Comment savoir si j’ai le Saint-Esprit ?

Commenter cet article

Cette question est particulièrement importante pour les chrétiens, car « si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas » (Romains 8 :9).


Jésus-Christ a promis que les véritables chrétiens recevraient l’Esprit de Dieu, qui les aiderait à vaincre le péché et les conduirait dans toute la Vérité : « Je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur [… qui] demeure avec vous, et il sera en vous [… et il] vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit » (Jean 14 :16-17, 26).

Pour répondre correctement à la question posée, nous devons d’abord voir comment nous recevons le Saint-Esprit. L’explication de l’apôtre Pierre est simple, directe et profonde : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, à cause du pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit » (Actes 2 :38). Se repentir signifie « tourner le dos » à la voie de l’égoïsme et de l’obstination, et aller dans l’autre voie – la voie divine. La repentance est un changement profond : quitter la rébellion contre les instructions de l’Éternel, pour se soumettre inconditionnellement à Dieu.

Une personne véritablement repentante exprimera le désir de vivre « de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). Les Écritures ordonnent que celui qui s’est repenti soit baptisé. Cette condition importante reflète la foi de la personne repentante dans le sacrifice du Christ et de Sa résurrection, et la soumission au véritable Évangile du Royaume de Dieu (Romains 6).

Cela soulève un point important : un nourrisson est-il capable de faire un choix délibéré et rationnel, et de changer son cœur, avant d’être baptisé ? Non, évidemment ! De même que le baptême d’un adulte n’a aucune valeur, à moins que celui-ci ne se soit véritablement repenti, de même un jeune enfant est absolument incapable d’avoir la foi et la repentance que les Écritures requièrent.

Après le baptême, l’individu reçoit l’Esprit de Dieu par l’imposition des mains (Actes 8 :17). L’Esprit de Dieu permet au chrétien de « marcher en nouveauté de vie » (Romains 6 :4). Mais qu’est-ce que cela signifie ? L’apôtre Paul explique que « l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné » (Romains 5 :5).

Cet amour divin et surnaturel est décrit comme le fruit de l’Esprit, qui abonde dans la vie du véritable chrétien (Galates 5 :22-23). L’apôtre Jean explique comment il se manifeste : « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements » (1 Jean 5 :3). En effet, c’est par le Saint-Esprit qui réside en lui qu’un chrétien croît, et devient capable de garder les commandements divins de mieux en mieux.

Comme l’apôtre Jean l’a écrit : « Si nous gardons ses commandements, nous savons par cela que nous l’avons connu […] l’amour de Dieu est véritablement parfait en celui qui garde sa parole : par cela nous savons que nous sommes en lui » (1 Jean 2 :3-5). Il ajoute d’une façon plus directe : « Celui qui garde [qui obéit à] ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné » (1 Jean 3 :24).

Les commandements expriment l’amour envers Dieu et l’amour envers notre prochain (Matthieu 22 :37-40). Jésus a dit : « À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13 :3). L’apôtre Jean ajouta : « Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie [en recevant l’Esprit de Dieu], parce que nous aimons les frères » (1 Jean 3 :14). Un tel amour ne se manifeste pas par de simples paroles, mais par des actes réels (versets18-19).

Cet amour s’approfondit à mesure que la personne croît, pour ressembler de plus en plus à Jésus-Christ, à mesure que la nature divine se développe en elle (Philippiens 2 :5 ; Galates 4 :19) !

Voilà comment nous savons que l’Esprit de Dieu travaille en nous, qu’il nous prépare pour la vie éternelle dans le Royaume de Dieu !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +