le péché est la transgression de la loi spirituelle de Dieu – les Dix Commandements (1 Jean 3 :4). Les chrétiens doivent souvent mener une lutte intérieure, car l’esprit charnel n’est pas soumis aux lois saintes de Dieu (Romains 8 :7). L’apôtre Paul décrit cette lutte en s’écriant : « Misérable que je suis ! Qui me délivrera de ce corps de mort ? » (Romains 7 :24). La réponse est : « Jésus-Christ notre Seigneur ! » (verset 25).

Lorsque nous nous repentons de nos péchés,nous virons à 180 degrés pour nous tourner vers Dieu. La repentance amène l’aversion du péché et un changement d’esprit venant du fond de notre cœur. Par la miséricorde de Dieu, les individus repentants prennent conscience de leur impuissance et du besoin indéniable de la foi de Jésus-Christ. Cette foi du Christ et Son sang versé purifient la conscience des œuvres mortes (Hébreux 9 :11-14), et nous ouvrent un accès direct auprès du Père.

« Ainsi donc, frères, nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de sa chair, et nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu ; approchons-nous donc avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure » (Hébreux 10 :19-22).

La véritable repentance signifie une reddition totale à Jésus-Christ – un repentir aussi bien des pensées que des actions ! Nous devons véritablement accepter Jésus-Christ – pas d’une manière superficielle mais bien profonde – comme notre Seigneur, Maître et Roi à venir bientôt. La véritable repentance consiste à faire Sa volonté, et non la nôtre. Dieu doit avoir la priorité dans notre vie.

Dieu écoute les prières de ceux qui Le cherchent véritablement, qui se repentent de leurs péchés et qui suivent Sa voie ! Voyez la parabole du publicain et du pharisien (Luc 18 :9-14) ! Ceux qui se rebellent contre Dieu, qui L’ignorent et qui ne changent jamais ne seront tout simplement pas exaucés ! Leurs péchés forment une barrière qui les sépare de Dieu. Mais une attitude véritablement repentante incite Dieu à exaucer (Psaume 34 :18). Dieu promet : « Voici sur qui je porterai mes regards : sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint ma parole » (Ésaïe 66 :2).

Les chrétiens pèchent-ils encore – après leur baptême ? Oui ! « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous » (1 Jean 1 :8). Cependant, Dieu regarde au cœur pour voir nos intentions. Avant la conversion, le cœur humain est endurci par la séduction et la rébellion contre Dieu. Après la conversion, la plupart des chrétiens pèchent par faiblesse ou par négligence. Mais la repentance pousse le chrétien véritable à crier à Dieu, pour qu’Il lui accorde le pardon et la force pour vaincre. De nombreux passages bibliques expliquent que la conversion est un processus de croissance – nous devons « croître dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 3 :18).

Mais les péchés que nous commettons après notre conversion nous coupent-ils de Dieu, comme ceux qui ont été commis avant la conversion ? Tout péché dont nous ne nous repentons pas devient un obstacle pour recevoir une réponse à nos prières (1 Pierre 3 :7). Toutefois, « si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1 :9). Lorsque nous nous repentons de nos péchés et que nous nous soumettons à Dieu, nos prières seront exaucées !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +