Utiliser l’Esprit !

Commenter cet article

Une cousine de mon épouse était championne du monde de bodybuilding. Cette cousine travaillait dur pour développer et maintenir sa condition physique, et son état de santé était très important pour elle. Pensez au nombre d’heures d’entraînement, juste pour un show ! Existe-t-il quelque chose pour lequel nous devrions nous entraîner, quelque chose qui durera au-delà de la vie « physique » ? La réponse est oui !

Tous les haltérophiles ou les athlètes savent que malgré leurs efforts continus, il arrivera un moment ou leurs performances diminueront car leurs « meilleures » années seront derrière eux. Atteindre et maintenir un pic de forme physique est obligatoire – pour y arriver, leur mode de vie est centré sur le travail et sur le fait d’atteindre cet objectif. Les exercices de base ne sont pas suffisants. Il faut aussi une attitude positive et un régime alimentaire strict. Au moindre relâchement dans l’entraînement ou à la moindre blessure, aussi petite soit-elle, leur niveau baisse énormément.

Un entraînement quotidien pour “être au top”.

Chez les athlètes, de nombreux champions se voient comme des modèles et des exemples, et beaucoup de compétiteurs font ce sport de façon égoïste, pour devenir célèbres.

Cependant, il existe un mode de vie nous faisant utiliser un élément très important. Cet élément est très différent de la forme physique, mais il est infiniment plus important. Contrairement à la compétition entre les athlètes physiques, ce mode de vie mène au service et il implique de laisser de côté les objectifs physiques pour atteindre des buts spirituels.

Cette voie est décrite dans la vie et les enseignements de Jésus-Christ (Jean 14 :6) et l’élément central est un des dons de Dieu les plus importants à Ses serviteurs : le Saint-Esprit (Actes 9 :17 ; 1 Timothée 4 :14 ; 2 Timothée 1 :6). Et cet élément est utile pour tout !

De nombreux outils permettent de conserver cet Esprit vivace, ils sont également basés sur l’attitude et sur ce que nous absorbons. La prière régulière et fervente, ainsi que l’étude de la Bible, renforcent notre consécration à Dieu (Philippiens 4 :6 ; 2 Timothée 2 :15) et nous aident à « raviver » l’Esprit. Sans la foi et la joie, même dans les épreuves (Jacques 1 :2-3 ; Actes 5 :41), une personne peut facilement être découragée et sa vie peut devenir confuse et vide de sens – un comportement qui affecte beaucoup de gens dans notre monde actuel. Il en va de même avec notre vie spirituelle.

Mais l’aspect le plus important de ce mode de vie s’est perdu dans notre monde centré sur la réussite et l’ambition physiques : exercer l’Esprit !

L’Esprit de Dieu peut changer un être charnel en serviteur (Psaume 51 :5, 10-13 ; Actes 22 :6-8). Le mot « serviteur » a pris une connotation très négative dans notre monde. Ce mot donne une illusion de soumission et d’infériorité aux autres. Jadis, être un serviteur était un travail bien payé et respectable. Cependant, donner et servir ne sont plus des choses prisées. La compétition est devenue la norme. Celle-ci est féroce et il n’y a plus de place pour le sacrifice ou le dévouement ; c’est la loi du plus fort.

Mais l’athlète le plus fort dans l’Esprit est le plus humble des serviteurs.

Un des plus grands serviteurs fut Jésus-Christ qui donna Sa vie pour l’humanité (Romains 5 :8). Voyons Son exemple : « Quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de beaucoup » (Matthieu 20 :27-28). Il a vaincu le péché afin de montrer la voie à Ses serviteurs (Hébreux 4 :14-16).

Le fait de servir les autres est un acte de gentillesse au-delà de la récompense pour le temps passé, les capacités ou l’expérience. Cela vient du cœur, il s’agit un véritable désir d’améliorer les choses pour les autres. Cependant, cela ne vient pas de nous. Contrairement au choix de s’entraîner pour arriver à la perfection physique dans un domaine sportif, l’appel du service à travers le Saint-Esprit vient de Dieu Lui-même (Jean 6 :44 ; 15 :26). C’est un défi qui peut changer votre vie entière.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la façon dont Dieu pourrait vous appeler à recevoir ce don et à servir les autres, commandez notre brochure Devriez-vous être baptisé ? ou lisez notre article Le baptême : Un rite ou une nécessité ?